S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°25 - Vendredi 12 juillet 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Actualités de la filière

Rubriques

DSM et Avril



       

DSM et Avril s’associent pour apporter des protéines végétales à l’industrie alimentaire

Royal DSM, entreprise scientifique internationale opérant dans les domaines de la santé, de la nutrition et des modes de vie durable, et Avril, groupe agro-industriel international français, ont annoncé leur intention de collaborer pour satisfaire la demande croissante en protéines végétales.

DSM et Avril vont conjointement produire une protéine unique issue de colza non OGM qui offre d’excellentes propriétés, une grande valeur nutritionnelle et un profil de goût équilibré. Cette nouvelle source de protéine est donc idéale pour toute une série d’applications : des alternatives à la viande et aux produits laitiers, des boissons, des produits de cuisson au four, des barres alimentaires ou encore des produits prêts-àmélanger.

« Avec 10 milliards d’habitants sur la planète en 2050, les experts anticipent une augmentation de la demande en protéines animales et végétales, mais surtout une croissance exponentielle des protéines végétales due à l’évolution des habitudes alimentaires. Par cet accord, Avril et DSM vont s’associer pour aider à satisfaire cette demande avec une protéine végétale nouvelle et durable, à partir de colza, qui est le fruit de notre recherche & développement. Cette démarche s’inscrit pleinement dans le cadre du plan protéines porté par le Président de la République et a bénéficié du soutien précieux de la région Normandie » précise Jean-Philippe Puig, directeur général du groupe Avril.

« De plus en plus de gens choisissent un régime flexitarien, végétarien ou végétalien, pour des raisons personnelles, de santé ou de respect de l’environnement. Chez DSM, nous avons l’expertise nécessaire pour produire toutes les formes de protéines aux normes de durabilité les plus exigeantes. Le partenariat avec Avril nous placera en position unique sur ce marché porteur et nous pourrons commercialiser des boissons et des aliments délicieux, sains, durables » ajoute le directeur de l’innovation de DSM, Trish Malarkey.

Le savoir-faire mondialement reconnu de DSM dans les solutions pour boissons et aliments sera enrichi par les 35 ans d’expérience d’Avril dans l’agriculture, par la régularité de sa production de grande qualité, ainsi que par sa stratégie ambitieuse d’innovation en protéines végétales. Les deux entreprises excellent dans le domaine de la nutrition et la santé humaines.

Les deux partenaires souhaitent implanter une unité de production industrielle de pointe dédiée aux protéines de colza sur le site de Saipol du groupe Avril près de Dieppe.

Oqualim et Duralim au SPACE 2019



          

Oqualim et Duralim seront présents au SPACE 2019
et vous invitent à leur cycle de mini-conférences,
le jeudi 12 septembre de 14h à 17h30.

  • 14h - OQUALIM Pour qui? Pourquoi ?
  • 14h30 - Certification OQUALIM des fournisseurs de Matières Premières pour l'alimentation animale
  • 15h - La mutualisation de données d'analyses au service de la sécurité sanitaire
  • 15h30 - Filières nourris sans OGM : certification OQUALIM-STNO pour l'alimentation des animaux
  • 16h - DURALIM : sa mission, son ambition, ses actions
  • 16h45 - « Des approvisionnements 100% durables » : l'engagement collectif de DURALIM

Télécharger le programme détaillé

DSM et Avril




Une nouvelle voie de valorisation
pour le colza français : la FOP salue
le partenariat stratégique conclu
par DSM et le groupe Avril

A l’heure où la moisson de colza a débuté dans un certain nombre des régions et où chacun pense également aux semis à venir, la Fédération Française des Producteurs d’Oléagineux et Protéagineux (FOP) rappelle que les cultures oléagineuses et protéagineuses sont des sources évidentes de protéines végétales desquelles l’Europe et la France manquent cruellement. Elles sont essentielles pour répondre aux attentes des marchés de l’alimentation humaine et de la nutrition animale.

A ce titre, la FOP tient à saluer le partenariat stratégique conclu par DSM et le groupe Avril en vue de de la production et la commercialisation de protéines végétales, à base de colza non OGM, pour la consommation humaine.

Cette nouvelle opportunité pour la filière des huiles et protéines végétales de valoriser sa production française démontre la richesse des propriétés du colza non OGM français et va, à court terme, s’avérer être un débouché nouveau pour les producteurs hexagonaux.

Cette initiative innovante et stratégique s’intègre pleinement dans l’ambition de la FOP de contribuer au développement de nouveaux débouchés et de nouvelles sources de valorisation de la graine pour tous les producteurs de colza.

Arnaud Rousseau, Président de la FOP, a déclaré à ce propos : « dans un contexte d’interrogations, la filière des huiles et protéines végétales cultive une filière d’avenir et apporte des solutions innovantes dans le secteur de la protéine végétale. Les agriculteurs français sont très fiers de contribuer à cette première mondiale. »

Le Contrat de Solutions

se structure




Création d'une association « Contrat solutions » pour s'inscrire dans la durée

Le Contrat de solutions, porté depuis 18 mois par une quarantaine de partenaires agricoles, engagés dans la réduction des produits phytosanitaires, se structure sous la forme d’une association.

Dès novembre 2017, un travail de fond a permis d’identifier plus de 300 pistes de solutions durables, existantes ou d’avenir, techniquement accessibles pour réduire l’usage et les impacts des produits phytosanitaires. A ce jour, le Contrat de Solutions comporte une soixantaine de fiches solutions, prêtes à être déployées plus largement auprès des agriculteurs.

Pour inscrire ce travail collectif dans la durée et accompagner encore mieux les agriculteurs pour répondre au défi de la transition agro-écologique, les partenaires ont fait le choix de se constituer en association. Son objectif :

  • Amplifier le déploiement des solutions auprès des agriculteurs en privilégiant des projets collectifs à l’échelle des territoires
  • Investir davantage le champ de l’innovation et de la recherche
  • identifier des pistes de valorisation économique des bonnes pratiques pour encourager les agriculteurs à investir dans des solutions nouvelles.

Un bureau de 6 administrateurs, élus lors de l’Assemblée générale constitutive, veillera à la mise en œuvre effective de ces orientations et assurera une représentation du Contrat de Solutions dans les instances de suivi du plan national de réduction des produits phytosanitaires et dans la Task force, mises en place par le Gouvernement.

Le bureau est composé de la façon suivante :

  • Président : Eric Thirouin, représentant l’AGPB
  • Secrétaire Général : Christian Durlin, représentant la FNSEA
  • Vice-président représentant le collège des pourvoyeurs de solutions : Antoine Meyer, représentant IBMA
  • Vice-président représentant le collège des acteurs du conseil, de la distribution, de la formation et de la diffusion : Philippe Noyau, représentant Chambres d’agriculture France
  • Vice-président représentant le collège des interprofessions, des représentants de l’aval et d’enjeux spécifiques : Pierre Pagès, représentant le GNIS
  • Trésorier : Denis Velut, représentant la viticulture
     

Comme les partenaires s’y étaient engagés, une nouvelle vague de 12 fiches solutions est disponible sur le site du Contrat de solutions, six mois après la sortie de la 2ème vague en février 2019. Elles concernent à la fois des solutions de biocontrôle et d’amélioration des plantes, des pratiques agronomiques et des outils d’aide à la décision.
Rendez-vous au Salon de l’agriculture 2020 pour découvrir les prochaines solutions.