S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Rumeurs de restriction aux exportations

Blé

Si jusqu’alors, la demande intérieure était importante, il semble bien que cette période soit désormais révolue. Le confinement modifie les habitudes de consommation et impacte la demande sur le marché intérieur. Ainsi, en plus d’une baisse du marché à terme d’Euronext de 3€ sur la semaine, s’ajoute une baisse de la prime entraînant une perte de plus de 5€ sur les prix de marché. Pour autant, la logistique demeure toujours problématique.

En revanche, à destination des pays tiers, la demande reste soutenue. Vendredi dernier, l’Algérie était de nouveau aux achats (250kt) après un volume faible acheté précédemment.

La Russie a proposé de limiter les exportations de céréales pendant les 3 prochains mois, à 7 Mt afin de limiter les risques de pénuries. Pour les analystes, cette restriction ne serait cependant pas très contraignante, car elle permettrait tout de même à la Russie d’atteindre ses objectifs d’exportation. Le ministère ukrainien de l'Économie a également proposé que les négociants en céréales limitent les exportations de blé à 20,2 Mt sur cette campagne. Ces annonces n’ont pas bousculé le marché mais donne un signal négatif sur un retour du protectionnisme alimentaire. Pour les organisations internationales FAO-OMC- OMS, « les incertitudes liées à la disponibilité de nourriture peuvent déclencher une vague de restrictions à l'exportation", provoquant elle-même "une pénurie sur le marché mondial" ».

Le CIC, dans son dernier rapport, estime la production mondiale vers un nouveau record (768Mt, +1%), du fait des hausses de surfaces. Le rendement moyen est estimé en léger retrait par rapport à l’an dernier.

Enfin, notons qu’avec les pluies abondantes de cet automne, la situation des nappes phréatiques est favorable sur la quasi-totalité du territoire français. Le temps sec et froid ralentit le développement des cultures. Cela est significatif puisque les températures moyennes sur les quinze derniers jours étaient inférieures de -1,5°C par rapport à la moyenne de ces 20 dernières années selon Arvalis. Au 30 mars, Céré’Obs estime les surfaces de blé en conditions bonnes à très bonnes à 63%, contre 62% la semaine précédente, gagnant un petit point (84% en 2019).

Maïs

En maïs, les prix sur le marché à terme américain continuent de baisser, dans un contexte de difficultés de la filière éthanol. La baisse du prix du baril de pétrole due à une demande moindre de part le confinement, a entraîné une demande moins importante en éthanol et a exercé une pression sur le maïs. Même la hausse du cours du pétrole hier n’a pas permis au marché américain de prendre des gains conséquents.

La parution des intentions de semis de la part de l’USDA cette semaine n’a pas impacté le marché de maïs, déjà fortement baissier. L’USDA estime qu'en 2020, les superficies de maïs seront les plus élevées depuis 2012. Les intentions d’ensemencement aux États-Unis sont évaluées à 97 millions d’acres (Ma) de maïs alors que certains analystes un chiffre de 94Ma.

Le CIC s’attend à une récolte de maïs record en 2020/21 (1,157 milliard de tonnes), principalement du fait d’un rebond des rendements, tout particulièrement aux Etats-Unis. Mais avec une hausse prévue des utilisations et des échanges, le stock de fin de campagne est estimé plus faible que cette année, à 274Mt (contre 289Mt).

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019   173
12/07/2019   171
19/07/2019   169
26/07/2019   170
02/08/2019   167
09/08/2019   165
16/08/2019   163
23/08/2019   161
30/08/2019   163
06/09/2019   159
13/09/2019   162
20/09/2019   164
27/09/2019   165
04/10/2019   170
11/10/2019   170
18/10/2019   175
25/10/2019   174
01/11/2019   174
08/11/2019   174
15/11/2019   174
22/11/2019   176
29/11/2019   178
06/12/2019   178
13/12/2019   179
20/12/2019   181
27/12/2019   184
03/01/2020   185
10/01/2020   188
17/01/2020   190
24/01/2020   192
31/01/2020   185,81
07/02/2020   188
14/02/2020   189,06
21/02/2020   189,5
28/02/2020   183
06/03/2020   179
13/03/2020   170
20/03/2020   185,95
27/03/2020   191,20
03/04/2020   186
10/04/2020    
17/04/2020    
24/04/2020    
01/05/2020    
08/05/2020    
15/05/2020    
22/05/2020    
29/05/2020    
05/06/2020    
12/06/2020    
19/06/2020    
26/06/2020    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français



