S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°22 - Vendredi 21 juin 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse : Charles Delmotte et Anne-Laure Paumier

En attendant la moisson

Faute de nouveaux éléments, les cours des céréales n’évoluent guère en cette fin de semaine. Le marché reste dans l’attente des premières récoltes de blé chez les principaux exportateurs et d’informations complémentaires sur les pertes de production de maïs attendues aux Etats-Unis.

Blé

Les inquiétudes sur la qualité des blés aux Etats-Unis liées aux précipitations de ces dernières semaines ne parviennent pas à soutenir le cours du blé sur le marché de Chicago. Et c’est bien  la perception d’un bilan mondial confortable en blé pour la campagne 2019/2020 qui donne le ton au marché.

Les opérateurs anticipent une production importante en Europe et sur le bassin de la Mer Noire. En Russie, les températures élevées de ces dernières semaines pourraient avoir un impact négatif sur les rendements dans certaines régions, mais cela reste encore anecdotique au regard des disponibilités et des perspectives d’exportation annoncées par ce pays.

Du côté de la France, la moisson semble prometteuse, mais les températures caniculaires annoncées pour la semaine du 24 au 30 juin inquiètent les producteurs. Ainsi, l’attentisme est de mise et les cours évoluent peu.

Le GASC a réalisé un nouvel appel d’offre le 19 juin. Sans surprise, L’Egypte achète 290 000 tonnes de blé d’origine Mer Noire pour une livraison attendue entre le 22 et le 31 juillet. La Russie et la Roumanie ont respectivement vendu 110 kt et 180 kt. Les prix CAF lors de cette opération étaient compris entre 210 et 211 $/t.

Cette année, les disponibilités en blé seront conséquentes chez les principaux exportateurs. Dans son dernier rapport sur l’offre et la demande, l’USDA estime un total de 159 Mt de blé exportable par l’Argentine, l’Australie, le Canada, l’UE, la Russie, l’Ukraine et les USA, soit 11 Mt (+7%) de plus que l’an passé.

Maïs

Dans son rapport « Crop Progress » publié le 17 juin 2019, l’USDA estime les surfaces de maïs semées aux USA à 92 %. Bien qu’une grande partie du retard ait été rattrapé, il est difficile d’estimer les réelles pertes de production américaine. Les prix restent donc stables aussi bien en Fob US (+8 $/t en une semaine) qu’en Ukraine (+ 4 $/t). L’Ukraine bénéficie ponctuellement du report de quelques affaires initialement prévues au départ des ports argentins. Mais les précipitations importantes de ces dernières semaines retardent l’acheminement des marchandises dans les ports, ce qui impacte les chargements des bateaux et poussent les chargeurs vers d’autres alternatives.

Le cours du maïs sur le marché français ne suit pas cette tendance. Comme chaque année à cette époque, l’arrivée des céréales à paille exerce une pression sur les cours du maïs. Le rapport de prix entre les principales céréales, le blé, le maïs et l’orge, incite les fabricants d’aliments à s’intéresser principalement au blé.  En effet, le prix complet en maïs, majorations comprises, vaut une dizaine d’euros de plus que le blé livraison juillet/aout à destination de la Bretagne.

Orge

Le cours de l’orge fourragère suit celui du blé. Les agriculteurs ukrainiens ont déjà démarré la récolte de l’orge. En France, elle a à peine commencé dans les régions les plus précoces, mais l’on s’attend à un démarrage rapide la semaine prochaine. La canicule annoncée la semaine prochaine va accélérer la maturation des cultures. Sur les marchés physiques, les prix des orges fourragères en rendu Rouen restent stables, à 160 €/T sur juillet.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
05/01/2018 160,4  
12/01/2018 160,6  
19/01/2018 157,4  
26/01/2018 157,2  
02/02/2018 157,9  
09/02/2018 161,1  
16/02/2018 160,9  
23/02/2018 162,6  
02/03/2018 167,7  
09/03/2018 164,6  
16/03/2018 165,1  
23/03/2018 161,6  
30/03/2018 162,9  
06/04/2018 165,4  
13/04/2018 164,1  
20/04/2018 162,6  
27/04/2018 164,4  
04/05/2018 169,4  
11/05/2018 165,9  
18/05/2018 168,9  
25/05/2018 175,6  
01/06/2018 177  
08/06/2018 178  
15/06/2018 177  
22/06/2018 172  
29/06/2018 171  
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019    
05/07/2019    
12/07/2019    
19/07/2019    
26/07/2019    
02/08/2019    
09/08/2019    
16/08/2019    
23/08/2019    
30/08/2019    
06/09/2019    
13/09/2019    
20/09/2019    
27/09/2019    

