S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°15 - Vendredi 19 avril 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Pierre Gautron

Weather market

BLE

Les exportations de blé de l’U.E vers le pays tiers ont maintenant pratiquement retrouvé leur niveau de l’année dernière avec la forte accélération enregistrée depuis mars. A la date du 15 avril, elles atteignent 16,1 Mt contre 16,3 Mt l’an dernier même date, la remontée s’étant majoritairement accomplie grâce aux exportations françaises de 7,67 Mt, supérieures de 1,55 Mt à celles  réalisées il y a un an. L’achat algérien de 540 000 t, le dernier de la campagne  en cours, sera sans doute couvert en grande partie par l’origine France et si le dernier tender égyptien n’a pas concerné nos opérateurs, le bateau de blé français qui avait fait l’objet d’un refus de la part du GASC pour présence d’ergot, a été, en définitive, accepté. L’exportation, soutien majeur des prix du blé dans  l’U.E et l’hexagone s’est donc montrée très performante, mais n’a pas pu contrer la baisse des prix partie de Chicago en début de semaine. Ce repli des cours est fondé sur les bonnes perspectives de récolte dans l’hémisphère Nord, plus particulièrement en Russie où des observateurs compétents annoncent une augmentation de récolte de 3 Mt, tandis que les coopératives allemandes promettent, après une triste moisson 2018, une production en hausse de 20 %, à 24 Mt. Dans l’hexagone,  les experts officiels (ministère de l’Agriculture et FranceAgrimer) , respectueux de l’adage « une récolte n’est jamais assurée tant qu’elle n’est pas engrangée » , se sont contentés, jusqu’à présent de constater la progression des surfaces et le bon état des cultures avec une notation ce Céré’Obs, le 12 avril, de 83 % des surfaces, en bon et très bonne condition contre 84 % la semaine précédente et 78 % l’an dernier, même date. La Commission a  révisé en baisse ses estimations de rendements en Europe, ramenant le blé tendre de 60,4 à 60,1 qx/ha, et soulignant une persistance inquiétante du temps sec et du déficit hydrique du Sud-Est européen (y compris l’Italie et l’Espagne) à l’Europe Centrale. Quant à l’USDA, dans son rapport sur l’état des cultures aux Etats-Unis, le 14 avril, il note à 60 % en bonnes à excellentes, les surfaces de blé d’hiver et entérine le retard des semis de printemps.  On le voit, les raisons de la baisse des prix sont diverses, mais sujettes à retournement en fonction du weather market.  

Euronext a suivi la tendance des places américaines, y compris une légère reprise mercredi, sauf en ancienne récolte. Dans l’hexagone, le marché physique a intégré la baisse des marchés financiers, les primes évoluant elles aussi en baisse, à + 3 €, rendu Rouen. On ne s‘attend pas à des fluctuations notables en cette fin de semaine pascale, les places de Chicago se mettant en congé. Les transactions sur le physique s’amorcent en nouvelle récolte sur la base de 169 € rendu Rouen, en dégagement. 

Orge

Quelques bateaux ont chargé en direction de la Chine, du Qatar et du Maroc, à Rouen et à La Pallice. Mais les grosses affaires d’export en vieille récolte sont considérées comme terminées, soit en raison du manque d’offres ou du retrait des acheteurs qui étaient aller chercher ailleurs, de l’autre côté de la Manche, des orges fourragères à meilleur prix quand l’origine française résistait sur la base d’une prime à - 8/- 10 €, par rapport au contrat blé. Aujourd’hui, des lots d’orges réapparaissent à la vente dans les secteurs Centre, Eure et Loir-Loiret mais la demande sur Rouen s’est retirée et la prime est tombée à – 20 €, vendeur. Par ailleurs, il reste sans doute pas mal de disponible en Sud Loire, pénalisée par le manque d’export, mais les vendeurs se montrent très discrets. En fait, le marché de l’orge est en train de basculer vers la prochaine campagne sur des bases de 156/157 € rendu Rouen, juillet/août et 160 € sur octobre.

Maïs

Le maïs français continue de subir son manque de compétitivité sur le marché de l’U.E, face à la concurrence des pays-tiers, particulièrement ukrainienne. Cette concurrence s’est fait sentir jusqu’auprès des utilisateurs de l’Ouest avec des livraisons dans les ports bretons. Certes, par rapport aux quelques 18 Mt de maïs importées par l’U.E depuis le début de la campagne, les 177 000 t destinées aux utilisateurs français paraissent bien modestes, mais il faut les comparer aux 5000 t enregistrées l’an dernier sur la même période. De toute façon, compte tenu de la moisson 2018 on ne pouvait guère espérer mieux des ventes françaises à l’export ; elles restent, pour l’instant, réduites à une petit courant sur le Nord communautaire. Par contre, le maïs rencontre un intérêt plus soutenu auprès des fabricants d’aliments du bétail qui le favorisent dans leurs formulations. Dans ses estimations d’incorporations de céréales dans les aliments composés, pour la campagne en cours, FranceAgriMer constate que le maïs serait la seule des 3 grandes céréales fourragères à progresser, avec 3,3 Mt, contre 2,5 Mt en 2017/2018, au détriment de l’orge et du blé. Une demande intérieure persiste donc sur une base de 152 €, camion départ. 