Rouen

210 288 t ont été chargées
du 26 mars au 1er avril 2020, dont :
 

Exportations : 210 288 t

  • Blé tendre : 167 275 (Mauritanie : 32 300 t ; Algérie : 94 000 t ; Canaries : 6 087 t ; Maroc : 34 888 t)
  • Féverole fourragère : 2 013 t (Norvège)
  • Orge fourragère :  28 200 t (Maroc)
  • Blé dur : 4 800 t (Lettonie)
  • Malt : 8 000 t (Nigeria)

 



La Pallice

166 754 t ont été chargées
du 26 mars au 4 avril 2020, dont :

  • Blé dur : 5 450 t (Martinique : 2 850 t ; Guadeloupe : 2 600 t)
  • Maïs : 2 700 t (Martinique : 1 000 t ; Guadeloupe : 1 700 t)
  • Blé vrac : 158 604 t (Côte d'Ivoire : 29 200 t ; Chine : 67 830 t ;
    Portugal : 4 100 t ; Maroc : 7 700 t ; Pologne : 3 600 t ;
    Italie : 7 000 t ; Espagne : 4 400 t ; Sénégal : 34 774 t)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Grande volatilité sur les marchés oléagineux

Le pétrole a opéré une spectaculaire remontée hier, gagnant jusqu’à près de 20% au cours de la session pour clôturer à $25,32/baril. La raison de ce mouvement est l’annonce d’une possible réduction de la production. En effet au milieu de la crise globale liée au coronavirus et sur fond de tensions entre la Russie et l’Arabie Saoudite, le Royaume saoudien a appelé à une réunion de l’OPEP pour tenter de trouver une solution qui satisfasse toutes les parties et soutenir l’économie mondiale. Selon le Président Trump qui s’est réjoui de cette nouvelle, la réduction pourrait atteindre 15 millions de barils. Les opérateurs restent cependant dans l’attente d’un véritable accord pour confirmer le mouvement.

Malgré la « flambée » du pétrole, les marchés macroéconomiques restent globalement déprimés, ce qui continue de peser sur les marchés agricoles.

Le marché du soja de Chicago a modestement réagi au rapport USDA sur les semis et les stocks publié le 31 mars. Ce rapport a publié des stocks légèrement supérieurs aux attentes du marché et des semis 1,3 millions d’acres inférieurs aux attentes. Cependant les opérateurs préfèrent attendre le rapport du mois de juin pour confirmer cette tendance et réagir.

Sur le soja, l’essentiel de l’attention est porté sur le marché sud-américain. La sècheresse qui sévit dans le sud du Brésil, notamment l’Etat du Rio Grande do Sul, a poussé les analystes à revoir leurs chiffres de production. Certains avancent 120Mt qui correspond à une réduction de 5 à 6Mt dans cet Etat, tandis que l’USDA maintient 126Mt. Du point de vue des exportations, le Brésil continue de bénéficier de la dévalorisation de sa monnaie. Le Réal a atteint son plus bas historique à 5,27 contre le dollar cette semaine, ce qui a dans un premier temps encouragé les ventes. 15 cargos vers la Chine ont été enregistrés sur le début de semaine seulement et le programme de chargement des ports brésiliens compte déjà 12 Mt pour le mois d’avril. Cependant les difficultés logistiques liées à la gestion de la crise sanitaires entravent les flux vers les ports et le prix du fret domestique a augmenté de 8% dans certains Etats dont le Mato Grosso, plus gros producteur du pays, mettant un coup d’arrêt aux ventes ces derniers jours.

