S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°32 - Vendredi 20 septembre 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Les pays importateurs de blé aux achats

Blé

Nombre de pays importateurs étaient aux achats cette semaine : Algérie, Egypte, Turquie notamment. L’Algérie a acheté 600kt de blé cette semaine, et a priori l’origine française tient une place majoritaire dans cet achat. Ce qui n’est pas le cas de l’Egypte. Le GASC, l’organisme étatique d’importation de blé égyptien a lancé un appel d’offres cette semaine. Deux offres françaises se sont confrontées à une dizaine d’offres russes, avec des prix C&F 1$ moins cher que l’origine française. De son côté, la Turquie a acheté 250kt de blé avec de l’origine de la mer Noire.

Pour les semaines à venir, ce sera du côté du Maroc que les regards vont se porter. Ce dernier vient d’annoncer la réduction des droits à l’importation sur le blé. Ceux-ci passent de 135% (actuellement) à 35% à compter du 1er octobre, soit avec 1 mois d’avance. Il faut dire que les besoins de ce pays sont importants compte tenu de la récolte en nette baisse par rapport à l’an passé. Le CIC prévoit d’ailleurs des importations de ce pays en forte hausse sur cette campagne.

Pour autant, le blé français devra se frayer un chemin au milieu de ses concurrents. Pour France Export Céréales, l’origine française risque d’être en forte concurrence avec le blé ukrainien sur cette destination. L’Ukraine a réalisé une très bonne récolte en quantité comme en qualité. Sur la quantité, le CIC a revu à la hausse le mois dernier la production de ce pays de +1Mt, elle s’affiche désormais à 29Mt, soit une hausse de +16% par rapport à l’an passé. Concernant la qualité, France Export Céréales estime à 70% la proportion de blé de qualité meunière contre 40% habituellement. Le CIC prévoit des exportations de blé à hauteur de 18,5Mt contre 16Mt l’an passé.

Pour l’heure, dans son rapport paru ce jeudi, Stratégie Grains a revu légèrement à la hausse les exportations françaises à destination du Maroc, mais revoit à la baisse sa prévision vers la destination algérienne suite aux chargements déjà effectués notamment par la Russie et l’Ukraine. Au final, pour l’analyste, les prévisions d’exportations françaises sont diminuées, mais elles sont compensées au niveau européen par les pays du sud-est de l’Europe. Les exportations européennes ont ainsi été réhaussées ce mois-ci de +0,8Mt, à 25,7Mt.

Du côté de la production européenne, celle-ci est désormais prévue à 144,5Mt (contre 127,1Mt l’an dernier), revue à la hausse ce mois-ci en raison de la remontée des estimations en France et au Royaume-Uni. Malgré la légère augmentation des prévisions d’exportations, le bilan européen s’alourdit en raison de la production, mais aussi de la baisse de la consommation animale. En effet, le cours du blé s'est renchéri, entrainant une perte d'attractivité au profit du maïs et de l'orge. 

Maïs

Le cours du maïs à Chicago est sur une tendance haussière depuis le début du mois après avoir baissé au cours de l’été. Alors que la récolte de maïs démarre aux Etats-Unis, les questions relatives au rendement sont nombreuses. L’USDA a revu à la baisse la semaine dernière sa prévision de rendement pour le maïs, ce qui entraîne le repli de la production, élément ayant contribué au renchérissement des cours. Pour autant, la hausse est limitée en raison des conditions météorologiques favorables aux Etats-Unis.

En Europe également, la prévision de rendement pour le maïs a été abaissée par la Commission européenne.  Elle s’affiche à 7,63 t/ha contre 7,93 t/ha estimée en août. Les températures chaudes et le déficit hydrique ont impacté le potentiel de rendement des pays du sud-est de l’Europe : Hongrie, Roumanie et Bulgarie. La récolte du maïs roumain est d’ailleurs annoncée en avance.

