S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°15 - Vendredi 19 avril 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Vie des entreprises

Rubriques
triskalia-rapport-planete-positive-2019-bandeau2

performance extra-financière




Triskalia publie sa première déclaration de performance
extra-financière

Si la déclaration de performance extra-financière (DPEF) est obligatoire pour les entreprises de plus de 500 salariés, c’est avec enthousiasme que le groupe coopératif Triskalia s’est engagé dans cette démarche qui succède aux rapports de responsabilité sociétale annuels. La première DPEF du groupe agricole et agroalimentaire est, depuis aujourd’hui, disponible sur son site internet.

La DPEF est née de la transposition en France de la directive européenne 2014/95/UE 1.
Cette nouvelle réglementation stipule qu’une entreprise de plus de 500 salariés 2 doit publier une déclaration de performance sur les enjeux sociétaux qui lui sont propres.

À Triskalia, Planète Positive , la démarche de développement durable et d’agroécologie du groupe est mise en oeuvre depuis 2011. Le rapport de responsabilité sociétale des entreprise (RSE) était quant à lui rédigé depuis l’exercice 2014. L’obligation de le remplacer par une DPEF est très rapidement apparue comme une opportunité pour le groupe coopératif. La DPEF est une étape supplémentaire pour structurer la démarche Planète Positive et communiquer à ce sujet auprès des salariés comme des autres parties prenantes.

En effet, cette déclaration repose sur une analyse des risques et opportunités pour l’entreprise. Elle oblige à une réflexion sur les enjeux à court, moyen et long terme , réflexion qui doit aboutir à la mise en place d’engagements, de plans d’actions et d’indicateurs. À Triskalia, les travaux ont associé des salariés des différents métiers, les administrateurs et les directeurs du groupe. Ils ont permis de définir 7 axes RSE , cohérents avec la stratégie, les métiers et les valeurs du groupe :
1. Répondre aux attentes des consommateurs ;
2. Maîtriser nos impacts sur l’environnement ;
3. Accompagner nos adhérents ;
4. Mobiliser nos salariés ;
5. Participer au développement territorial et nous ouvrir aux citoyens ;
6. Transformer et moderniser nos outils et nos organisations, développer de nouveaux modes de travail ;
7. Accéder à de nouveaux marchés.

La première DPEF du groupe expose donc, en toute transparence et pour chaque axe, les enjeux, les politiques, les actions mises en oeuvre et les résultats obtenus ou attendus.

On y apprend par exemple que plus de 65% des exploitations agricoles des adhérents de Triskalia sont engagées dans des démarches qualité et/ou environnement, que 649 élevages bovins ou lait ont fait l’objet de diagnostics d’émissions de gaz à effet de serre, que la part des solutions de biocontrôle pour la protection des cultures a été multipliée par 2,5 en 4 ans, que le groupe a diminué de 30% ses impressions papier en 1 an…
Mais aussi, Triskalia a accompagné 42 installations d’agriculteurs en élevage et 306 en cultures en 2018, consacré 3,02% de sa masse salariale à la formation, etc.

La DPEF du groupe Triskalia a fait l’objet d’un audit par un organisme indépendant accrédité, le Cabinet de Saint Front, qui a attesté de sa conformité et de sa sincérité.
Elle sera renouvelée tous les ans et cette démarche de progrès se poursuivra dans le cadre du futur groupe Eureden 3 , issu du projet d’union entre Triskalia et le Groupe d’aucy.

La DPEF est consultable sur le site internet Triskalia : www.triskalia.fr/planete-positive/

1. Directive européenne 2014/95/UE du 22/10/14 relative à la publication d’informations sociales et environnementales et ordonnances 2017-1180 du 19/07/17, JO du 21 ; décret 2017-1265 du 9/08/17, JO du 11.
2. Les sociétés cotées dont le chiffre d’affaire est > à 40 M€ ou le total bilan est > à 20 M€, et dont le nombre de salariés est > à 500, ainsi que les sociétés non cotées dont le total du bilan ou le CA HT est > 100 M€ et le nombre de salariés est > 500.
3. Sous réserve de l’accord de l’Autorité De La Concurrence.

Une meilleure rémunération

pour l’éleveur




Et un consommateur satisfait !


Vendredi 12 avril,
plus de 30 éleveurs se sont réunis au GAEC du Haut Bray à Bosc-Bordel (76) pour échanger sur le contrat tripartite signé en février dernier au Salon de l’agriculture entre leur coopérative NatUp, l’abattoir Socopa/Bigard et le distributeur Lidl.

Au programme, présentation du contrat et de son cahier des charges, échange avec les dirigeants de Lidl, visite d'exploitation, déjeuner autour d'un barbecue de viande normande bien sûr et pour clôturer la journée, visite du magasin Lidl de Sotteville-les-Rouen.

Ce nouveau contrat de filière est une réelle opportunité pour les éleveurs. En effet, 150 éleveurs de vaches normandes devraient à terme, être signataires de ce contrat et pourront significativement améliorer leur revenu. Lors des échanges entre leur coopérative et Lidl, ils ont directement pu définir leur prix de vente calé sur leur coût de production et ce avec de la visibilité : ce prix est garanti par l’acheteur sur une durée d’un an. De quoi donner des perspectives à moyen terme aux éleveurs, ce qui dans un contexte agricole de prix très volatils est une bonne nouvelle.

Quant aux consommateurs clients des 120 magasins de Normandie et d’une partie de la région parisienne, ils pourront trouver un produit local, de qualité (la viande profite d’une maturation de 14 jours minimum qui lui assure une qualité gustative de premier choix) qui rémunère justement le producteur.