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017 165.4  
07/07/2017 167,9  
14/07/2017 164,1  
21/07/2017 163,4  
28/07/2017 164,9  
04/08/2017 159,5  
11/08/2017 159  
18/08/2017 153  
25/08/2017 152  
01/09/2017 152  
08/09/2017 152  
15/09/2017 154,6  
22/09/2017 156,1  
29/09/2017 157,9  
06/10/2017 157,4  
13/10/2017 154,6  
20/10/2017 154,9  
27/10/2017 157,5  
03/11/2017 157,9  
10/11/2017 155,5  
17/11/2017 154  
24/11/2017 155  
01/12/2017 154 161,9
08/12/2017 153,3 159,9
15/12/2017 153 159,6
22/12/2017 153 160
29/12/2017 151,6 161
05/01/2018 152 160,4
12/01/2018 151,5 160,6
19/01/2018 149 157,4
26/01/2018 150,5 157,2
02/02/2018 151 157,9
09/02/2018 154,5 161,1
16/02/2018 155 160,9
23/02/2018 156 162,6
02/03/2018 159,8 167,7
09/03/2018 155,1 164,6
16/03/2018 157 165,1
23/03/2018 156 161,6
30/03/2018 156,5 162,9
06/04/2018 159 165,4
13/04/2018 157,7 164,1
20/04/2018 156,2 162,6
27/04/2018 157,7 164,4
04/05/2018 161,5 169,4
11/05/2018 158 165,9
18/05/2018 158 168,9
25/05/2018 165,4 175,6
01/06/2018 168,5 177
08/06/2018 167,5 178,0
15/06/2018 170 177
22/06/2018   172
29/06/2018   171
06/07/2018   185
13/07/2018   182
20/07/2018   189,5
27/07/2018   198,5
03/08/2018   216
10/08/2018   213,5
17/08/2018   210,5
24/08/2018   206
31/08/2018   199
07/09/2018   196
14/09/2018   195
21/09/2018   201
28/09/2018   197
05/10/2018   199
12/10/2018   199,50
19/10/2018   197.50
26/10/2018   195,50
02/11/2018   197
09/11/2018   197
16/11/2018   198.1
23/11/2018   198
30/11/2018   196,50
07/12/2018   197
14/12/2018   202
21/12/2018   202
28/12/2018   199,5
04/01/2019   202
11/01/2019   199
18/01/2019   199,50
25/01/2019   202
01/02/2019   199,5
08/02/2019   196,5
15/02/2019   192
22/02/2019   189
01/03/2019   180
08/03/2019   179
15/03/2019   182
22/03/2019   185
29/03/2019   181
05/04/2019   185
12/04/2019   184
19/04/2019   179
26/04/2019    
03/05/2019    
10/05/2019    
17/05/2019    
24/05/2019    
31/05/2019    
07/06/2019    
14/06/2019    
21/06/2019    
28/06/2019    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

291 527 t ont été chargées
du 11 au 17 avril 2019, dont :
 

Exportations : 291 527 t

  • Blé tendre : 196 428 t (Ghana : 40 000 t ; Algérie : 60 928 t ;
    Maroc : 59 500 t ; Congo : 9 000 t ; Cameroun : 23 000 t ;
    Gabon : 4 000 t)
  • Colza : 19 085 t (Royaume-Uni : 16 110 t ; Suède : 2 975 t)
  • Orge de brasserie : 11 610 t (Pays-Bas : 3 800 t ;
    Allemagne : 4 660 ; Pologne : 3 150 t)
  • Tourteaux de colza : 2 801 t (Espagne)
  • Tourteaux de luzerne : 3 300 t (Maroc)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 103 t (Norvège)
  • Orge : 48 200 t (Chine)
  • Malt : 8 000 t (Nigéria)

 


 


La Pallice

61 000 t ont été chargées
du 11 au 17 avril 2019, dont :

  • Blé vrac : 61 000 t (Maroc : 26 900 t ; Gambie : 27 500 t ;
    Algérie :  6 600 t)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Yolène Vayer