Orge

Cette semaine, plus de 100kt d’orges ont été chargées depuis les ports français vers la Chine. Depuis le début de la campagne, ce seraient 690 kt d’orges françaises qui auraient été exportées vers la Chine selon Stratégie Grains. Les orges allemandes sont aussi très compétitives, permettant d’alimenter un flux plus important que l’an passé sur l’Arabie Saoudite. Stratégie Grains a donc revu à la hausse les prévisions d’exportations des orges européennes. Mais avec une production nettement plus élevée que l’an passé, le bilan européen s’alourdit, et les stocks européens sont donc au plus haut niveau depuis la campagne 2009/10. Comme la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni voient leurs stocks progresser.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
05/01/2018 160,4  
12/01/2018 160,6  
19/01/2018 157,4  
26/01/2018 157,2  
02/02/2018 157,9  
09/02/2018 161,1  
16/02/2018 160,9  
23/02/2018 162,6  
02/03/2018 167,7  
09/03/2018 164,6  
16/03/2018 165,1  
23/03/2018 161,6  
30/03/2018 162,9  
06/04/2018 165,4  
13/04/2018 164,1  
20/04/2018 162,6  
27/04/2018 164,4  
04/05/2018 169,4  
11/05/2018 165,9  
18/05/2018 168,9  
25/05/2018 175,6  
01/06/2018 177  
08/06/2018 178  
15/06/2018 177  
22/06/2018 172  
29/06/2018 171  
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019   173
12/07/2019   171
19/07/2019   169
26/07/2019   170
02/08/2019   167
09/08/2019   165
16/08/2019   163
23/08/2019   161
30/08/2019   163
06/09/2019   159
13/09/2019   162
20/09/2019   164
27/09/2019    

Graphe de la semaine

Évolution du cours du pétrole



 

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Charles Delmotte

Tension sur les cours du pétrole !

Le colza s’est une nouvelle fois apprécié cette semaine et a touché un plus haut sur le marché à terme d’Euronext à 388 €/T dans un contexte de manque de disponibilités et de stocks tendus en Europe.

Pour la campagne 2020/2021, les semis de colza sont à présent terminés. Certaines parcelles ont rencontré des difficultés de levée du fait de la sécheresse. Les précipitations attendues en France à partir de ce dimanche devraient pouvoir accélérer le développement des cultures.

Le pétrole a été l’un des principaux éléments de soutien des cours du colza en ce début de semaine.

En effet, deux sites pétroliers en Arabie Saoudite ont été attaqués samedi. L’incident, important, a entraîné la diminution de moitié de la production saoudienne. L’Arabie Saoudite, acteur majeur du marché mondial du pétrole est le premier exportateur au monde et le détenteur des deuxièmes réserves de la planète. Les prix du Brent et du WTI ont augmenté de 15% sur la seule journée de lundi, à respectivement 64 et 61,6 $. 

La fermeté des cours des huiles, dans le sillage du pétrole, apporte un soutien au complexe oléagineux. L’huile de colza s’est appréciée de 5 $/T, à 893 $/T.

La production mondiale de colza et de canola est attendue en baisse de 4,5 % par rapport à la campagne précédente à 75,5 Mt. Même si la consommation se rétracte de 4,6 % à 68,6 Mt, le stock de report mondial est en repli de 0,2 Mt.

En tournesol, les récoltes avancent en France. Les premiers échos de rendement se situent autour des 20 qx/ha. En mer Noire, les chantiers de récolte avancent rapidement et font pression sur le cours de la graine sur le marché à l’exportation. En Russie, le rendement est supérieur aux années précédentes à 2,3 t/ha, résultat basé sur les premières parcelles récoltées. En Ukraine, le temps sec a permis aux récoltes de progresser rapidement.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
05/01/2018 359,5  
12/01/2018 358,75  
19/01/2018 347,75  
26/01/2018 344,75  
02/02/2018 346,75  
09/02/2018 346,75  
16/02/2018 347,25  
23/02/2018 350,5  
02/03/2018 354,25  
09/03/2018 346,25  
16/03/2018 346,25  
23/03/2018 345,5  
30/03/2018 346,25  
06/04/2018 350,25  
13/04/2018 348,25  
20/04/2018 344,5  
27/04/2018 345,5  
04/05/2018 348,75  
11/05/2018 353,5  
18/05/2018 354  
25/05/2018 351  
01/06/2018 360,75  
08/06/2018 351,75  
15/06/2018 360,75  
22/06/2018 362,25  
29/06/2018 368,5  
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019   365.25
12/07/2019   370,75
19/07/2019   372
26/07/2019   380
02/08/2019   376.25
09/08/2019   377.85
16/08/2019   381
23/08/2019   383
30/08/2019   383
06/09/2019   385,25
13/09/2019   385,75
20/09/2019   390
27/09/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 164 €/t oct./déc. ; 165 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 164 €/t oct./déc. ; 165 €/t janv./mars
R. La Pallice : 164 €/t oct./déc. ; 165 €/t janv./mars
R. Bretagne : 164 €/t oct./déc.

