S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Clara Moley

La France continue de bénéficier de la compétitivité de son blé tendre à l’export

La semaine a tout d’abord été marquée par un important volume d’affaires sur le marché export. Les appels d’offres algérien, égyptien et jordanien, ainsi que la participation de la Turquie et la Syrie ont permis à l’Union européenne et la région mer Noire de vendre un volume total de 1,1Mt. La France bénéficie notamment de la forte compétitivité de son blé tendre qui lui a permis de répondre à la demande de 660kt de son partenaire algérien, tandis que le GASC s’est davantage tourné vers les origines russe et roumaine. Les primes françaises restent soutenues entre €4/t et €5/t sur les différents ports français. Le contrat mai Euronext atteignait €193,75/t au plus haut de la semaine.

Il est intéressant de noter que malgré les fortes perturbations liées aux grèves, la cadence d’export française dépasse les attentes. La compétitivité des prix du blé, qui en font le blé le moins cher du monde, la forte demande de destinations comme l’Afrique de l’Ouest et l’Algérie, et l’intérêt de la Chine qui aurait acheté plusieurs bateaux origine France ces dernières semaines, ouvrent de belles perspectives pour le reste de la campagne. Cette tendance s’est reflétée dans les bilans actualisés de FAM, qui a augmenté les exports pays tiers de 200kt à 12,6Mt cette semaine, un volume qui n’avait pas été atteint depuis la campagne 2015/16.

Notons par ailleurs que face à la performance des ports européens, les exports russes semblent accuser le coup. Les mauvaises conditions hivernales ainsi que la compétitivité des prix UE ces dernières semaines ont ralenti leurs chargements qui totalisaient 23Mt au 9 février, un chiffre inférieur aux deux dernières campagnes et qui semble faible compte tenu du programme annoncé de 34Mt.

Du côté américain, l’USDA a également modifié ses chiffres export, augmentant les volumes US de 700kt à 27,2Mt et réduisant les stocks finaux à 25,6Mt (660kt). Pour atteindre ces chiffres, l’USDA mise sur une augmentation significative des importations chinoises de 800kt avant la fin de la campagne, c’est-à-dire sur l’enclenchement effectif (même si partiel) de la Phase I de l’accord commercial. Malgré ces chiffres et les exportations satisfaisantes de la semaine, le marché de Chicago reste dubitatif, perdant $7cts/bu sur les sessions de mardi à jeudi, ce qui prouve le désir des opérateurs de voir ces chiffres se confirmer avant de réagir.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019   173
12/07/2019   171
19/07/2019   169
26/07/2019   170
02/08/2019   167
09/08/2019   165
16/08/2019   163
23/08/2019   161
30/08/2019   163
06/09/2019   159
13/09/2019   162
20/09/2019   164
27/09/2019   165
04/10/2019   170
11/10/2019   170
18/10/2019   175
25/10/2019   174
01/11/2019   174
08/11/2019   174
15/11/2019   174
22/11/2019   176
29/11/2019   178
06/12/2019   178
13/12/2019   179
20/12/2019   181
27/12/2019   184
03/01/2020   185
10/01/2020   188
17/01/2020   190
24/01/2020   192
31/01/2020   185,81
07/02/2020   188
14/02/2020   189,06
21/02/2020    
28/02/2020    
06/03/2020    
13/03/2020    
20/03/2020    
27/03/2020    
03/04/2020    
10/04/2020    
17/04/2020    
24/04/2020    
01/05/2020    
08/05/2020    
15/05/2020    
22/05/2020    
29/05/2020    
05/06/2020    
12/06/2020    
19/06/2020    
26/06/2020    

Graphe de la semaine

Evolution des surfaces et de la production de colza
en France



Source : Ministère de l’agriculture

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Le marché du colza toujours volatil

Dans son dernier rapport sur l’offre et la demande publié ce mardi, l’USDA a intégré la bonne tenue des importations chinoises de soja US le mois dernier. Ainsi les prévisions d’exportations ont été revues à la hausse, permettant de diminuer les stocks. Pour autant, le marché n’a pas réagi à ces évolutions en dépit de la baisse des stocks US.

Il faut dire que l’arrivée d’une récolte abondante de soja d’origine sud-américaine limite le potentiel de hausse du soja. L’USDA a revu à la hausse la production de soja du Brésil (125Mt contre 123Mt le mois dernier), d’autres analystes prévoient une récolte à plus de 126Mt. Avec une monnaie brésilienne qui continue de chuter vis-à-vis du dollar (-15% de sa valeur sur les 7 dernier mois), les graines brésiliennes sont encore plus compétitives sur le marché mondial.

Ce vendredi les nouveaux tarifs de droits de douane supplémentaires imposés aux produits agricoles chinois entrent en vigueur. Ces derniers passent de 10% à 5% et de 5% à 2,5%, conformément aux engagements pris le 15 janvier dans le cadre de la phase 1 de l’accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis. L’une et l’autre des parties semblent confiantes sur les objectifs fixés dans le cadre de cet accord. Toutefois les opérateurs sont toujours sceptiques.

L’impact du coronavirus sur l’économie chinoise semble devenir significatif et le cours du pétrole continue sa chute libre, traduisant une baisse de la demande chinoise et mondiale. D’autant plus qu’un changement dans la méthodologie du calcul des cas d'infection laisse à penser que le nombre de cas est beaucoup plus important.