Hausse du colza européen
en raison de la vague de froid

Sur le marché américain, la semaine semble avoir été difficile pour le soja qui n’en finit plus de perdre du terrain. Après avoir traité autour de 900 $/t sans jamais atteindre ce niveau symbolique sur l’échéance rapprochée, les cours du soja ont chuté de près de 15 cts sur les deux séances, entraînés notamment par la baisse du marché du blé. La perspective d’un accord commercial entre Washington et Pékin qui n'en finit pas d'être repoussée plombe toujours le marché du soja. La Chine a estimé jeudi qu’il restait encore beaucoup de travail à accomplir avant d'aboutir à un accord final avec les Etats-Unis et mettre un terme à leur guerre commerciale. Des nouvelles discussions sont programmées fin avril. Confirmant une ambiance pessimiste, les ventes hebdomadaires américaines à l’export de soja sont ressorties dans la fourchette basse des attentes, soient un total de 382 kt avec une vente cette semaine de 140 kt de soja US à destination inconnue.

Toutefois, les conditions climatiques restent défavorables au semis de soja et les inquiétudes à ce sujet s’accentuent. Après la neige tombée le week-end dernier dans les zones de culture, les prévisions météorologiques anticipent des averses importantes. La nervosité commence à se ressentir sur le marché. Des semis trop tardifs ne permettraient pas aux agriculteurs d’obtenir des rendements optimaux, et cela risque de limiter dès le départ les perspectives de production des Etats-Unis. Le prochain rapport sur l’avancée des semis qui sera diffusé lundi sera sous surveillance. Sur le marché européen, les cours du colza ont connu une semaine mitigée, avec de jolis gains suivis d’une correction à la baisse en fin de semaine. Les craintes de production sur la prochaine campagne soutiennent le prix du colza. En effet, le déficit hydrique de l’automne a entraîné une baisse des surfaces, et toujours présent, il handicape désormais le développement des cultures. Les fortes gelées, enregistrées en France ce week-end, ont d’ailleurs touché certaines surfaces, ce qui a pu encore davantage réduire le potentiel de production nord-européen. Ces éléments favorables à une remontée des prix sont toutefois compensés par la chute continue des prix du canola canadien. En raison du conflit commercial qui oppose le pays nord-américain à la Chine, les exportations canadiennes ont dégringolé ces dernières semaines.

La vague de froid survenue en Europe n’a pas touché le colza des pays de l’Est du continent (République-Tchèque, Est Allemagne, Sud-Pologne), car il n’était pas encore en floraison.

Par ailleurs, l’union des coopératives allemandes prévoit une baisse de 11,6 % de production de colza pour la campagne 2019/20 à 3,24 Mt.

Le marché attend le rapport de StatCan du 24 avril portant sur les premières estimations de surfaces au Canada pour la récolte 2019. Le dernier rapport, faisait déjà état d’une baisse de 2,6 %, soit 232 000 hectares de moins que l’an passé.

Les prix du tournesol en qualité oléique continuent de grimper rapidement, notamment avec des primes oléiques atteignant des niveaux records, en raison d’une demande très intense. La prochaine campagne ne profite toutefois pas de cet engouement face à la forte diminution des surfaces de colza qui devrait entraîner une hausse importante des semis de tournesol.
En Mer Noire, les travaux de récolte en Ukraine ont avancé sur près de 16 % des surfaces annoncées par le ministère (5,6 Mha). En Russie, la moisson débute tout juste. Si les soles dans les deux pays restent globalement stables par rapport à la campagne précédente, on constate une forte hausse pour les variétés oléiques. La prime importante par rapport au tournesol standard lors de la campagne précédente a incité les producteurs à augmenter leurs surfaces pour ce produit.

