S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°31 - Vendredi 13 septembre 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Des bilans français lourds en blé
et en orge

Blé

FranceAgriMer a publié ce jeudi les premiers bilans français de céréales pour la campagne 2019/2020. La prévision de la production de blé française a été revue à la hausse par Agreste cette semaine et s’affiche désormais à 39,49 Mt. Ce serait la seconde récolte la plus importante jamais enregistrée. Le bilan français est lourd comme le démontre le stock fin de campagne, en augmentation de +32,2 % par rapport à 2018/2019 à 3,267 Mt.

La France devra exporter plus que les deux dernières années pour éviter de terminer la campagne avec des stocks de report trop importants. Pour l’heure, FranceAgriMer prévoit des objectifs d’exportations vers les pays-tiers et l’Union européenne en hausse à respectivement 11 Mt (+13,8 % par rapport à l’an passé) et 8,4 Mt (+ 13,5 % par rapport à l’an passé).

La concurrence va être rude cette année face à l’abondance de l’offre des origines mer Noire. Cette semaine, les décisions de la Banque centrale européenne de ce jeudi ont fait évoluer à la baisse la parité €/$ à 1,0963 et permette à l’origine française un regain de compétitivité appréciable.

Ainsi, les origines française et russe sont à prix équivalent à 185 $/T FOB. Ceci devrait permettre au blé français de faire partie des prochains appels d’offres.

L’USDA a publié son rapport sur l’offre et la demande mondiale le jeudi 12 septembre. Peu d’évolutions sont observées. Le stock mondial de blé tendre a été revu en légère hausse à 286,5 Mt (soit + 1 Mt par rapport au mois dernier). La production de blé des pays exportateurs du bassin de la mer Noire a été revue en légère baisse. Ainsi, le Kazakhstan a une production en repli de 1,5 Mt à 11,5 Mt, dû à la sécheresse qui a sévi sur le pays ces dernières semaines. La Russie et l’Ukraine voient leur production abaissée de 0,5 Mt à respectivement 72,5 Mt et 28,7 Mt. Ces évolutions n’ont guère eu d’impact sur les prix de marché, restant moroses depuis le début de la campagne.

Abares, l’organisme étatique de l’Australie revoit à la baisse l’estimation de production australienne à 19,1 Mt contre 21,2 Mt en juin. La sécheresse qui sévit toujours dans le pays pourrait bien dégrader un peu plus la production.

Au Canada, Statcan a affiché dans son rapport mensuel publié ce jeudi 12 septembre une estimation de production à 32,5 Mt, en légère hausse par rapport à l’an passé à 32,2 Mt.

Blé dur

En France, la production de blé dur a été satisfaisante cette année malgré la baisse des surfaces de -26,9 % à 259 000 hectares (354 000 ha l’an passé). La moyenne nationale des rendements est exceptionnelle à 58,8 qx/ha, soit +14,6 % de plus que la campagne précédente. Ainsi, la production a atteint cette année 1,5 Mt contre 1,8 Mt l’an passé. L’objectif d’exportation de la France est donc revu à la baisse à 1 Mt contre 1,4 Mt sur la campagne 2018/2019. [AP1] La très bonne qualité des blés durs cette année (cf. Enquête Arvalis FranceAgriMer) devrait permettre de répondre aux attentes des clients. En effet, les teneurs en protéines sont très satisfaisantes cette année à 13,9 % (moyenne nationale en 2019) malgré des rendements records. Les poids spécifiques et les indices de chute de Hagberg sont également très bons. Le taux de grains mouchetés est faible, la quasi-totalité de la collecte se situe en dessous de 5 %.

Au Canada, selon Statcan, la production est estimée en baisse à 5 millions de tonnes contre 5,7 l’an passé à date.

Orge

Le bilan français d’orge est lourd pour la campagne 2019/2020 en raison d’une très bonne production.

En effet, celle-ci est estimée à 12,8 Mt selon Agreste. La prévision d’exportation vers les pays-tiers est prévue en hausse de +41,8 % par rapport à l’an dernier, à 3,4 Mt. Pour autant ce ne sera pas suffisant pour garder un stock de report dans la moyenne des 5 dernières années (1 267 kt). Pour la campagne 2019/2020, le stock de report français attendu est ainsi en hausse de +69,2 % par rapport à la campagne précédente, et 1 Mt de plus que la moyenne des 5 dernières années. Ainsi, dans ce contexte de bilans lourds en céréales, les prix de l’orge sont toujours en berne cette semaine.

Maïs

FranceAgriMer a publié le premier bilan de maïs cette semaine. La production française est estimée cette année à 12,1 Mt selon Agreste, du fait de la canicule pendant la période de floraison dans certaines régions.