Site internet Natup : www.natup.coop

* NatUp est un groupe coopératif agricole qui rassemble 5000 agriculteurs en Normandie, Picardie, Ile-de-France et Eure et Loir. La coopérative accompagne les agriculteurs pour une production durable et de qualité et collecte du grain, des bovins, des ovins et des légumes. NatUp est né en décembre 2018 de la fusion entre Cap Seine et Interface Céréales.

Axiane Meunerie

lance une farine durable



Cette farine s’inscrit dans l’ambition d’Axéréal de devenir la coopérative durable en développant des filières compétitives, respectueuses de l’agriculteur, de l’environnement et des attentes du consommateur.

Axiane Meunerie, filiale de la coopérative céréalière Axéréal, a lancé aujourd’hui sa propre farine qui contribue à l’agriculture durable « Savoir Terre » afin de répondre aux attentes des consommateurs.

Cette farine au format de 1 kg sera disponible en grandes surfaces courant du mois d’avril.

Elle est issue de blés 100 % français des agriculteurs identifiés sur la région Centre-Val de Loire et ensachée dans notre moulin de Reuilly (Indre). Les blés sont cultivés selon les bonnes pratiques exigées dans le cadre de notre démarche CultivUp.

Axiane meunerie garantit une rémunération fixe aux agriculteurs associés dans la démarche « Savoir Terre » afin de les protéger des aléas du marché et s’engage avec eux sur 3 ans dans le cadre d’une relation transparente, équilibrée et pérenne.

Notre démarche d’agriculture durable : CultivUp
Axéréal a lancé en 2017 une initiative de certification d’agriculteurs CultivUp autour des bonnes pratiques sur le plan économique, social et environnemental. Axéréal développe ainsi avec les agriculteurs-adhérents un projet collectif d’agriculture durable. Plus de 2 000 agriculteurs sont engagés dans cette démarche auditée et contrôlée.

« Nous sommes fiers du lancement de notre marque « Savoir Terre », première farine de blé qui contribue à l’agriculture durable en Grande Distribution en réponse aux attentes des consommateurs. C’est le fruit d’un engagement et d’une cohésion des différents acteurs de la filière. » a ajouté David Hubert, directeur d’Axiane Meunerie.

Jean-François Loiseau, Président d’Axéréal a expliqué : « Nous souhaitons renforcer le lien durable et structurant entre les agriculteurs et les consommateurs à partir de solutions créatrices de valeurs et respectueuses de l’environnement ».

Par ailleurs, notre marque « Savoir Terre » reverse 1 % de son chiffre d’affaires à des associations pour la protection de l’environnement, avec l’organisme « 1 % for the Planet ».

Site internet Axéréal : https://www.axereal.com/

Inauguration

du magasin coopératif d'Euralis




La table des producteurs



Le nouveau magasin coopératif La Table des Producteurs, qui a ouvert ses portes il y a quelques semaines à Sainte-Eulalie (33), a officiellement été inauguré ce lundi 15 Avril par Christian Pèes, président d’Euralis

Sur près de 600 m2, ce lieu unique propose non seulement les produits de plus d’une centaine de producteurs, maraîchers et éleveurs adhérents de la coopérative mais aussi une boucherie traditionnelle et un espace de restauration.

Le concept « Table des Producteurs » existait déjà dans nos 27 magasins Point Vert, avec un espace dédié aux productions locales, mais c’est le premier lieu entièrement consacré à la commercialisation des produits du terroir que lance Euralis sur son territoire coopératif.

Pour Christian Pèes Président d’Euralis : « Le projet d’Euralis est d’abord coopératif. Nous accompagnons nos adhérents dans le développement de leur projet de diversification, de la transformation à la commercialisation. Euralis a souhaité s’inscrire comme facilitateur en ouvrant le rayon « Table des Producteurs » au sein de ses magasins Point Vert. Cette nouvelle étape constitue  une véritable opportunité pour améliorer les revenus des coopérateurs. Mais aussi elle contribue à répondre mieux encore aux attentes des consommateurs en recherche de produits authentiques, avec une identification claire de leurs origines »

Local, bon et savoureux

Une boucherie traditionnelle propose la découpe de viande sur place par des bouchers passionnés. Un rayon fruits et légumes, une crèmerie, une épicerie et une cave complètent le magasin. Un restaurant accueille également les clients de 12h00 à 14h00, avec une carte qui met en avant des saveurs authentiques cuisinées sur place par un chef, le tout dans une ambiance bistro gourmet.

« Cette boutique a été conçue pour répondre aux attentes des consommateurs qui privilégient la naturalité, le goût, les produits du terroir et défendent les valeurs comme l’authenticité, la convivialité et la proximité. Avec cette boutique dédiée, près de Bordeaux, et qui propose en plus un lieu de restauration sur place, Euralis démontre sa capacité à s’adapter aux nouvelles tendances de consommation » explique Jean-Yves Marrec Directeur Général Pôle Agricole

Les vins de la cave sont également sélectionnés avec attention par les œnologues d’Euralis. 

Convivialité et proximité

La Table des Producteurs est avant tout un espace d’échanges entre les clients, les producteurs, et l’équipe. Un lieu pour découvrir et déguster les spécialités locales, avec parfois, en prime, les explications des producteurs et éleveurs.

Le magasin Table des Producteurs a ouvert ses portes à Sainte Eulalie, à quelques kilomètres de Bordeaux (Centre commercial l’Aire du Temps, 33 560 Sainte Eulalie, à côté de Marie Blachère / 05 56 23 10 10).

Site internet Euralis : www.euralis.fr