S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°02 - Vendredi 11 janvier 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Anne-Laure Paumier

La baisse du dollar pénalise
les céréales européennes

Blé

Les cours des céréales européennes se replient cette semaine en raison essentiellement de la baisse du dollar. Avec un euro/dollar à 1,15, l’origine européenne peine toujours à tirer son épingle du jeu à l’exportation vers les Pays-Tiers. Ainsi, malgré le retour des principaux acheteurs du bassin méditerranéen aux achats, et des chiffres d’exportation françaises satisfaisants sur le premier semestre, la tonalité du marché reste molle et le prix du blé rendu Rouen s’établit à nouveau en dessous de 200 €/t. 

Les appels d’offres de l’Algérie et de l’Egypte rappellent aux opérateurs que cette seconde partie de campagne n’est pas gagnée d’avance.

L’office public d’achat des céréales algérien (OAIC) a finalisé ce mercredi un nouvel achat de 550 kt d’origine optionnelle pour livraison février/mars. Les prix des blés français, argentins et américain, rendu à destination, sont ces jours-ci quasiment équivalents, ce qui laisse de multiples possibilités aux chargeurs pour honorer ce denier achat. Même si quelques inquiétudes qualitatives sur le blé argentin subsistent, le pays dispose de suffisamment de blé conforme au cahier des charges algérien à un prix qui reste attractif.  Quant aux Etats-Unis, le dollar joue en leur faveur.

Alors que la Russie avait brillé par son absence lors du dernier appel d’offres de l’Egypte le 20 décembre, cette fois-ci les chargeurs ont offert plus de 800 kt de blé à des prix attractifs. Ainsi, le GASC a finalisé 300 kt pour des livraisons échelonnées jusqu’au 10 mars. Cette abondance d’offres de blé russes minimise l’espoir de voir un ralentissement rapide des exportations russes. A noter également dans cet appel d’offres la multitude des origines offertes avec l’Ukraine, la Roumanie, les Etats-Unis et la France aux côté des offres russes.

A destination des pays d’Afrique de l’ouest, les exportations sont décevantes depuis le début de l’année (-29% par rapport à 2017/18). Tiré par la demande algérienne, le prix du blé français apparait bien souvent trop cher pour les autres clients du continent africain qui, cette campagne encore, diversifient leurs sources d’approvisionnement. Quant au Maroc, la décision de maintenir des taxes sur les importations à zéro jusqu’en avril n’est pas en soi un atout pour l’Europe (comme les Etats-Unis) qui habituellement bénéficient sur cette période de quotas d’importation à taux réduits.

Ainsi, malgré une première partie de campagne satisfaisante, avec des embarquements en hausse de 30% par rapport à l’an dernier (4,6 Mt au janvier), FranceAgriMer ajuste à la baisse à 8,7 Mt (-100 kt) les prévisions d’exportations de blé vers les pays-tiers. 

Les Etats-Unis subissent leur 21e jour de « shutdown ». Le département américain de l’agriculture a dû se résigner à ne pas publier son rapport sur l’offre et la demande mondiale de grains qui aurait dû paraitre ce vendredi 11 janvier. Dans l’attente du vote du budget américain, aucune nouvelle date n’est fixée.

Orge

Contrairement au marché du blé tendre, les acheteurs ne sont pas encore de retour aux affaires en orge. Toutefois, le marché espère un retour de l’Arabie Saoudite aux achats. En l’absence de nouvelles demandes des Pays-Tiers, les prix acheteur en rendu portuaire faiblissent, mais sans transaction. Les primes sur le marché intérieurs n’évoluent guère.   

Maïs

Le flux des importations européennes ne tarit pas et le total des marchandises déchargées dans les ports de l’UE s’élevaient à 11,7 Mt au 6 janvier. Cette semaine, la France réceptionne en Bretagne un nouveau bateau de maïs en provenance de la Mer Noire, et selon les informations du marché, un 4ème devrait bientôt arriver. Toutefois, selon les statistiques de la Commission, les déchargements réalisés en France ne s’élèvent toujours qu’à 34 kt. Rappelons que celle-ci ne comptabilise que les importations en provenance des pays tiers. Tenant compte de l’ensemble des flux, FranceAgriMer relève de 50 kt les importations françaises de maïs qui devraient atteindre cette année 800 kt (contre 605 kt la campagne dernière).