Face à la pression de l’offre ukrainienne et l’abondance de blé en France, les cours du maïs sont en baisse. Néanmoins, pour l’heure, l’écart entre le blé et le maïs est de 8€, ce qui n’incite pas encore les fabricants d’aliment du bétail à incorporer du maïs. La consommation de maïs des fabricants d’aliment du bétail est attendue en chute de -24 % pour cette campagne à 2,5 Mt. Les industriels devraient incorporer plus de blé cette année. Du côté des exportations, le maïs français ne trouve pas preneur, faute de compétitivité.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
05/01/2018 160,4  
12/01/2018 160,6  
19/01/2018 157,4  
26/01/2018 157,2  
02/02/2018 157,9  
09/02/2018 161,1  
16/02/2018 160,9  
23/02/2018 162,6  
02/03/2018 167,7  
09/03/2018 164,6  
16/03/2018 165,1  
23/03/2018 161,6  
30/03/2018 162,9  
06/04/2018 165,4  
13/04/2018 164,1  
20/04/2018 162,6  
27/04/2018 164,4  
04/05/2018 169,4  
11/05/2018 165,9  
18/05/2018 168,9  
25/05/2018 175,6  
01/06/2018 177  
08/06/2018 178  
15/06/2018 177  
22/06/2018 172  
29/06/2018 171  
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019   173
12/07/2019   171
19/07/2019   169
26/07/2019   170
02/08/2019   167
09/08/2019   165
16/08/2019   163
23/08/2019   161
30/08/2019   163
06/09/2019   159
13/09/2019   162
20/09/2019    
27/09/2019    

Graphe de la semaine

Bilan blé tendre français (1 000 t)


Source : FranceAgriMer, * provisoire, ** prévisionnel

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Les tensions politiques internationales impactent toujours le soja et le canola

Le soja s’est replié cette semaine sur le marché à terme de Chicago dans un contexte où les conditions climatiques sont favorables aux Etats-Unis actuellement. Par ailleurs, le contexte politique reste toujours tendu entre la Chine et les Etats-Unis, et le soja américain est toujours visé par les tarifs douaniers élevés Dans ce contexte, le cours du colza suit le mouvement du soja et baisse de -0,5€ par rapport à la semaine précédente sur le rendu Rouen. Néanmoins les prix restent soutenus en raison de la fermeté de l’huile de palme dont les stocks sont bas.  Par ailleurs, les conditions de semis de colza pour la récolte 2020 sont au centre des interrogations des opérateurs. Le déficit hydrique impacte la levée des semis en France.

Sur un autre sujet politique, le Canada a annoncé ce 6 septembre avoir porté plainte devant l’OMC contre la Chine, cette dernière ayant suspendu ses importations canadiennes de colza suite à l’arrestation d’une dirigeante chinoise d’Huawei accusée d’avoir contournée les sanctions américaines sur l’Iran. Il faut dire que la Chine représente une part importante des destinations du canola canadien. La réduction des débouchés du canola canadien risque de peser sur son bilan. Selon Oil World, l’escalade des tensions avec la Chine a déjà entraîné des répercussions sur les exportations. Les échanges entre les 2 pays ont été de 315 000t entre mai et juillet 2019, comparativement aux 1,2 Mt l’an dernier à la même période. La pression sur les prix du canola à partir du printemps a été favorable aux importations vers l’Union européenne sur cette période. Pour la campagne 19/20, le CIC table sur des exports de canola à hauteur de 8,9Mt, sans grande évolution par rapport à l’an dernier (9Mt) pour l’heure.

Pour cet automne, ce sont actuellement les origines ukrainiennes qui entrent massivement sur le sol européen. Au 8 septembre, celles-ci représentent plus de 80% des importations de colza, soit 1,2 Mt. En Ukraine, 871 kt de colza ont été exportées sur le mois d’août, le plus gros volume jamais réalisé en un mois. Au final, les importations de colza en Europe sont en augmentation de +141% depuis début juillet.

Soja

Sur les bilans soja, les opérateurs s’attendaient à ce que les estimations de production de soja aux Etats-Unis soient revus à la baisse. Le mois dernier, contre toutes attentes, l’USDA avait relevé les prévisions de rendements en soja entrainant une hausse prévisionnelle de la production. Conformément aux attentes, l’USDA, dans le rapport d’hier, a revu à la baisse le rendement moyen aux Etats-Unis. Néanmoins la baisse reste limitée selon les opérateurs du marché. Le stock de report s’inscrit en baisse aussi, ce qui laisse une marge de manœuvre limitée pour le bilan en cas d’éventuelle sécheresse.

