S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°38 - Vendredi 08 novembre 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Les semis, entre pluies pour les uns
et temps sec pour les autres

Blé

Les regards se tournent vers les semis pour la prochaine campagne 2020/2021. Selon les premières estimations du Conseil International des Céréales, les surfaces destinées à la production de blé dans le monde devraient être comparables à la campagne actuelle. En Europe, les surfaces devraient être stables. Mais les pluies récentes dans le nord ouest du continent (Royaume-Uni, Allemagne, France) contrarient les semis d’hiver. En France, selon Céré’Obs, 67% des blés d’hiver auraient été semés en date du 4 novembre (54% au 28 octobre), contre 85% l’an dernier à la même date. Les semis accusent un retard de 8 jours par rapport la moyenne des 5 dernières années et de 6 jours par rapport à l’an dernier. Pour l’heure cela ne semble pas engendrer des conséquences en vue de la prochaine campagne.

En Russie, les semis d’hiver (principalement du blé) sont presque terminés, avec un peu d’avance par rapport à l’an dernier. Selon France Export Céréales, à fin octobre, les surfaces de cultures d’hiver semées dépassaient les 18 millions d’hectares alors que l’objectif fixé était de 17,5 Mha. Cette surface est déjà supérieure à celle de la campagne précédente qui avait atteint au total 17,6 Mha.

Avec des conditions très sèches et des températures élevées dans l’Ukraine, à la fin du mois d’octobre, les semis de cultures d’hiver ont atteint 6,7 Mha, pour un objectif de 7,3 Mha selon France Export céréales. En Roumanie et en Bulgarie, le temps très sec également ne favorise pas la levée des semis.

Du côté de la campagne de commercialisation 2019/2020, les cours du blé en Russie et en Ukraine ont continué de progresser ces dernières semaines en raison des exportations dynamiques pour ces deux pays. A l’inverse, le blé tendre rendu Rouen sur le marché mondial n’a pas suivi cette hausse, conférant au blé français une compétitivité toujours bonne, à la faveur d’une parité €/$ proche des 1,1. Cela s’est notamment traduit par l’achat de plusieurs bateaux de blé français sur les deux derniers appels d’offres de l’Egypte.

Sur l’appel d’offres du 29 octobre, une seule offre française a été proposée, avec un prix C&F inférieur à la meilleure offre russe. L’Egypte a acheté 60kt de blé français, 115kt de blé ukrainien et 60kt de blé roumain. Le 5 novembre, le GASC a acheté pour 120 kt de blé français et 60kt de blé russe et les 2 offres françaises étaient les plus compétitives de toutes celles proposées. Ceci vient conforter la bonne compétitivité des blés français, même si peu d’offres de cette origine étaient proposées lors de ces deux appels d’offres. Depuis le début de la campagne d’achat de l’Egypte, ce sont 420 kt de blé français qui ont été achetées, soit 11% de l’ensemble des achats du GASC (cf. graph ci-contre). La Russie représente 50% des achats de ce dernier. Néanmoins on constate ces derniers jours un tassement du cours du blé sur le pourtour de la mer Noire.
A suivre.

A noter ce soir la parution du rapport mensuel de l’USDA. Les opérateurs s’attendent à des chiffres de production revus à la baisse dans l’hémisphère sud et à la hausse dans l’hémisphère nord.

Maïs

Les opérateurs attendent le rapport de l’USDA du 8 novembre qui devrait apporter des précisions sur la production américaine. La récolte a subi des retards, mais le temps plus clément permet de faire avancer les chantiers. Dans ce contexte, les cours se sont un peu repliés.

Dans son dernier rapport MARS publié le 28 octobre, la Commission européenne a revu à la baisse les prévisions de rendements en Europe, à 7,57t/ha contre 7,63t/ha estimés le mois dernier. En France, Arvalis prévoit un rendement national à 89,3 q/ha contre 96,7 qx/ha en moyenne sur les 5 dernières années. La production devrait donc atteindre 12,3 Mt. Les conditions climatiques de l’année ont inévitablement limité le potentiel de production, avec des résultats très hétérogènes entre les régions, et même au sein d’une même région. Au 4 novembre, 79% des surfaces de maïs étaient récoltées, contre 98% l’an dernier à la même date.