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017 165.4  
07/07/2017 167,9  
14/07/2017 164,1  
21/07/2017 163,4  
28/07/2017 164,9  
04/08/2017 159,5  
11/08/2017 159  
18/08/2017 153  
25/08/2017 152  
01/09/2017 152  
08/09/2017 152  
15/09/2017 154,6  
22/09/2017 156,1  
29/09/2017 157,9  
06/10/2017 157,4  
13/10/2017 154,6  
20/10/2017 154,9  
27/10/2017 157,5  
03/11/2017 157,9  
10/11/2017 155,5  
17/11/2017 154  
24/11/2017 155  
01/12/2017 154 161,9
08/12/2017 153,3 159,9
15/12/2017 153 159,6
22/12/2017 153 160
29/12/2017 151,6 161
05/01/2018 152 160,4
12/01/2018 151,5 160,6
19/01/2018 149 157,4
26/01/2018 150,5 157,2
02/02/2018 151 157,9
09/02/2018 154,5 161,1
16/02/2018 155 160,9
23/02/2018 156 162,6
02/03/2018 159,8 167,7
09/03/2018 155,1 164,6
16/03/2018 157 165,1
23/03/2018 156 161,6
30/03/2018 156,5 162,9
06/04/2018 159 165,4
13/04/2018 157,7 164,1
20/04/2018 156,2 162,6
27/04/2018 157,7 164,4
04/05/2018 161,5 169,4
11/05/2018 158 165,9
18/05/2018 158 168,9
25/05/2018 165,4 175,6
01/06/2018 168,5 177
08/06/2018 167,5 178,0
15/06/2018 170 177
22/06/2018   172
29/06/2018   171
06/07/2018   185
13/07/2018   182
20/07/2018   189,5
27/07/2018   198,5
03/08/2018   216
10/08/2018   213,5
17/08/2018   210,5
24/08/2018   206
31/08/2018   199
07/09/2018   196
14/09/2018   195
21/09/2018   201
28/09/2018   197
05/10/2018   199
12/10/2018   199,50
19/10/2018   197.50
26/10/2018   195,50
02/11/2018   197
09/11/2018   197
16/11/2018   198.1
23/11/2018   198
30/11/2018   196,50
07/12/2018   197
14/12/2018   202
21/12/2018   202
28/12/2018   199,5
04/01/2019   202
11/01/2019   199
18/01/2019    
25/01/2019    
01/02/2019    
08/02/2019    
15/02/2019    
22/02/2019    
01/03/2019    
08/03/2019    
15/03/2019    
22/03/2019    
29/03/2019    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

177 665 t ont été chargées et déchargées
du 3 au 9 janvier 2019, dont :
 

Exportations : 157 162 t

  • Malt : 8 400 t (Espagne : 5 000 t ; Cameroun : 3 400 t)
  • Pulpe de betterave : 12 943 t (Arabie Saoudite : 9 300 t ;
    Irlande : 3 643 t)
  • Blé tendre : 57 780 t (Algérie : 50 600 t ; 
    Cuba : 7 180 t)
  • Blé : 12 500 t (Gabon)
  • Colza : 3 334 t (Royaume-Uni)
  • Orge fourragère : 59 105 (Tunisie : 26 105 t ; Lybie : 33 000 t)
  • Colza graines : 3 100 t (Royaume-Uni)

Importations : 20 503 t

  • Colza : 20 503 t (Canada)

 


 


La Pallice

43 350 t ont été chargées
du 3 au 9 janvier 2019, dont :

  • Blé vrac : 43 350 t (Portugal : 3 900 t ; Angola : 34 650 t ;
    Espagne :  4 800 t)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Yolène Vayer

Un regain du colza face à la bonne demande européenne et le ralentissement
des importations

Sur le marché américain, les craintes liées au déficit hydrique en Amérique du Sud et tout particulièrement au Brésil ont apporté un nouvel élément de soutien aux cours de la graine de soja. En effet, les fortes chaleurs continuent d’assécher les cultures et la rareté des précipitations des jours à venir incite les opérateurs à réviser les prévisions de production. Le CONAB a révisé à la baisse sa prévision de production brésilienne de soja à 118,8 Mt pour la campagne 2018/19 contre 120 Mt prévu en décembre et 119,3 Mt pour la campagne 2017/18.  Toutefois, en Argentine, les conditions météo demeurent favorables et le pays pourrait connaitre une bonne production de 54 – 55 Mt après la récolte catastrophique de 2017/18 (37 Mt).

