S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°42 - Vendredi 06 décembre 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Actualités de la filière

Rubriques

Tournesol : une culture d’avenir



            

Un bilan de récolte 2019 positif malgré le contexte climatique

La campagne tournesol 2019 s’achève dans un contexte estival particulièrement difficile ayant cumulé sécheresse et fortes températures. Avec un rendement moyen national établi autour de 22 q/ha, allant jusqu’à 25 q/ha voire davantage dans certaines régions, les parcelles de tournesol ont été relativement peu affectés au regard des autres cultures conduites en sec et les fourrages. Du côté de la qualité aussi, le tournesol s’en sort bien, avec une teneur en huile meilleure que lors de la campagne passée

Fragilisé par la sécheresse et la canicule, le tournesol résiste

Malgré un été exceptionnellement sec, le tournesol non irrigué a su tirer son épingle du jeu. Parmi toutes les cultures d’été, c’est en effet celle qui obtient les meilleurs résultats économiques en production classique et surtout en filière oléique, grâce à une prime particulièrement attractive.

A l’échelle du territoire, la situation est hétérogène. Dans les secteurs traditionnels de la moitié sud de la France, le rendement moyen du tournesol est jugé satisfaisant face à la plupart des autres cultures non irriguées avec une moyenne à 21 q/ha. Plus élevés dans le nord, les rendements n’ont cependant pas confirmé le bon aspect visuel observé en post-floraison. Ce résultat en deçà des attentes, s’explique par les séquences de très hautes températures estivales qui ont limité le nombre de grains productifs par capitule mis en place.

Enfin, la collecte de graines 2019 afficherait près d’un point d’huile de plus que l’an passé et d’excellentes teneurs en acide oléique contribuant ainsi à redonner de la valeur au tournesol français.

Le tournesol, une plante d’avenir aux débouchés assurés

Plante clef pour la biodiversité, le tournesol est essentiel pour anticiper les évolutions du climat notamment grâce à sa tolérance aux stress hydrique et thermique.

La demande conjointe et soutenue d’huile, notamment oléique, en France et à l’international et de tourteaux de tournesol Hi-Pro (teneur en protéines de 35 %) de l’alimentation animale française largement supérieurs à la production actuelle (900 000 tonnes de tourteaux, en majorité de type Hi-Pro importés de Mer noire annuellement) assurent des débouchés pour l’ensemble du territoire français.

Aujourd’hui, tous les acteurs de la filière tournesol française se mobilisent pour mettre en place des stratégies de différenciation afin de créer de la valeur ajoutée pour l’ensemble des opérateurs.

Des conseils opérationnels pour optimiser ses pratiques et préparer la campagne 2020
Parce qu’il nécessite peu d’intrants et qu’il est adaptable, le tournesol est une solution à privilégier pour améliorer la résilience des systèmes face aux aléas climatiques.

Le tournesol constitue effectivement une réelle opportunité dans les rotations à base de cultures d’hiver des régions dites « intermédiaires », impactées par de réelles difficultés de désherbage, et plus largement dans toutes les régions.

En raison des difficultés d’implantation en colza et céréales auxquelles ont été confrontés les producteurs pour implanter les cultures d’automne, des surfaces importantes devront être emblavées au printemps 2020 avec des cultures d’été, comme cela avait été déjà le cas en 2019 dans certains secteurs.

Terres Inovia sera au côté des producteurs pour les accompagner dès les semis du printemps 2020 en leur diffusant des conseils personnalisés, afin de permettre au tournesol d’exprimer au mieux ses atouts au sein des rotations. Ces informations seront accessibles à tout agriculteur à partir de son compte utilisateur créé sur le site internet de l’institut - www.terresinovia.fr

Smag Diagnostic



Avec Smag Diagnostic, professionnalisez vos démarches de certification environnementale (HVE)

Editeur de solutions logicielles pour l’agriculture, SMAG annonce la sortie imminente d’une nouvelle solution logicielle permettant de simplifier la mise en oeuvre et le suivi des démarches collectives de certification environnementale. Développée pour les coopératives, les négoces ainsi que les organismes certificateurs agréés, Smag Diagnostic permet de suivre et d’accompagner les exploitants engagés dans la démarche HVE, depuis la mise en place du process jusqu’à l’obtention du tampon délivré par l’organisme certificateur.

A l’heure où près de 30% des agriculteurs sont prêts à s’engager dans une démarche environnementale d’ici à cinq ans et où les enseignes se tournent de plus en plus vers des produits en adéquation avec les nouvelles attentes des consommateurs, SMAG lance en novembre une nouvelle plateforme permettant de dématérialiser et industrialiser les process de certification environnementale.

100% web et mobile, unique sur le marché, Smag Diagnostic permettra aux organisations agricoles de gagner en rapidité, traçabilité et efficacité dans la mise en oeuvre de leurs démarches de certification collective.

