S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°43 - Vendredi 13 décembre 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Des surfaces de céréales d’hiver difficiles
à prévoir

Blé tendre

Après un mois de novembre qualifié comme remarquablement gris et pluvieux par MétéoFrance, l’heure est aux premières estimations de semis pour la récolte 2020 et l’exercice s’avère compliqué tant la pluie est venue contrarier les travaux. Selon le ministère de l’Agriculture, la sole de blé tendre d’hiver atteindrait 4,7 kha (-4,8% par rapport à 2019 et -5,6% par rapport à la moyenne quinquennale). Ce chiffre est cependant à prendre avec précaution car les intempéries de ces dernières semaines rendent incertaines les prévisions de surfaces.

Concernant la campagne actuelle, le chiffre de production nationale de blé tendre se stabilise à 39,4Mt selon les dernières estimations d’Agreste. FranceAgriMer ne modifie qu’à la marge les ressources disponibles pour le marché dans ses bilans publiés ce mercredi. Par contre, les prévisions d’exportations de blé tendre vers les pays tiers sont une fois de plus revues à la hausse, à 12,2Mt désormais.

La place du blé argentin dans les destinations habituelles du blé français demeure sujet à interrogations. Dans un contexte où le blé français est challengé par les blés argentins à destination de l’Algérie, et des blés russes à destination de l’Egypte, le cours du blé français était orienté à la baisse cette semaine. Cette baisse a été profitable, puisque suite à l’appel d’offre de lundi, l’Egypte a acheté 355 kt de blé dont 120 kt d’origine France. Si l’origine russe demeure, comme d’habitude la plus compétitive en C&F, l’écart avec l’origine France s’est resserrée. En fob, la meilleure offre française était inférieure de 3 $ à la première offre russe. Au final, la semaine se termine avec un marché repartant à la hausse, emmené par le marché de Chicago, où les annonces de Donald Trump sur les négociations en cous dans la guerre commerciale avec la Chine sont plutôt positives.

D’un point de vue macro-économique, la parité €/$ revient au plus haut depuis 4 mois, et plus rien ne semble s’opposer à la mise en œuvre du Brexit au 31 janvier 2020. Suite aux élections législatives au Royaume-Uni, Boris Johnson remporte la majorité absolue au Parlement.  

Blé dur

FranceAgriMer revoit à la hausse les prévisions d’exportations du blé dur vers les pays de l’Union (220 contre 200kt le mois dernier) ainsi qu’à destination des pays tiers (980kt contre 900kt). La dynamique à l’exportation est soutenue et cela semble perdurer car un bateau a été chargé cette semaine à destination de la Tunisie (25kt). Malgré des importations en hausse, le bilan français se tend une nouvelle fois et le stock de report est désormais affiché à 56kt. La tension au niveau mondial est également présente et les prix ont fortement progressé depuis le mois de septembre (cf. graph), en raison notamment des conditions météorologiques entravant la récolte au Canada. Mais les prix se sont stabilisés sur les dernières semaines, les nouvelles du Canada ne sembleraient pas si mauvaises qu’attendus initialement.

Pour la prochaine campagne, Agreste estime les surfaces de blé dur à 225 kha soit un repli de -7,5 % par rapport à l’an passé et – 31,7 % par rapport à la moyenne des 5 dernières années.

Maïs

FranceAgriMer a revu à la baisse la prévision de collecte de maïs de -200kt par rapport au mois dernier, à 10 231kt, en raison des fortes pluies ayant impacté le rendement. Les exportations de maïs sont revues légèrement à la baisse, mais au final, le stock de report de fin de campagne s’allège, à 2 119kt contre 2 217kt estimé le mois dernier.

Sur le marché intérieur à destination des fabricants d’aliments, l’écart entre le blé et le maïs se resserre. Pour l’heure, France AgriMer n’a pas modifié les utilisations de maïs par les fabricants (2 500kt, contre 3 288kt l’an dernier), mais dans un contexte où le prix des tourteaux de soja est bas, il se pourrait bien que les formulations évoluent après la trêve des confiseurs avec une incorporation accrue de maïs.