Les nouvelles estimations de la production brésilienne n’ont pas réussi à maintenir les prix au-dessus du support de 915 $/t. En effet, les opérateurs restent focalisés sur les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis qui ont eu lieu en début de semaine, mais n’ont abouti sur aucun accord. Dans ce même contexte, une seconde réunion bilatérale s’est tenue entre la Commission européenne et les Etats-Unis pour trouver un accord sur la suppression des taxes douanières sur les produits industriels. Ces différents commerciaux entre l’UE et les USA semblent pour le moins difficiles à résoudre.

Le « Shudown » persiste aux Etats-Unis. Donald Trump ne semble pas résolu à trouver un accord dans les négociations budgétaires, dénonçant ainsi « une perte de temps », ce qui renforce l’incertitude politique du pays.

Du côté du colza, les importations européennes se sont limitées à 205 kt au mois de décembre, contre 526 kt l’an dernier. Le marché européen doit en effet composer avec ses propres disponibilités en raison d’un épuisement des origines ukrainiennes. L’Australie est incapable de prendre le relais de l’Ukraine avec une production très diminuée tandis que le Canada est fortement sollicité par les marchés asiatiques. Face à cette offre déclinante, la demande européenne est à l’inverse en train de s’intensifier. Afin de profiter de marges en amélioration, les usines de trituration accélèrent en effet leur production.  La production d’huile de colza sur juillet – novembre est ressortie en hausse.

Le prix de la graine de colza s’inscrit en hausse en dépit du renforcement de l’euro face au dollar. De même, l’huile de colza perd de la compétitivité et se retrouve en difficulté vis-à-vis des autres huiles avec la hausse de la parité euro/dollar au-dessus des 1,15. L’ensemble des prix des autres huiles est en outre en terrain positif grâce la flambée actuelle des cours de l’or noir (+ 8 % en une semaine).  En effet, le pétrole américain s’inscrit nettement au-dessus des 52 $/baril malgré des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis qui diminuent moins que prévu. L’arrêt de production de l’Arabie Saoudite permet à l’or noir d’évoluer en hausse.

Malgré la baisse des taxes à l’importation en Inde, les cours de l’huile de palme à Kuala Lumpur ont été sous pression suite à la publication des statistiques malaisiennes du mois de décembre par le MPOB. En effet, les stocks malaisiens de palme ont évolué en hausse entre novembre et décembre de 6,9%, soit une hausse supérieure aux attentes des opérateurs de marché.