Proposée sous forme d’abonnement annuel, l’offre intègre :

  • L’accès en ligne à la plateforme web,
  • La diffusion en masse par email des questionnaires HVE aux exploitations engagées sur l’un des trois niveaux de certification (1, 2 ou 3),
  • La possibilité pour les agriculteurs de compléter leur questionnaire directement sur leur mobile ou sur PC, sans avoir besoin de télécharger une quelconque application ou de créer un compte,
  • Pour les référents techniques HVE des organisations, la possibilité de consulter et évaluer les réponses aux questionnaires via des tableaux de bord afin d’identifier rapidement les non-conformités,
  • L’édition d’un rapport contenant, pour chacune des exploitations engagées, la synthèse des réponses et un rappel des exigences de la certification. Un plan de progrès pourra être joint également pour les exploitations qui ont besoin de progresser dans le déploiement de pratiques culturales respectueuses de l’environnement et de la biodiversité, en limitant notamment les apports d’intrants,

Cette nouvelle offre sera présentée en avant-première à l’occasion du SITEVI (26 au 28 novembre à Montpellier / Stand SMAG / B6 C034), salon des équipements pour la filière viticole, l’une des premières en France à s’engager très fortement dans une démarche de développement durable.

Plus d’information :

PESTICIDES... VRAIMENT UTILES ?



Le Débat National du Siècle Vert s'installe à Saint-Quentin
du 5 au 7 décembre 2019

EXPOSITION – DÉBATS – MARCHÉ DE PRODUCTEURS

Le Débat National du Siècle Vert prend ses quartiers du 5 au 7 décembre au Palais des Sports de Saint-Quentin. Pendant 3 jours, les partenaires du Siècle Vert, scientifiques, agriculteurs, professionnels de la protection des plantes se tiendront à la disposition du grand public pour échanger autour d’une exposition sur l’histoire de la protection des cultures et lors de débats ouverts à tous. Une initiative qui vise à ouvrir le dialogue et à imaginer collectivement le futur des pesticides en France.

Face aux interrogations et aux attentes légitimes des Français sur leur alimentation, leur cadre de vie et la dynamique des territoires ruraux, l’UIPP a pris en 2018 l’initiative d’une démarche d’ouverture et de dialogue : Le Siècle Vert.
À travers des actions comme le Studio du Siècle Vert au salon de l’agriculture, la Cité du Siècle Vert à Paris et les Témoins du Siècle Vert en région, l’UIPP a permis à des milliers de Français d’appréhender la réalité des enjeux de la santé des cultures, au-delà des idées reçues.

Le Débat National du Siècle Vert, une démarche itinérante à la rencontre de tous.

En 2019, dans la poursuite de sa grande démarche de dialogue citoyen consacrée à l’information, aux débats et au partage d’idées sur le sujet des pesticides, l’UIPP lance dans les territoires le Débat National qui s’installera dans plusieurs villes de France, pendant 3 jours, avec le soutien de l’Académie d’Agriculture de France. Le Débat National du Siècle Vert a pour objectif d’instaurer un espace de dialogue et d’échanges entre les visiteurs et toutes les parties prenantes du milieu agricole et de recueillir les contributions qui alimenteront les engagements concrets du secteur pour l’avenir.

Le Débat National s’installera pour la première fois au Palais des Sports de Saint-Quentin, pendant 3 jours afin d’échanger avec l’ensemble les acteurs de l’agriculture lors de débats, de conférences, et d’une exposition.

Un événement, plusieurs espaces

Le laboratoire est une zone d’exposition dans laquelle les visiteurs retrouveront une zone pédagogique qui retrace 100 ans de pratiques agricoles et de protection des cultures, sera animée par les professionnels de la protection des plantes et des membres de l’Académie d’Agriculture de France qui répondront à toutes les questions des visiteurs.

Un marché des producteurs animé par des agriculteurs. Tout en découvrant des productions locales, les visiteurs pourront échanger librement avec les agriculteurs autour de leurs pratiques de protection des plantes. Qu’est-ce un pesticide ? Peut-on s’en passer ? pourquoi tant de passion autour des pesticides ?...

Un plateau télé en partenariat avec Via Matélé et Wéo sur lequel se dérouleront des débats et échanges entre les acteurs du milieu agricole et de la société civile. Un espace d’expression libre pour les personnalités régionales.

Des temps forts au service du collectif

Toujours animé par une volonté de dialogue et d’ouverture, le Débat National du Siècle Vert organise également deux temps forts ouverts à tous

Jeudi 5 décembre : l’inauguration officielle du Débat National du Siècle Vert réunira toutes les parties prenantes pour une soirée d’échanges passionnants.

Vendredi 6 décembre : La Chaine Normande organise un grand débat. Des personnalités échangeront leurs points de vue et leurs visions du futur de la protection des cultures. Les spectateurs seront invités à s’exprimer.

Pendant les 3 jours : Chacun sera invité à exprimer son point de vue par une contribution face caméra. Toutes les idées sont les bienvenues et viendront alimenter la réflexion pour le futur des pesticides en France.

Le Débat National du Siècle Vert
Du 5 au 7 décembre
Palais des Sports de Saint-Quentin
Avenue de Remicourt 02100 Saint-Quentin

Retrouvez les émissions diffusées en direct sur le Site du Siècle Vert : http://www.lesieclevert.fr et sur les réseaux sociaux @sieclevert #DebatSiecleVert