S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°05 - Vendredi 01 février 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Anne-Laure Paumier

VIVE CONCURRENCE SUR LE MARCHE MONDIAL

Blé

Le « shutdown » est levé, au moins jusqu’au 15 février. Le rapport USDA sur l’offre mondiale de grains devrait être publié vendredi prochain. Les données hebdomadaires sur les exportations américaines sont publiées au compte-goutte. Elles confirment ce que reflètent les prix mondiaux depuis plusieurs semaines : le blé américain a su se positionner et être compétitif tout au long de cette période.  On y apprend notamment que dans la semaine du 14 au 20/12, du blé US HRW a été vendu à l’Egypte. Si cette information confirme que les acheteurs délaissent l’origine russe devenue trop chère, elle met également en lumière que la concurrence reste vive. Avec les Etats-Unis qui s’affirment dans la compétition mondiale et l’Argentine qui a finalement un disponible exportable de qualité conséquent, l’Europe risque de peiner à rattraper son retard.

Ainsi, le regain d’optimisme qui avait animé le marché à la suite de l’achat du GASC, l’office public d’achat égyptien, de 180 kt de blé français, s’est essoufflé ces derniers jours. Le cours du blé rendu portuaire perd 2 €/t à 3 €/t. Certains opérateurs craignent que les chiffres des exportations américaines de fin décembre à fin janvier n’apportent d’autres désillusions.

La capacité de la France à décrocher des affaires supplémentaires est fortement conditionnée au taux de change euro/dollar et à celui du fret. La faiblesse du dollar contre l’euro est un handicap pour les grains européens. De même, la baisse du fret ne joue pas en notre avantage. Autre point de surveillance : la logistique intérieure. Espérons que les mouvements sociaux ne viendront pas perturber la logistique sur cette seconde partie de campagne.

 

A noter cette semaine, les déclarations optimistes des russes et ukrainiens sur la prochaine récolte. Le président de l’Union céréalière russe a relayé l’optimisme des producteurs lié à une augmentation des surfaces des cultures et de bonnes conditions de culture. Il anticipe une récolte 2019 de blé à 75-76 Mt. En Ukraine, le discours officiel est sur la même tonalité.

 

Orge

Peu de nouveautés sur le marché mondial de l’orge.  L’Arabie Saoudite reste toujours en retrait. La Jordanie poursuit ses appels d’offres sur la nouvelle campagne. Sur le marché français, on note toujours l’absence d’activité en rendu portuaire. Le cours de l’orge reste donc inférieur de 10 €/t à celui du blé sur le marché intérieur.

 