Dans son rapport sur l’offre et la demande publié ce mardi, l’USDA intègre les dernières estimations chinoises et revoit à la hausse de la production de maïs en Chine, affichée à 260,77 Mt, soit une progression de plus de 6Mt par rapport aux estimations du mois dernier. Le bilan américain n’évolue pas, y compris les prévisions à l’export du maïs US, ce qui ne semble pas cohérent avec le manque de compétitivité du maïs américain et les chargements en berne.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
06/04/2018 165,4  
13/04/2018 164,1  
20/04/2018 162,6  
27/04/2018 164,4  
04/05/2018 169,4  
11/05/2018 165,9  
18/05/2018 168,9  
25/05/2018 175,6  
01/06/2018 177  
08/06/2018 178  
15/06/2018 177  
22/06/2018 172  
29/06/2018 171  
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019   173
12/07/2019   171
19/07/2019   169
26/07/2019   170
02/08/2019   167
09/08/2019   165
16/08/2019   163
23/08/2019   161
30/08/2019   163
06/09/2019   159
13/09/2019   162
20/09/2019   164
27/09/2019   165
04/10/2019   170
11/10/2019   170
18/10/2019   175
25/10/2019   174
01/11/2019   174
08/11/2019   174
15/11/2019   174
22/11/2019   176
29/11/2019   178
06/12/2019   178
13/12/2019   179
20/12/2019    
27/12/2019    

Graphe de la semaine

Blé dur Fob Port la Nouvelle



Source : FranceAgriMer

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Vers un nouveau record de production
de soja au Brésil

Le cours du colza continue de progresser, toujours dans le sillage de l’huile de palme dont les cours sont désormais au plus haut depuis 2 ans, en raison de bilans très tendus. Par ailleurs, un autre élément de soutien des prix cette semaine a été la publication du rapport de statistiques du Canada, qui affiche une production de canola à seulement 18,6 Mt, soit un repli de- 8 % par rapport à l’an passé, en raison des conditions climatiques qui ont affecté la récolte des dernières parcelles.

Les estimations des semis d’hiver d’Agreste font état d’une baisse de la sole de colza d’hiver de -4,9 % par rapport à l’an passé et de -26,8 % par rapport à la moyenne 2015-2019. Au final, les surfaces s’établiraient à 1 049 kha, au plus bas depuis 2002. Pour certains, l’estimation est assez pessimiste au regard des conditions climatiques plutôt favorables au développement de la plante de cet automne. Comme pour le blé, les estimations sont à prendre avec précaution.

Le marché du soja à Chicago a également repris de la valeur, dans un certain optimisme quant aux négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. La Chine, après avoir accordé un quota de 10 Mt sans droits de douane, a apparemment promis ce lundi un nouveau quota de 1 Mt supplémentaire, afin de montrer sa bonne volonté face aux USA, qui menacent de nouvelles sanctions à compter du 15 décembre.