Sur le marché Euronext, le colza a repris des couleurs ces derniers jours et clôturé à 361,75€/t hier sur le contrat mai 2020. Les conditions se sont dégradées dans certaines régions de France notamment le Grand Est et certaines parcelles devront être retournées, difficile pour l’instant d’estimer combien.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019   365.25
12/07/2019   370,75
19/07/2019   372
26/07/2019   380
02/08/2019   376.25
09/08/2019   377.85
16/08/2019   381
23/08/2019   383
30/08/2019   383
06/09/2019   385,25
13/09/2019   385,75
20/09/2019   390
27/09/2019   391.25
04/10/2019   389
11/10/2019   385,50
18/10/2019   382.75
25/10/2019   381
01/11/2019   388,25
08/11/2019   393,75
15/11/2019   396
22/11/2019   397
29/11/2019   393,75
06/12/2019   400,50
13/12/2019   402,50
20/12/2019   412,25
27/12/2019   416.25
03/01/2020   415
10/01/2020   420
17/01/2020   400,75
24/01/2020   410,75
31/01/2020   400,75
07/02/2020   386
14/02/2020   389
21/02/2020   390,75
28/02/2020   379,50
06/03/2020   377
13/03/2020   359
20/03/2020   356
27/03/2020   357,5
03/04/2020   364,50
10/04/2020    
17/04/2020    
24/04/2020    
01/05/2020    
08/05/2020    
15/05/2020    
22/05/2020    
29/05/2020    
05/06/2020    
12/06/2020    
19/06/2020    
26/06/2020    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 186 €/t avril ; 185 €/t mai/juin
NR : 180 €/t juil./août ; 181 oct./déc.
R. Dunkerque : 187 €/t avril ; 186 €/t mai/juin
NR : 181 €/t juil./août ; 182 oct./déc.
Fob Moselle (Meunier) : 178 €/t avril
R. La Pallice : 186 €/t avril ; 185 €/t mai/juin
NR : 180 €/t juil./août ; 181 oct./déc.
R. Bretagne : 185 €/t avril
 

Orge

R. La Pallice : 146A/148V €/t avril ;
R. Bretagne : 163 €/t avril

Maïs

Fob Rhin : 165 €/t avril
R. Bretagne : 173 €/t avril/juin

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 356,50 €/t  avril./juin (var. 9,00 €/t)
Fob Moselle : 364,50 €/t avril./juin (var. 7,00 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 375 €/t  avril./juin (var. 60,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 746 $/t avril (var. 34,19 $/t)
Soja - Rotterdam : 685 $/t avril (var. 0,18 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 734 $/t avril (var. 30,60 $/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 560 $/t avrill (var. 14,43 $/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 25,32 $/baril (var. 2,10 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,0855 $ (var. -0,02)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 3 avril variation*
Blé tendre, mai 190,75 -2,75
Maïs, juin 165,00 -3,00
Colza, Mai 361,75 9,75
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 3 avril variation*
Blé tendre, mai 184,32 -4,96
Maïs, mai 121,57 -2,68
Soja, mai 292,20 -0,60
Huile Soja, mai 535,77 6,88
Tourteaux de Soja, mai 315,56 -6,66

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 3 avril variation*
Canola, mai 302,93 4,52

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-29/03
Cumul France
01/07-29/03
Blé tendre 23 939 990 7 656 402
Farine BT (val. prod.) 431 958 56 971
Blé dur 749 461 209 110
Orge 5 322 815 2 166 268
Maïs 3 831 076 76 477

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-29/03
Cumul France
01/07-29/03
Blé tendre 1 640 790 3 279
Farine BT (équiv. grain) 20 348 6 512
Blé dur 1 459 134 129
Maïs 15 842 886 10 518
Sorgho 39 578 3

Source : Commission Européenne, DG TAXUD