La Commission européenne a également publié le 31 octobre ses derniers bilans d’offre et de demande. Il est ainsi prévu des importations européennes de maïs à hauteur de 17Mt. Ce chiffre semble surprenant, le CIC a revu à la hausse le 24 octobre les importations européennes, à 20,3Mt contre 18,8Mt estimé le mois précédent. Au 3 novembre, 6,7Mt de maïs en provenance des pays tiers sont arrivées en Europe.

Sur le marché à l’export, le maïs français n’est pas compétitif et c’est le maïs polonais qui entre massivement dans les pays du nord de l’Europe.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
06/04/2018 165,4  
13/04/2018 164,1  
20/04/2018 162,6  
27/04/2018 164,4  
04/05/2018 169,4  
11/05/2018 165,9  
18/05/2018 168,9  
25/05/2018 175,6  
01/06/2018 177  
08/06/2018 178  
15/06/2018 177  
22/06/2018 172  
29/06/2018 171  
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019   173
12/07/2019   171
19/07/2019   169
26/07/2019   170
02/08/2019   167
09/08/2019   165
16/08/2019   163
23/08/2019   161
30/08/2019   163
06/09/2019   159
13/09/2019   162
20/09/2019   164
27/09/2019   165
04/10/2019   170
11/10/2019   170
18/10/2019   175
25/10/2019   174
01/11/2019   174
08/11/2019   174
15/11/2019    
22/11/2019    
29/11/2019    
06/12/2019    
13/12/2019    
20/12/2019    
27/12/2019    

Graphe de la semaine

Origine des importations de blé par le GASC



Juin-Novembre 2019 - en kt

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

le colza au plus haut

Les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis continuent leur feuilleton qui semble interminable. Des discussions sur une première phase d’un accord prévu pour novembre sont finalement repoussées en décembre. Les Etats-Unis auraient cependant confirmé le retrait de la hausse de tarifs sur certains produits chinois. Mais la situation semble ubuesque car les Etats-Unis souhaiteraient un accord avant de retirer la hausse des tarifs prévue, tandis que la Chine attend son retrait avant d’avancer dans la négociation. Pour rappel, parallèlement à ces négociations, la Chine a mis en place un quota d’importations à droit nul de 10 Mt de soja d’origine américaine pour les importateurs privés. Dans ce contexte, le cours du soja cédait du terrain hier.

Les opérateurs de marché sont dans l’attente du rapport de l’USDA prévu ce vendredi. Ce rapport devrait apporter des précisions sur la production américaine de soja. Les analystes s’attendent à une révision à la baisse des rendements américains et donc de la production d’1Mt et à une baisse des stocks mondiaux.

Le marché du colza a retrouvé un dynamisme certain. Le colza Fob Moselle atteint les 394€/t sur janvier/mars. Le cours de l’huile de palme soutient la hausse de ce marché. En effet, ce dernier affiche un plus haut depuis 21 mois. Les exports en Malaisie se sont accélérés ces dernières semaines. S’ajoute à cela l’augmentation de l’utilisation de biodiesel prévue en Malaisie et Indonésie en 2020, ce qui risque de créer un déficit substantiel dans le bilan selon Oilworld. Si l’ambiance haussière de l’huile de palme perdure, le cours du colza risque de continuer son envolée.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
06/04/2018 350,25  
13/04/2018 348,25  
20/04/2018 344,5  
27/04/2018 345,5  
04/05/2018 348,75  
11/05/2018 353,5  
18/05/2018 354  
25/05/2018 351  
01/06/2018 360,75  
08/06/2018 351,75  
15/06/2018 360,75  
22/06/2018 362,25  
29/06/2018 368,5  
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019   365.25
12/07/2019   370,75
19/07/2019   372
26/07/2019   380
02/08/2019   376.25
09/08/2019   377.85
16/08/2019   381
23/08/2019   383
30/08/2019   383
06/09/2019   385,25
13/09/2019   385,75
20/09/2019   390
27/09/2019   391.25
04/10/2019   389
11/10/2019   385,50
18/10/2019   382.75
25/10/2019   381
01/11/2019   388,25
08/11/2019   393,75
15/11/2019    
22/11/2019    
29/11/2019    
06/12/2019    
13/12/2019    
20/12/2019    
27/12/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 174 €/t janv./mars ; 173 €/t avril/juin
R. Dunkerque : 174 €/t janv./mars ; 173 €/t avril/juin
R. La Pallice : 174 €/t janv./mars ; 173 €/t avril/juin
R. Bretagne : 173 €/t janv./mars
Fob Moselle : Meunier : 168 €/t janv./juin