Le marché du tournesol est influencé par l’avancée des récoltes en Argentine. Lles conditions météo sont sous surveillance avec de fortes précipitations attendues dans les zones du nord-est de l'Argentine actuellement au début des récoltes. En Russie, le ministère de l’Agriculture a révisé à la hausse les estimations de production de tournesol pour 2018, s’affichant à près de 12,6 Mt soit un niveau record pour le pays.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017    
07/07/2017 368,5  
14/07/2017 367,5  
21/07/2017 366,5  
28/07/2017 364,25  
04/08/2017 367  
11/08/2017 371,5  
18/08/2017 371  
25/08/2017 370  
01/09/2017 369,5  
08/09/2017 365  
15/09/2017 367,25  
22/09/2017 368  
29/09/2017 369,5  
06/10/2017 370,5  
13/10/2017 370  
20/10/2017 366,5  
27/10/2017 368,5  
03/11/2017 377,25  
10/11/2017 366,5  
17/11/2017 379  
24/11/2017 374,25  
01/12/2017 367,75  
08/12/2017 365,5  
15/12/2017 357  
22/12/2017 353,25  
29/12/2017 347,75  
05/01/2018 357,75 359,5
12/01/2018 352,75 358,75
19/01/2018 342,75 347,75
26/01/2018 341 344,75
02/02/2018 348 346,75
09/02/2018 346,25 346,75
16/02/2018 347,5 347,25
23/02/2018 353,5 350,5
02/03/2018 358,25 354,25
09/03/2018 348,25 346,25
16/03/2018 348,75 346,25
23/03/2018 345,5 345,5
30/03/2018 346,25 346,25
06/04/2018 350,25 350,25
13/04/2018 348,25 348,25
20/04/2018 344,25 344,5
27/04/2018 345,5 345,5
04/05/2018 348,75 348,75
11/05/2018 353,5 353,5
18/05/2018 353 354
25/05/2018 363 351
01/06/2018 359,75 360,75
08/06/2018   351,75
15/06/2018   350,75
22/06/2018   352,25
29/06/2018   358,5
06/07/2018   359.75
13/07/2018   357.75
20/07/2018   358.5
27/07/2018   351,25
03/08/2018   366,5
10/08/2018   371
17/08/2018   378
24/08/2018   374,5
31/08/2018   374.25
07/09/2018   375,25
14/09/2018   368
21/09/2018   367.25
28/09/2018   372,25
05/10/2018   377
12/10/2018   372
19/10/2018   370,75
26/10/2018   371,50
02/11/2018   377.5
09/11/2018   378.5
16/11/2018   379
23/11/2018   371.5
30/11/2018   372.5
07/12/2018   374
14/12/2018   371.5
21/12/2018   367
28/12/2018   363
04/01/2019   367,75
11/01/2019   368.25
18/01/2019    
25/01/2019    
01/02/2019    
08/02/2019    
15/02/2019    
22/02/2019    
01/03/2019    
08/03/2019    
15/03/2019    
22/03/2019    
29/03/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 199 €/t janv./mars ; 198,5 €/t avril/juin
R. La Pallice : 198,5 €/t janv./mars ; 198 €/t avril/juin
R. Bretagne : 202 €/t janv./juin
D. Beauce - BPMF : 190 €/t janv./mars ;
Fourrager : 189 €/t janv./mars
 

Orge

R. Bretagne : 202 €/t janv./juin

Maïs

R. la Pallice /Bordeaux : 174 €/t janv./mars ;
175 €/t avril/juin
Fob Rhin : 175 €/t janv./juin
R. Bretagne : 187 €/t janv./mars

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 365,25 €/t janv./mars (var. +0,50 €/t)
Fob Moselle : 368,25 €/t avril/juin (var. +0,50 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 310 €/t janv./mars (var. +5,0 €/t)
Rendu Bordeaux : 300 €/t avril/juin (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 817 $/t mars. (var. +19,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 625 $/t mars. (var. 0,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 683 $/t mars. (var. +8,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 540 $/t mars (var. +22,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 244 €/t janv.
Colza - Départ Grand-Couronne : 248 €/t janv.
Tournesol - Départ Montoir : 229 €/t janv.
Soja 48% Brésil - Départ Montoir : 334 €/t janv.

 

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 52,21 $/baril (var. +5,7 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,15 $ (var. +0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 11 janvier variation*
Blé tendre, mars 203,50 -2,50
Maïs, mars 180,50 -0,25
Colza, février 367,50 1,75
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, décembre 227,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 11 janvier variation*
Blé tendre, mars 164,11 0,77
Maïs, mars 128,79 -0,97
Soja, mars 286,10 -8,10
Huile Soja, mars 540,41 -9,38
Tourteaux de Soja, mars 303,66 -2,57

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 11 janvier variation*
Canola, mars 316,38 -2,64

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-06/01
Cumul France
01/07-06/01
Blé tendre 8 425 653 4 351 593
Farine BT (val. prod.) 235 943 25 039
Blé dur 285 984 88 244
Orge 2 700 123 1 283 614
Maïs 936 420 65 505

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-06/01
Cumul France
01/07-06/01
Blé tendre 2 451 966 2 690
Farine BT (équiv. grain) 20 036 5 435
Blé dur 510 718 47
Maïs 11 731 817 34 505
Sorgho 300 088 3

Source : Commission Européenne, DG TAXUD