Au Brésil, selon les derniers chiffres de la Conab, la récolte de soja devrait atteindre 121,1 Mt (+5,3%) et dépasser le record de 2017/2018 (119,3 Mt). Le rapport de l’USDA de ce mardi n’apporte pas de changement dans l’estimation de la récolte brésilienne (122Mt). Elle reste supérieure d’1Mt aux estimations de la Conab mais reste en ligne avec les estimations des analystes. Historiquement, l’organisme brésilien sous-estime les chiffres de production. Les deux prochains mois vont être cruciaux au regard de la météo. Pour l’heure, 93 % du soja a été planté aux dernières nouvelles, et les conditions climatiques sont idéales pour le développement de la plante.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
06/04/2018 350,25  
13/04/2018 348,25  
20/04/2018 344,5  
27/04/2018 345,5  
04/05/2018 348,75  
11/05/2018 353,5  
18/05/2018 354  
25/05/2018 351  
01/06/2018 360,75  
08/06/2018 351,75  
15/06/2018 360,75  
22/06/2018 362,25  
29/06/2018 368,5  
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019   365.25
12/07/2019   370,75
19/07/2019   372
26/07/2019   380
02/08/2019   376.25
09/08/2019   377.85
16/08/2019   381
23/08/2019   383
30/08/2019   383
06/09/2019   385,25
13/09/2019   385,75
20/09/2019   390
27/09/2019   391.25
04/10/2019   389
11/10/2019   385,50
18/10/2019   382.75
25/10/2019   381
01/11/2019   388,25
08/11/2019   393,75
15/11/2019   396
22/11/2019   397
29/11/2019   393,75
06/12/2019   400,50
13/12/2019   402,50
20/12/2019    
27/12/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 179 €/t janv. ; 179 €/t fév./mars ; 177 €/t avril/juin
R. Dunkerque : 179 €/t janv./mars ; 177 €/t avril/juin
R. La Pallice : 178 €/t janv./mars ; 177 €/t avril/juin
R. Bretagne : 178 €/t janv./juin

Orge fourragère

R. Rouen : 162 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 162 €/t janv./mars
R. La Pallice : 162 €/t janv./mars
R. Bretagne : 164 €/t janv./juin

Maïs

R. Bretagne : 176 €/t janv./juin

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 396,50 €/t janv./mars (var. +2,00 €/t) ;
Fob Moselle : 402,50 €/t janv./mars (var. +2,00 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 360 €/t janv./mars (var. +10,00 €/t)
Bordeaux : 355 €/t janv./mars (var. +5,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 919 $/t déc. (var. +21,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 811 $/t déc. (var. +27,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 800 $/t déc. (var. +25,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 243 €/t déc. (var. +3,0 $/t)
Colza - Départ Grand-Couronne : 240 €/t déc. (var. +8,0 $/t)
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 345 €/t déc. (var. +8,0 $/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 59,26 $/baril (var. +0,90 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,113 $ (var. +0,002)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion
 

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 13 décembre variation*
Blé tendre, mars 183,25 0,25
Maïs, janvier 164,50 -0,25
Colza, février 399,25 4,75
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 13 décembre variation*
Blé tendre, mars 174,26 1,06
Maïs, mars 132,97 -0,50
Soja, janvier 295,21 2,73
Huile Soja, janvier 635,54 30,23
Tourteaux de Soja, janvier 299,18 -9,12

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 13 décembre variation*
Canola, janvier 314,62 2,93

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-08/12
Cumul France
01/07-08/12
Blé tendre 11 946 902 3 638 104
Farine BT (val. prod.) 263 945 34 413
Blé dur 311 861 147 502
Orge 3 606 310 1 436 609
Maïs 1 757 664 49 429

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-08/12
Cumul France
01/07-08/12
Blé tendre 1 117 247 2 511
Farine BT (équiv. grain) 11 993 4 091
Blé dur 703 941 128
Maïs 9 203 745 9 246
Sorgho 3 351 2

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

167 716 t ont été chargées et déchargées
du 5 au 11 décembre 2019, dont :
 

Exportations : 144 214 t

  • Tourteaux de colza : 3 005 t (Irlande)
  • Malt : 4 000 t (Nigéria)
  • Blé tendre : 133 001 t (Algérie : 61 101 t ; Tunisie : 26 600 t ;
    Gambie : 10 900 t ; Irlande : 4 400 t ; Maroc : 30 000 t)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 008 t (Norvège
  • Féverole fourragère : 2 200 t (Norvège)

Importations : 23 502 t

  • Colza : 23 502 t (Canada)

 



La Pallice

9 896 t ont été chargées
du 5 au 12 décembre 2019, dont :

  • Blé vrac : 3 396 t (Finlande)
  • Orge vrac : 6 500 t (Roumanie)