Graphe de la semaine

Evolution des stocks de report mondiaux



Source : USDA, 11 Juin 2019                                              * prévision 30 juin 2020

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Yolène Vayer

Hausse du colza dans le sillage du soja
et du canola  

L’adversité climatique aux Etats-Unis continue à faire flamber les cours du soja à la bourse de Chicago. Selon le Crop Rating, publié lundi, les semis ont progressé de 17 points à 77 % contre 96 % l’an dernier à date. Malgré cette progression, les opérateurs commencent à anticiper les conséquences du mauvais temps sur la production de soja aux Etats-Unis, pronostiquant un abaissement des perspectives de production plutôt qu’une augmentation.

Du côté des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, un regain d’optimisme refait surface en raison de la confirmation d’une rencontre des présidents D. Trump et X. Jinping au sommet du G20 prévu fin juin au Japon. Les exportateurs espèrent que les relations vont s’améliorer, toutefois la prudence est de mise.

En Inde, la guerre commerciale avec les Etats-Unis s’intensifie. L’Inde a enfin décidé d’augmenter ses tarifs douaniers jusqu’à 70 % sur 28 produits américains, dont les pommes, les amandes et les noix. Cette mesure de rétorsion est entrée en vigueur le 16 juin et est appliquée en réponse aux nombreuses sanctions économiques américaines, notamment l’augmentation considérable des droits de douane pour l’acier et l’aluminium importés d’Inde. L’autre élément déclencheur de cette vengeance tarifaire a été le retrait du statut commercial préférentiel donné à l’Inde, qui permettait à près de 2 000 marchandises indiennes de bénéficier d’une réduction douanière pour un montant de plus de 5 milliards d’euros.

La fièvre porcine africaine continue à s’étendre et à décimer le cheptel porcin chinois, entrainant ainsi une baisse des besoins du pays en matières premières pour les animaux. La demande chinoise est au plus bas. La Chine a d’ailleurs annulé de nouveaux achats de fèves américaines cette semaine, soit 136 kt.

Au Brésil, selon le CONAB, la production de soja devrait augmenter pour la campagne 2019-20 jusqu'à dépasser celle des États-Unis, jusqu'ici le premier producteur mondial.

Les cours du colza ont profité du soutien du soja et du canola en début de semaine pour reprendre de la hauteur atteignant le seuil des 372 €/T. Toutefois, les perspectives d’importations dans l’Union Européenne limitent pour le moment l’accélération à la hausse. Certes, l’Europe s’attend à une forte baisse de la production de colza (elle pourrait s’établir à moins de 18Mt selon certaines sources), mais les disponibilités canadiennes devraient pouvoir compenser ! La Chine, principal client du Canada a arrêtée ses importations depuis ce pays depuis plusieurs semaines, gonflant ainsi les stocks de report qui vont s’ajouter à la nouvelle récolte. Toutefois, les opéateurs surveillent les conditions climatiques tant au Canada qu’en Australie. Les cultures de canola australiennes et canadiennes font face actuellement à un important déficit hydrique bien que des précipitations, bénéfiques pour les cultures, ont été enregistrées cette semaine. Par contre, l’Ukraine, fournisseur privilégié de l’Union Européenne s’attend à une récolte confortable. Les prévisions de production du pays s’établissent aujourd’hui à 3,4 Mt.

Les semis de tournesol en Ukraine sont terminés. Davantage de surfaces ont été emblavées, soient 5,76 Mha et 8,1 Mha en Russie. Néanmoins les fortes températures, actuelles, sur le bassin mer Noire, restent à surveiller pour le bon développement des cultures. Pour le moment, l’humidité des sols reste suffisante. A noter : les producteurs ukrainiens ont fortement augmenté la sole de tournesol oléique, encouragés par la hausse de la prime de l'huile oléique. Celle-ci ne cesse d’augmenter et atteint dorénavant les niveaux de 350 $/t. La prime en raison de