A Kuala Lumpur, les cours de l’huile de palme ont évolué à la hausse en raison de la légère reprise de la demande à l’export. En effet, les exportations malaisiennes de palme ont progressé de 6,7% sur les 15 premiers jours d’avril comparé à la même période en mars. Et la Malaisie a confirmé une fois de plus que les taxes d’exportations resteront à 0 % pour le mois de mai. Le rebond du palme s’explique également par l’affaiblissement de la monnaie locale face au dollar.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017    
07/07/2017 368,5  
14/07/2017 367,5  
21/07/2017 366,5  
28/07/2017 364,25  
04/08/2017 367  
11/08/2017 371,5  
18/08/2017 371  
25/08/2017 370  
01/09/2017 369,5  
08/09/2017 365  
15/09/2017 367,25  
22/09/2017 368  
29/09/2017 369,5  
06/10/2017 370,5  
13/10/2017 370  
20/10/2017 366,5  
27/10/2017 368,5  
03/11/2017 377,25  
10/11/2017 366,5  
17/11/2017 379  
24/11/2017 374,25  
01/12/2017 367,75  
08/12/2017 365,5  
15/12/2017 357  
22/12/2017 353,25  
29/12/2017 347,75  
05/01/2018 357,75 359,5
12/01/2018 352,75 358,75
19/01/2018 342,75 347,75
26/01/2018 341 344,75
02/02/2018 348 346,75
09/02/2018 346,25 346,75
16/02/2018 347,5 347,25
23/02/2018 353,5 350,5
02/03/2018 358,25 354,25
09/03/2018 348,25 346,25
16/03/2018 348,75 346,25
23/03/2018 345,5 345,5
30/03/2018 346,25 346,25
06/04/2018 350,25 350,25
13/04/2018 348,25 348,25
20/04/2018 344,25 344,5
27/04/2018 345,5 345,5
04/05/2018 348,75 348,75
11/05/2018 353,5 353,5
18/05/2018 353 354
25/05/2018 363 351
01/06/2018 359,75 360,75
08/06/2018   351,75
15/06/2018   350,75
22/06/2018   352,25
29/06/2018   358,5
06/07/2018   359.75
13/07/2018   357.75
20/07/2018   358.5
27/07/2018   351,25
03/08/2018   366,5
10/08/2018   371
17/08/2018   378
24/08/2018   374,5
31/08/2018   374.25
07/09/2018   375,25
14/09/2018   368
21/09/2018   367.25
28/09/2018   372,25
05/10/2018   377
12/10/2018   372
19/10/2018   370,75
26/10/2018   371,50
02/11/2018   377.5
09/11/2018   378.5
16/11/2018   379
23/11/2018   371.5
30/11/2018   372.5
07/12/2018   374
14/12/2018   371.5
21/12/2018   367
28/12/2018   363
04/01/2019   367,75
11/01/2019   368.25
18/01/2019   369.5
25/01/2019   376.25
01/02/2019   373
08/02/2019   373
15/02/2019   367
22/02/2019   362,75
01/03/2019   359.25
08/03/2019   358
15/03/2019   358,75
22/03/2019   361,75
29/03/2019   359.25
05/04/2019   363.5
12/04/2019   361.75
19/04/2019   363.25
26/04/2019    
03/05/2019    
10/05/2019    
17/05/2019    
24/05/2019    
31/05/2019    
07/06/2019    
14/06/2019    
21/06/2019    
28/06/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 179 €/t avril/juin
NR : 169 €/t juil.août ; 172 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 182,50 €/t avril/juin
FOB Moselle : 171 €/t avril/juin
NR : 169 €/t oct./déc.

Orge fourragère

R. Rouen : 159N €/t avril/juin
NR : 156,5 €/t juil.août ; 160 €/t oct./déc.
Fob Moselle : 156 €/t avril/juin
NR : 150 €/t dégagement ; 155 €/t oct./déc.

Orge de brasserie

Fob Moselle : avril/juin : Planète 201 ; Etincelle 169
NR : Oct./déc. : Planète 179 ; Etincelle 166

Maïs

R. Bordeaux / La Pallice : 154 €/t avril/juin
R. Bretagne : 166,5 €/t avril/juin ; 171,5 €/t juil./août
Fob Rhin : 150 €/t avril/juin

 

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 357 €/t avril/juin (var. +1,25 €/t)
Fob Moselle : 363,25 €/t avril/juin (var. +1,50 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 330 €/t avril/juin (var. +5,0 €/t)
Rendu Bordeaux : 325 €/t avril/juin (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 807 €/t avril (var. +8,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 730 €/t avril (var. +4,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 710 €/t avril (var. +10 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 532 €/t avril (var. -13,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 238 €/t avril (var. 0,0 €/t)
Colza - Départ Grand-Couronne : 231 €/t avril (var. +2,0 €/t)
Tournesol - Départ Montoir : 224 €/t avril (var. 0,0 €/t)
Soja 48% Brésil - Départ Montoir : 326 €/t avril (var. 0,0 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 64 $/baril (var. +0,1 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,12 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 19 avril variation*
Blé tendre, mai 183,50 -5,75
Maïs, juin 165,50 -3,75
Colza, mai 363,50 2,75
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 228,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 19 avril variation*
Blé tendre, mai 145,30 -4,59
Maïs, mai 125,63 0,06
Soja, mai 287,98 -3,46
Huile Soja, mai 565,13 -0,91
Tourteaux de Soja, mai 297,48 -2,54

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 19 avril variation*
Canola, mai 298,69 -3,12

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-12/04
Cumul France
01/07-12/04
Blé tendre 16 079 745 7 670 079
Farine BT (val. prod.) 386 726 48 292
Blé dur 585 777 180 549
Orge  3 611 537 1 950 791
Maïs 1 899 609 85 746

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-12/04
Cumul France
01/07-12/04
Blé tendre 3 682 945 3 005
Farine BT (équiv. grain) 30 721 8 185
Blé dur 863 462 90
Maïs 19 311 093 117 772
Sorgho 642 805 5

Source : Commission Européenne, DG TAXUD