Maïs

Le cours du maïs décroche sur le marché à terme d’Euronext. Les prix glissent donc de 4 €/t cette semaine. Même si les prix se raffermissent quelque peu au départ de la Mer Noire, la pression des importations dans l’Union européenne reste vive et limite les ventes de maïs français vers nos voisins européens. En France, un nouveau bateau de maïs est en cours de déchargement en Bretagne, mais le total des importations françaises pourrait bien être moins élevé qu’initialement estimé par FranceAgriMer.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017 165.4  
07/07/2017 167,9  
14/07/2017 164,1  
21/07/2017 163,4  
28/07/2017 164,9  
04/08/2017 159,5  
11/08/2017 159  
18/08/2017 153  
25/08/2017 152  
01/09/2017 152  
08/09/2017 152  
15/09/2017 154,6  
22/09/2017 156,1  
29/09/2017 157,9  
06/10/2017 157,4  
13/10/2017 154,6  
20/10/2017 154,9  
27/10/2017 157,5  
03/11/2017 157,9  
10/11/2017 155,5  
17/11/2017 154  
24/11/2017 155  
01/12/2017 154 161,9
08/12/2017 153,3 159,9
15/12/2017 153 159,6
22/12/2017 153 160
29/12/2017 151,6 161
05/01/2018 152 160,4
12/01/2018 151,5 160,6
19/01/2018 149 157,4
26/01/2018 150,5 157,2
02/02/2018 151 157,9
09/02/2018 154,5 161,1
16/02/2018 155 160,9
23/02/2018 156 162,6
02/03/2018 159,8 167,7
09/03/2018 155,1 164,6
16/03/2018 157 165,1
23/03/2018 156 161,6
30/03/2018 156,5 162,9
06/04/2018 159 165,4
13/04/2018 157,7 164,1
20/04/2018 156,2 162,6
27/04/2018 157,7 164,4
04/05/2018 161,5 169,4
11/05/2018 158 165,9
18/05/2018 158 168,9
25/05/2018 165,4 175,6
01/06/2018 168,5 177
08/06/2018 167,5 178,0
15/06/2018 170 177
22/06/2018   172
29/06/2018   171
06/07/2018   185
13/07/2018   182
20/07/2018   189,5
27/07/2018   198,5
03/08/2018   216
10/08/2018   213,5
17/08/2018   210,5
24/08/2018   206
31/08/2018   199
07/09/2018   196
14/09/2018   195
21/09/2018   201
28/09/2018   197
05/10/2018   199
12/10/2018   199,50
19/10/2018   197.50
26/10/2018   195,50
02/11/2018   197
09/11/2018   197
16/11/2018   198.1
23/11/2018   198
30/11/2018   196,50
07/12/2018   197
14/12/2018   202
21/12/2018   202
28/12/2018   199,5
04/01/2019   202
11/01/2019   199
18/01/2019   199,50
25/01/2019   202
01/02/2019   199,5
08/02/2019    
15/02/2019    
22/02/2019    
01/03/2019    
08/03/2019    
15/03/2019    
22/03/2019    
29/03/2019    

Graphe de la semaine

Prix des céréales françaises en portuaire
(en €/t)


colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Yolène Vayer

L'UE PREND UNE DECISION FAVORABLE SUR LE BIODIESEL ARGENTIN

Le ministère de l’Agriculture américaine a repris la diffusion des statistiques sur les ventes à l’exportation après 35 jours de « Shutdown ». Le retard à rattraper est considérable. Seules les données relatives à la semaine du 20 Décembre ont été publiées et n’apportent aucune information pour se projeter. Les opérateurs sont plutôt dans l’attente du prochain rapport de l’USDA du 8 février qui donnera les chiffres de production définitifs de 2018 ainsi que les nouvelles estimations sur les récoltes en cours en Amérique du Sud. Il est difficile d’évaluer l’impact des mauvaises conditions météorologiques actuelles sur la production.

Sur le marché du soja, les craintes d’une nouvelle montée de tensions entre les Etats-Unis et la Chine ont pesé sur la graine en raison de l’affaire Huawei. Les derniers commentaires du président américain sur les négociations commerciales ont apporté des doutes et remis en question la possibilité de parvenir à un accord global et solide rapidement. Sans accord avant le 1er mars, les tarifs douaniers imposés par la Chine sur les importations de soja américains passeront de 10 % à 25 %.

Par contre en Europe, l’UE a approuvé l’importation de soja américain destiné à la fabrication du biocarburant jusqu’en juillet 2021. Il s’efforce ainsi à consolider la fragile trêve commerciale conclue l’été dernier entre les Etats-Unis et l’Europe. Selon les données publiées par l’UE, les importations de soja américain ont progressé de 112 % le deuxième semestre 2018 contre la même période en 2017.

Mais c’est surtout la décision de l’Union concernant les importations de biodiesel argentin qui retient l’attention des opérateurs. Les termes exacts de cette décision et sa date d’entrée en vigueur ne sont toujours pas publiés officiellement. La commission européenne devrait imposer un prix minimum à l’importation sur le biodiesel argentin pour un quota de 1,2 Mt et pour les réticents à ce nouveau mécanisme, il sera mis en place une taxe pour importer des marchandises sur le sol européen.  Pour le moment le cours du colza ne réagit guère à cet élément qui devrait pourtant constituer une bonne nouvelle.