Orge

R. Rouen : 160 €/t janv./mars
R. La Pallice : 160 €/t janv./mars
R. Bretagne : 161 €/t janv./mars
Fob Moselle : Meunier : 156 €/t nov./déc.

Maïs

R. La Pallice : 164,75 €/t janv./mars
Fob Rhin : 164,50 €/t janv./mars
R. Bretagne : 181,75 €/t nov./mars

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 390,75 €/t janv./mars (var. +7 €/t) ;
Fob Moselle : 393,75 €/t janv./mars (var. +9,5€/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 325 €/t janv./mars
Bordeaux : 325 €/t janv./mars

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 895 $/t nov. (var. 0,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 775 $/t nov. (var. +5,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 762 $/t nov. (var. +27,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 667 $/t nov. (var. +107,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Grand-Couronne : 215 €/t nov. (var. -2,0 $/t)
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 326 €/t nov.

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 57,08 $/baril (var. +2,92 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,105 $ (var. -0,011)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion
 

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 8 novembre variation*
Blé tendre, décembre 178,25 0,25
Maïs, janvier 163,75 2,75
Colza, février 388,00 5,75
Huile de Colza, décembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, décembre 195,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 8 novembre variation*
Blé tendre, décembre 170,42 0,37
Maïs, décembre 133,70 -3,72
Soja, janvier 307,65 3,14
Huile Soja, décembre 627,17 13,64
Tourteaux de Soja, décembre 304,91 3,97

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 8 novembre variation*
Canola, novembre 311,99 5,92

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-03/11
Cumul France
01/07-03/11
Blé tendre 8 840 540 2 237 899
Farine BT (val. prod.) 197 233 24 552
Blé dur 172 528 75 099
Orge 2 568 443 1 045 234
Maïs 1 175 544 45 426

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-03/11
Cumul France
01/07-03/11
Blé tendre 922 417 1 350
Farine BT (équiv. grain) 9 102 3 183
Blé dur 567 462 47
Maïs 6 755 674 7 754
Sorgho 2 352 1

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

360 831 t ont été chargées et déchargées
du 24 octobre au 6 novembre 2019, dont :
 

Exportations : 350 962 t

  • Blé tendre : 231 127 t (Congo : 17930 t ; Gambie : 5 200 t ;
    Maroc : 31 830 t ; Cameroun : 24 825 t ; Portugal : 13 151 t ;
    Algérie : 120 945 t ; Sénégal : 17 246 t)
  • Orge de brasserie : 66 306 t (Pays-Bas : 3 800 t ; Chine 42 000 t ;
    Afrique du Sud : 12 000 t ; Allemagne : 4 199 t ; Pologne : 4 307 t)
  • Orge fourragère : 49 090 t (Maroc : 9 000 t ;
    Arabie Saoudite : 40 090 t)
  • Féverole fourragère : 2 250 t (Norvège)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 189 t (Norvège)

Importations : 9 869 t

  • Pois (Alim. Hum.) : 3 419 t (Suède)
  • Blé dur : 3 150 t (France)
  • Féverole fourragère : 3 300 t (Royaume-Uni)

 


 

 


La Pallice

155 100 t ont été chargées
du 24 octobre au 6 novembre 2019, dont :

  • Blé vrac : 98 950 t (Angola : 33 000 t ; Sénégal : 32 500 t ;
    Maroc : 16 600 t ; Portugal : 4 100 t ; Italie : 12 750 t)
  • Céréales : 10 150 t (Guadeloupe)
  • Orge vrac : 46 000 t (France : 20 000 t ;
    Arabie Saoudite : 26 000 t)