S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°45 - Vendredi 14 décembre 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Edito



     
 

Mobilisons-nous !

La loi Agriculture et Alimentation a autorisé le gouvernement à légiférer par ordonnance pour séparer les activités de vente et de conseil à l’utilisation de produits phytopharmaceutiques, conformément à l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron.

Coop de France est pleinement consciente des fortes attentes sociétales en matière de réduction d’usage des produits phytopharmaceutiques, mais a toujours dénoncé les effets pervers et les incohérences d’une séparation excessive qui priverait les coopératives de la faculté de répondre à deux attentes fortes de leurs adhérents : disposer d’un approvisionnement sécurisé en intrants nécessaire à leur activité et d’un accompagnement technique au quotidien.

Une position constante, des propositions constructives

Dans nos propositions d’amendement lors du débat législatif, dans nos courriers au gouvernement, dans nos communiqués de presse, nous avons de façon constante rappelé avec force notre position. Cette dernière, résolument constructive, nous la défendons depuis le début avec les producteurs, FNSEA et Jeunes Agriculteurs, et avec la Fédération du Négoce. Elle se résume en une phrase : séparation capitalistique pour le conseil annuel indépendant et séparation opérationnelle au sein de nos entreprises pour le conseil en saison.

Nous avons, dès le début des réflexions, décliné notre position en proposition concrète, compatible avec le texte de l’habilitation de l’article 88, pour une séparation opérationnelle du conseil en saison apportant des garanties de séparation entre les activités :

  • Une facturation du conseil séparée du produit,
  • Une séparation hiérarchique des équipes chargées du conseil et de la vente,
  • L’inscription dans la loi de l’interdiction de tout élément de rémunération indexé sur l’activité de vente de produits phytopharmaceutiques.

Face à des incohérences majeures

Nous ne défendons pas notre position par simple corporatisme mais bien parce que le projet de séparation tel qu’il est actuellement proposé dans le dernier projet d’ordonnance va à l’encontre des objectifs affichés par le gouvernement.

En effet, la séparation capitalistique totale prévue dans ce projet :

  • Remet en cause le dispositif des CEPP que le gouvernement entend par ailleurs pérenniser. Sans conseil, les CEPP se transforment en une nouvelle taxe pour les distributeurs et perdent tout effet incitant à l’adoption de pratiques alternatives.
  • Remet également en cause les engagements de nombreuses coopératives dans la recherche et l’adaptation de solutions alternatives au travers de leurs plateformes d’essais.
  • Retire aux coopératives, qui sont à l’interface entre le marché et les agriculteurs, la faculté de traduire en conseils techniques les exigences sanitaires et le respect des cahiers des charges clients, se privant ainsi d’un levier majeur d’amélioration des pratiques.
  • Désorganise brutalement l’écosystème du conseil sans qu’une nouvelle structuration ne soit prévue, désorganisation qui touchera lourdement nos entreprises aux plans économique et social.

Alors qu’il n’a jamais été démontré qu’elle contribuerait à la réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.

C’est (encore) le moment d’agir

Nous sommes à un moment clé. Le projet d’ordonnance en l’état n’est pas acceptable, nous l’avons écrit au Premier Ministre, nous l’avons clairement affiché par voie de presse, nous le redirons au ministre de l’Agriculture le 19 décembre à notre Congrès.

Comme vous le savez, nous nous opposons également, dans le cadre du projet de loi de finances pour 2019, au projet de hausse de la Redevance pour Pollutions Diffuses (RPD) qui va alourdir encore les taxes pesant sur les agriculteurs. Non seulement toutes les estimations montrent qu’elle va largement dépasser les 50 M€ annoncés mais, de plus, nous avons alerté le gouvernement sur l’impossibilité matérielle d’une mise en œuvre au 1er janvier. C’est dans ce sens que nous avons appuyé un amendement de suppression au parlement.

Nous vous invitons, élus et collaborateurs de coopératives, à vous tourner à nouveau vers vos parlementaires et préfets, dans vos territoires, pour leur expliquer, avec les exemples concrets de vos entreprises, les graves conséquences d’une séparation excessive et notre refus de la hausse de la RPD, tout en rappelant notre volonté d’apporter de vraies réponses aux attentes exprimées par nos concitoyens.

Christian Pèes
Président de Coop de France métiers du grain

Nominations

Jean-François Naudi, Président du groupe coopératif Arterris


Pascal Viguier, élu Président de Limagrain

bandeau-marches

Les marchés

Analyse et conjoncture

Embellie sur le marché des céréales


La trêve entre la Chine et les Etats-Unis redynamise
les exportations de soja US

Actualités de la filière

L'UFS - Limitation de la brevetabilité des plantes


JA-FNSEA - Hausse de la redevance pour pollution diffuse


FranceAgriMer - Conseil spécialisé


Usipa - Droit de réponse


Coop de France - Loi Egalim - Relations commerciales


France Export Céréales - En direct des séminaires

Technique et innovation


L’ANSES lance son bulletin mensuel des AMM des produits phytopharmaceutiques et adjuvants

Statistiques & Références

Agreste - Infos rapides Grandes cultures


FranceAgriMer - Imports-Exports


FranceAgriMer - Bilans prévisionnels céréales


FranceAgriMer - Fabricants d'aliments du bétail

Congrès 2018

de la coopération agricole


INFO PARUTION


Nous informons nos lecteurs que la lettre Actualités Agricoles ne paraîtra pas pendant
les deux prochaines semaines.
Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes et
vous retrouverons le vendredi 4 janvier 2019.

Informations adhérents

Circulaire sur la loi 2018-938 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation
saine et durable


Projet de règlement sur Ergot et Datura


Projet d’ordonnance séparation conseil/vente et CEPP


RAPPEL : suppression de la TFA sur les céréales
dès le 1er janvier 2019

connexion

Vie des entreprises

Axéréal - Assemblée Générale 2018


Fusion de CEREALIS et CAPL


CapSeine et Interface fusionnent pour créer Natup


Méthanisation - Une convention Triskalia, Ademe, Région Bretagne


Ocealia en action !


Dijon Céréales - 28ème Assemblée Générale annuelle

Formation


Club des responsables formation de coopératives agricoles

Agenda

agriDébats - Filière céréalière française : construire
une stratégie d’exportation


2e Rencontres Grandes Cultures Bio


Colloque Arvalis - Créer de la performance en Grandes Cultures


Save the date - Journée Filière Blé Dur 2019


Save the date - France export Céréales

Offres d'emplois

Réunions régionales 2019

Coop de France Métiers du grain



Comme chaque année, Coop de France Métiers du grain viendra à votre rencontre dans votre région pour nos traditionnelles réunions d’information et d’échanges de printemps.

Réservez dès maintenant
les dates suivantes dans vos agendas :

Montauban : mardi 26 mars Amiens : mercredi 3 avril
Poitiers : mercredi 27 mars Rennes : jeudi 4 avril
Orléans : jeudi 28 mars Valence : mardi 9 avril
Nancy : mardi 2 avril Dijon : mercredi 10 avril


Contact
Sandrine LOUP : sandrine.loup@coopdefrance.coop