Sur le marché à terme d’Euronext, la clôture de l’échéance Février 2019 a induit des fortes variations sur les prix du colza, ce qui a eu pour effet de quelque peu perturber la lecture du marché.  Au vu du manque de disponibilités en Europe, l’UE importe des volumes assez conséquents en graine de colza, toutefois les ressources en Ukraine destinées à l’export commencent à s’épuiser, de même pour l’Australie. Le Canola reste l’alternative fiable pour le reste de la campagne. Toutefois la demande asiatique de canola est également très soutenue et les prix de la graine canadienne affichent une certaine fermeté. Les prix de l’huile de palme continuent d’évoluer en hausse en raison de la forte demande à l’exportation au départ de la Malaisie, soit une hausse de 15 % par rapport à décembre.

Le retour aux achats de l’Inde en huile de tournesol en raison de l’épuisement de ses stocks ont permis aux coûts de s’apprécier autant en Ukraine qu’à Rotterdam. Suite à la demande internationale très soutenue, les cours de l’huile de tournesol en Ukraine ont grimpé de 16 $/t en une semaine malgré des disponibilités en mer noire qui sont toujours importantes. En France, les cours de la graine s’affichent en légère hausse à 312 €/t en rendu Saint Nazaire.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017    
07/07/2017 368,5  
14/07/2017 367,5  
21/07/2017 366,5  
28/07/2017 364,25  
04/08/2017 367  
11/08/2017 371,5  
18/08/2017 371  
25/08/2017 370  
01/09/2017 369,5  
08/09/2017 365  
15/09/2017 367,25  
22/09/2017 368  
29/09/2017 369,5  
06/10/2017 370,5  
13/10/2017 370  
20/10/2017 366,5  
27/10/2017 368,5  
03/11/2017 377,25  
10/11/2017 366,5  
17/11/2017 379  
24/11/2017 374,25  
01/12/2017 367,75  
08/12/2017 365,5  
15/12/2017 357  
22/12/2017 353,25  
29/12/2017 347,75  
05/01/2018 357,75 359,5
12/01/2018 352,75 358,75
19/01/2018 342,75 347,75
26/01/2018 341 344,75
02/02/2018 348 346,75
09/02/2018 346,25 346,75
16/02/2018 347,5 347,25
23/02/2018 353,5 350,5
02/03/2018 358,25 354,25
09/03/2018 348,25 346,25
16/03/2018 348,75 346,25
23/03/2018 345,5 345,5
30/03/2018 346,25 346,25
06/04/2018 350,25 350,25
13/04/2018 348,25 348,25
20/04/2018 344,25 344,5
27/04/2018 345,5 345,5
04/05/2018 348,75 348,75
11/05/2018 353,5 353,5
18/05/2018 353 354
25/05/2018 363 351
01/06/2018 359,75 360,75
08/06/2018   351,75
15/06/2018   350,75
22/06/2018   352,25
29/06/2018   358,5
06/07/2018   359.75
13/07/2018   357.75
20/07/2018   358.5
27/07/2018   351,25
03/08/2018   366,5
10/08/2018   371
17/08/2018   378
24/08/2018   374,5
31/08/2018   374.25
07/09/2018   375,25
14/09/2018   368
21/09/2018   367.25
28/09/2018   372,25
05/10/2018   377
12/10/2018   372
19/10/2018   370,75
26/10/2018   371,50
02/11/2018   377.5
09/11/2018   378.5
16/11/2018   379
23/11/2018   371.5
30/11/2018   372.5
07/12/2018   374
14/12/2018   371.5
21/12/2018   367
28/12/2018   363
04/01/2019   367,75
11/01/2019   368.25
18/01/2019   369.5
25/01/2019   376.25
01/02/2019   373
08/02/2019    
15/02/2019    
22/02/2019    
01/03/2019    
08/03/2019    
15/03/2019    
22/03/2019    
29/03/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 199,5 €/t fév./mars ; 198,5 €/t avril/juin ;
R. La Pallice : 199 €/t fév./mars ; 198,5 €/t avril.juin
R. Bretagne : 202 €/t fév./mars
Fob Moselle : Meunier : 191 €/t fév./mars ;
190,5 €/t avril/juin ; 178,5N €/t oct./déc.
D. Beauce BPMF : Fourrager : 191 €/t fév./mars ;
189,5 €/t avril/juin