Tournesol

En France, la production de tournesol est prévue en hausse de 6,3%, à 1,3Mt grâce à l’augmentation des surfaces (+9%). Mais la production française reste inférieure à la moyenne quinquennale ( -2,1%). En Europe, la production européenne est prévue en hausse par rapport à l’an passé, à 9,88 Mt (contre 9,63Mt), augmentant ainsi légèrement le stock de report. La récolte a débuté en Ukraine, celle-ci s’annonce à 15,1Mt selon les dernières estimations d’Oilworld (15,5 Mt l’an dernier). Au niveau mondial, la production est estimée proche du record de l’an passé (52,56Mt). D’importants engagements en matière d’exportation d’huile et de tourteau de tournesol devraient permettre de dynamiser la trituration des grains à un niveau supérieur à l’an passé. Le stock de report est donc prévu à un niveau un peu plus faible.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
05/01/2018 359,5  
12/01/2018 358,75  
19/01/2018 347,75  
26/01/2018 344,75  
02/02/2018 346,75  
09/02/2018 346,75  
16/02/2018 347,25  
23/02/2018 350,5  
02/03/2018 354,25  
09/03/2018 346,25  
16/03/2018 346,25  
23/03/2018 345,5  
30/03/2018 346,25  
06/04/2018 350,25  
13/04/2018 348,25  
20/04/2018 344,5  
27/04/2018 345,5  
04/05/2018 348,75  
11/05/2018 353,5  
18/05/2018 354  
25/05/2018 351  
01/06/2018 360,75  
08/06/2018 351,75  
15/06/2018 360,75  
22/06/2018 362,25  
29/06/2018 368,5  
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019   365.25
12/07/2019   370,75
19/07/2019   372
26/07/2019   380
02/08/2019   376.25
09/08/2019   377.85
16/08/2019   381
23/08/2019   383
30/08/2019   383
06/09/2019   385,25
13/09/2019   385,75
20/09/2019    
27/09/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 162 €/t oct./déc. ; 164 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 162 €/t oct./déc. ; 164 €/t janv./mars
R. La Pallice : 162 €/t oct./déc. ; 163 €/t janv./mars
R. St Nazaire : 161 €/t oct./déc. ; 162 €/t janv./mars
R. Bretagne : 163 €/t oct./déc. ; 163 €/t janv./mars
Fob Moselle : Meunier : 155 €/t oct./déc. ;
156 €/t janv./mars
D. Beauce BPMF : Fourrager : 156 €/t oct./déc.

Orge

R. Rouen : 149 €/t oct./déc. ; 150 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 150 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 150 €/t oct./déc.
Fob Moselle : 146 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 151 €/t oct./déc.

Maïs

Fob Rhin : 161 €/t oct./nov.
R. Bretagne : 170 €/t oct./nov. ; 173 €/t janv./juin

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 381,75 €/t oct./déc. (var. -0,5 €/t) ;
Fob Moselle : 385,75 €/t oct./déc. (var. +0,5€/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 325 €/t oct./déc. (var. 0,0 €/t)
Bordeaux : 320 €/t oct./déc. (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 888 $/t sept. (var. -13,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 757 $/t sept. (var. -15,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 725 $/t sept. (var. -20,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 585 $/t sept. (var. +5,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 211 €/t sept. (var. 0,0 $/t)
Colza - Départ Grand-Couronne : 205 €/t sept. (var. -5,0 $/t)
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 335 €/t sept. (var. 0,0 $/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 55,14 $/baril (var. -1,09 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,100 $ (var. +0,006)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion
 

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 13 septembre variation*
Blé tendre, décembre 169,50 2,50
Maïs, novembre 162,25 0,75
Colza, novembre 382,75 -0,50
Huile de Colza, décembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, décembre 195,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 13 septembre variation*
Blé tendre, décembre 160,03 4,93
Maïs, décembre 130,19 2,37
Soja, novembre 296,29 9,72
Huile Soja, décembre 578,92 7,27
Tourteaux de Soja, décembre 299,09 5,18

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 13 septembre variation*
Canola, novembre 304,01 -2,02

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-08/09
Cumul France
01/07-08/09
Blé tendre 4 366 425 968 864
Farine BT (val. prod.) 97 337 6 144
Blé dur 111 988 42 365
Orge 1 395 800 492 848
Maïs 126 094 34 897

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-08/09
Cumul France
01/07-08/09
Blé tendre 674 501 261
Farine BT (équiv. grain) 5 366 1 859
Blé dur 279 070 5
Maïs 4 150 999 5 469
Sorgho 1 310 -

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

102 929 t ont été chargées
du 5 au 11 septembre 2019, dont :
 

Exportations : 102 929 t

  • Orge fourragère : 55 879 t (Chine : 26 000 t ; Maroc : 29 879 t)
  • Blé tendre : 47 050 t (Cuba : 19 950 t ; Algérie : 27 100 t)

 


 

 


La Pallice

64 275 t ont été chargées
du 5 au 11 septembre 2019, dont :

  • Orge vrac : 49 275 t (Pays-Bas : 7 600 t ; Chine : 41 675 t)
  • Blé vrac : 15 000 t (Portugal : 11 700 t ; Angleterre : 3 300 t)