Du côté du colza, le Ministère de l’agriculture table sur des superficies à 1,081Mha pour la récolte 2020, en baisse de -2,1% par rapport à l’année dernière et -24,6% par rapport à la moyenne des 5 dernières années (cf. graph). L’évolution des surfaces est assez hétérogène puisqu’on enregistre une baisse des surfaces de - 39,7% sur les 5 dernières années dans la région Centre quand la région Midi-Pyrénées voit ses surfaces en progression (+30% par rapport à 2019). On peut s’attendre à une campagne 2020-21 avec des bilans déficitaires comme cette année, et donc des importations importantes.  Sur cette campagne 19/20, selon les chiffres de la Commission européenne au 9 février, 1,020Mt de colza ont été importées en France (contre 561kt l’an dernier à la même date). Pour l’ensemble des pays de l’Union, cela correspond à 4,052Mt (+43% par rapport à l’an passé). L’Ukraine est la 1ère origine, avec 2,8Mt importées depuis ce pays (68,8% des origines). Pour l’heure, les conditions climatiques en Ukraine sont favorables au développement des cultures, même si la faible couverture neigeuse apporte quelques craintes.

Après une grande partie de la semaine orientée à la baisse, le cours du colza sur le marché à terme d’Euronext a bondi ce jeudi, gagnant +6,75€ sur l’échéance mai.

Le cours de l’huile de palme est toujours orienté à la baisse, il a perdu 10 % en 10 jours.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019   365.25
12/07/2019   370,75
19/07/2019   372
26/07/2019   380
02/08/2019   376.25
09/08/2019   377.85
16/08/2019   381
23/08/2019   383
30/08/2019   383
06/09/2019   385,25
13/09/2019   385,75
20/09/2019   390
27/09/2019   391.25
04/10/2019   389
11/10/2019   385,50
18/10/2019   382.75
25/10/2019   381
01/11/2019   388,25
08/11/2019   393,75
15/11/2019   396
22/11/2019   397
29/11/2019   393,75
06/12/2019   400,50
13/12/2019   402,50
20/12/2019   412,25
27/12/2019   416.25
03/01/2020   415
10/01/2020   420
17/01/2020   400,75
24/01/2020   410,75
31/01/2020   400,75
07/02/2020   386
14/02/2020   389
21/02/2020    
28/02/2020    
06/03/2020    
13/03/2020    
20/03/2020    
27/03/2020    
03/04/2020    
10/04/2020    
17/04/2020    
24/04/2020    
01/05/2020    
08/05/2020    
15/05/2020    
22/05/2020    
29/05/2020    
05/06/2020    
12/06/2020    
19/06/2020    
26/06/2020    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 189,06 €/t fév./mars ; 187,2 €/t avril/juin
R. La Pallice : 190,31 €/t fév./mars ; 187,2 €/t avril/juin

Orge

R. La Pallice : 163,2 €/t fév./mars ; 163,2 €/t avril/juin

Maïs

R. Bretagne : 176,81 €/t fév./mars ; 176,81 €/t avril/juin

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 384 €/t  avril./juin
Fob Moselle : 389 €/t avril./juin (var. +3,00 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 360 €/t avril./juin (var. 0,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 893 $/t fév. (var. -1,87 $/t)
Soja - Rotterdam : 799 $/t fév. (var. -24,50 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 770 $/t fév. (var. -20,56 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 244 €/t fév.
Colza - Départ Grand-Couronne : 243 €/t fév.
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 336 €/t fév.

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 51,62 $/baril (var. 0,67 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,08 $ (var. -0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion
 

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 14 février variation*
Blé tendre, mars 193,00 0,00
Maïs, mars 168,50 0,75
Colza, Mai 399,25 5,00
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 14 février variation*
Blé tendre, mars 183,44 -2,91
Maïs, mars 137,49 1,36
Soja, mars 299,03 3,85
Huile Soja, mars 623,75 -4,22
Tourteaux de Soja, mars 293,18 3,52

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 14 février variation*
Canola, mars 317,37 2,47

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-09/02
Cumul France
01/07-09/02
Blé tendre 17 541 975 6 428 137
Farine BT (val. prod.) 342 670 45 527
Blé dur 498 109 192 359
Orge 4 470 028 1 897 062
Maïs 2 805 861 61 639

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-09/02
Cumul France
01/07-09/02
Blé tendre 1 466 533 3 179
Farine BT (équiv. grain) 15 882 5 237
Blé dur 1 305 704 128
Maïs 13 395 828 9 408
Sorgho 37 646 3

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

185 467 t ont été chargées et déchargées
du 6 au 12 février 2020, dont :
 

Exportations : 161 967 t

  • Tourteaux gluten de blé : 2 507 t (Norvège)
  • Blé tendre : 155 303 t (Canaries : 6 600 t ; Cameroun : 25 000 t ;
    Algérie : 90 703 t ; Maroc : 33 000 t)
  • Orge de brasserie : 4 157 t (Allemagne)

Importations : 23 500 t

  • Colza : 23 500 t (Canada)

 



La Pallice

116 614 t ont été chargées
du 6 au 12 février 2020, dont :

  • Blé dur : 17 492 (Réunion : 12 242 t ; Guadeloupe : 2 800 t ;
    Martinique : 2 450 t)
  • Maïs : 14 447 t (Réunion : 9 739 t ; Guadeloupe : 1 350 t ;
    Martinique : 1 200 t ; Sénégal : 2 158 t)
  • Orge : 7 025 t (Réunion)
  • Blé vrac : 77 650 t (Suède : 4 400 t ; Mexique : 30 800 t ;
    Lybie : 8 800 t ; Sénégal : 33 650 t)