Orge

R. Rouen : 189N €/t fév./mars
Fob Moselle : 182 €/t fév./mars
R. La Pallice : 189N €/t fév./mars

Maïs

R. la Pallice /Bordeaux : 171,5 €/t fév./mars ;
171,5 €/t avril/juin ; 172,5 €/t juil./sept
NR : 169 €/t janv./juin 2020
Fob Rhin : 173 €/t fév./juin
NR : 174 €/t janv./juin 2020
R. Bretagne : 183,5 €/t fév./juin

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 368 €/t avril/juin (var. -4,25 €/t)
Fob Moselle : 373 €/t avril/juin (var. -3,25 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 310 €/t avril/juin (var. 0,0 €/t)
Rendu Bordeaux : 312 €/t avril/juin (var. +2,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 867 $/t fév. (var. +32,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 779 $/t fév. (var. +16,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 718 $/t fév. (var. +18,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 610 $/t fév. (var. +59,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 251 €/t fév.
Colza - Départ Grand-Couronne : 254 €/t fév.
Tournesol - Départ Montoir : 230 €/t fév.
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 344 €/t fév.

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 55,16 $/baril (var. +2,7 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,15 $ (var. +0,02)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 01 février variation*
Blé tendre, mars 204,25 -2,25
Maïs, mars 177,75 -4,00
Colza, mai 372,00 -1,75
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 227,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 01 février variation*
Blé tendre, mars 165,76 -3,40
Maïs, mars 129,45 -1,60
Soja, mars 293,77 -3,41
Huile Soja, mars 581,02 6,62
Tourteaux de Soja, mars 298,50 -5,44

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 01 février variation*
Canola, mars 320,32 -2,60

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-27/01
Cumul France
01/07-27/01
Blé tendre  9 195 552 4 604 631
Farine BT (val. prod.) 269 762 32 859
Blé dur 369 415 89 144
Orge 2 811 466 1 325 871
Maïs 1 122 425 69 741

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-27/01
Cumul France
01/07-27/01
Blé tendre 2 989 202 2 692
Farine BT (équiv. grain) 22 198 5 610
Blé dur 620 221 47
Maïs 13 959 320 67 583
Sorgho 331 587 3

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

156 522 t ont été chargées et déchargées
du 24 au 30 janvier 2019, dont :
 

Exportations : 147 772 t

  • Blé tendre : 92 990 t (Cuba : 26 250 t ; Mauritanie : 29 840 t ;
    Maroc : 32 500 t ; Irlande : 4 400 t ; Italie : 6 600 t)
  • Tourteaux de colza : 3 300 t (Irlande)
  • Pulpe de betterave : 3 651 t (Irlande)
  • Dreche de blé : 2 200 t (Norvège)
  • Féverole fourragère : 2 000 t (Norvège)
  • Orge de brasserie : 4 200 t (Pays-Bas)
  • Pois fourrager : 2 531 t (Royaume-Uni)

Importations : 8 750 t

  • Pois fourrager : 2 450 t (Royaume-Uni)
  • Blé dur : 6 300 t (Espagne)

 


 


La Pallice

54 900 t ont été chargées
du 24 au 30 janvier 2019, dont :

  • Céréales mixtes vrac : 7 300 t (Espagne : 4 450 t ;
    France : 2 850 t)
  • Blé vrac : 47 600 t (Portugal : 12 600 t ; Italie : 31 000 t ;
    Angleterre : 4 000 t)