Orge

R. Rouen : 151 €/t oct./déc. ; 151 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 151 €/t oct./déc. ; 151 €/t janv./mars
R. La Pallice : 150 €/t oct./déc. ; 151 €/t janv./mars
R. Bretagne : 153 €/t oct./déc. ; 154 €/t janv./mars

Maïs

R. Bretagne : 170 €/t oct./nov.

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 386 €/t oct./déc. (var. +4,25 €/t) ;
Fob Moselle : 390 €/t oct./déc. (var. +4,25€/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 325 €/t oct./déc. (var. 0,0 €/t)
Bordeaux : 320 €/t oct./déc. (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 893 $/t sept. (var. +5,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 757 $/t sept. (var. 0,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 732 $/t sept. (var. +7,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 585 $/t sept. (var. 0,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 217 €/t sept. (var. +6,0 $/t)
Colza - Départ Grand-Couronne : 210 €/t sept. (var. +5,0 $/t)
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 315 €/t sept. (var. -20,0 $/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 58,50 $/baril (var. +3,36 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,106 $ (var. -0,004)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion
 

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 20 septembre variation*
Blé tendre, décembre 171,75 2,25
Maïs, novembre 163,50 1,25
Colza, novembre 387,00 4,25
Huile de Colza, décembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, décembre 195,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 20 septembre variation*
Blé tendre, décembre 162,02 2,00
Maïs, décembre 132,54 2,36
Soja, novembre 296,49 0,20
Huile Soja, décembre 593,81 14,89
Tourteaux de Soja, décembre 294,91 -4,18

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 20 septembre variation*
Canola, novembre 306,61 2,59

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-15/09
Cumul France
01/07-15/09
Blé tendre 5 115 833 1 260 378
Farine BT (val. prod.) 111 361 9 045
Blé dur 114 914 44 565
Orge 1 604 105 682 274
Maïs 236 245 35 959

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-15/09
Cumul France
01/07-15/09
Blé tendre 715 155 261
Farine BT (équiv. grain) 5 781 1 960
Blé dur 290 047 5
Maïs 4 544 015 6 996
Sorgho 1 442 -

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

160 292 t ont été chargées et déchargées
du 12 au 18 septembre 2019, dont :
 

Exportations : 148 792 t

  • Tourteaux gluten de blé : 2 004 t (Norvège)
  • Orge de brasserie : 44 800 t (Allemagne : 4 400 t ;
    Chine : 40 400 t)
  • Blé tendre : 96 115 t (Algérie : 90 914 t ; Canaries : 5 201 t)
  • Tourteaux de colza : 3 873 t (Portugal)
  • Féveroles fourragère : 2 000 t (Norvège)

Importations : 11 500 t

  • Tourteaux de soja : 11 500 t (Brésil)

 


 

 


La Pallice

241 124 t ont été chargées
du 12 au 18 septembre 2019, dont :

  • Blé vrac : 120 950 t (Angleterre : 6 300 t ; Sénégal : 30 800 t ;
    Algérie : 30 300 t ; Cuba : 4 000 t ; Réunion : 10 500 t ;
    Italie : 11 650 t ; Côte d'Ivoire : 27 400 t)
  • Orge vrac : 110 200 t (Chine : 106 000 t ; Réunion : 4 200 t)
  • Maïs : 9 974 t (Réunion)