Sur l’ancienne campagne, les exportations de tournesol au départ de la Mer Noire se poursuivent sur un bon rythme.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
05/01/2018 359,5  
12/01/2018 358,75  
19/01/2018 347,75  
26/01/2018 344,75  
02/02/2018 346,75  
09/02/2018 346,75  
16/02/2018 347,25  
23/02/2018 350,5  
02/03/2018 354,25  
09/03/2018 346,25  
16/03/2018 346,25  
23/03/2018 345,5  
30/03/2018 346,25  
06/04/2018 350,25  
13/04/2018 348,25  
20/04/2018 344,5  
27/04/2018 345,5  
04/05/2018 348,75  
11/05/2018 353,5  
18/05/2018 354  
25/05/2018 351  
01/06/2018 360,75  
08/06/2018 351,75  
15/06/2018 360,75  
22/06/2018 362,25  
29/06/2018 368,5  
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019    
05/07/2019    
12/07/2019    
19/07/2019    
26/07/2019    
02/08/2019    
09/08/2019    
16/08/2019    
23/08/2019    
30/08/2019    
06/09/2019    
13/09/2019    
20/09/2019    
27/09/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 178 €/t juin
NR : 174 €/t juil.août ; 176,50 €/t oct./déc. ;
177,50 €/t janv./mars

R. La Pallice : 180 €/t juin ;
NR : 174 €/t juil./août ; 177,50 €/t oct./déc.
R. Nantes : 172 €/t juil./août
R. Bretagne : NR : 173 €/t juil./août. ;
177,50 €/t oct./déc.

FOB Moselle : Meunier : 170 €/t juin
NR : 172,50 €/t oct./déc.
D. Beauce : Blé BPMF : NR : 172,50 €/t juil./août ;
Fourrager : 171 €/t sept./juin

Orge

R. Rouen : NR : 160 €/t juil./août ; 163,50 €/ oct./déc.
R. La Pallice : NR : 161 €/t juil./août ; 164,50 €/ oct./déc.
FOB Moselle : 152 €/t juin
NR : 160,50 €/t oct./déc.
R. Bretagne : NR : 160 €/t juil./août ; 165,50 €/t oct./déc.

Maïs

Base Creil : 169 €/t oct./nov.
Fob Rhin : 163 €/t juil./sept.
NR : 174 €/t janv./juin
R. Bretagne : 183,50 €/t juil./sept.
 

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 360,00 €/t juil./sept. (var. +6,50 €/t)
NR : 366 €/t oct./déc. (var. +3,50 €/t)
Fob Moselle : 370 €/t juil./sept. (var. +4,50 €/t)
NR : 372 €/t oct./déc (var. +4,50 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 340 €/t juil./sept. (var. 0,0 €/t)
NR : 320 €/t sept./déc. (var. -10,0 €/t)
Bordeaux : 320 €/t juil./sept. (var. 0,0 €/t)
NR : 320 €/t sept./déc. (var. -5,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 825 $/t juin (var. +8,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 736 $/t juin (var. +15,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 730 $/t juin (var. +23,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 552 $/t juin (var. -3,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 236 €/t juin
Colza - Départ Grand-Couronne : 234 €/t juin
Tournesol - Départ Montoir : 224 €/t juin
Soja 48% Brésil - Départ Montoir : 335 €/t juin

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 57,31 $/baril (var. +5,1 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,13 $ (var. 0,0)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 21 juin variation*
Blé tendre, septembre 180,00 1,25
Maïs, août 175,50 -0,75
Colza, août 370,00 2,50
Huile de Colza, septembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, septembre 210,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 21 juin variation*
Blé tendre, juillet 171,02 -3,44
Maïs, juillet 156,64 2,33
Soja, juillet 297,40 8,05
Huile Soja, juillet 557,28 9,49
Tourteaux de Soja, juillet 314,80 0,34

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 21 juin variation*
Canola, juillet 303,35 1,78

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-16/06
Cumul France
01/07-16/06
Blé tendre 19 851 652 9 370 617
Farine BT (val. prod.) 491 922 67 680
Blé dur 682 946 235 236
Orge 4 242 132 2 235 011
Maïs 2 738 465 109 331

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-16/06
Cumul France
01/07-16/06
Blé tendre 3 972 254 3 126
Farine BT (équiv. grain) 36 735 9 843
Blé dur 1 140 600 91
Maïs  22 980 909 120 194
Sorgho 756 510 5

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

151 871 t ont été chargées et déchargées
du 13 au 19 juin 2019, dont :
 

Exportations : 130 617 t

  • Colza : 5 500 t (Royaume-Uni)
  • Blé tendre : 106 712 t (Algérie : 92 006 t ; Portugal : 14 706 t)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 498 t (Espagne)
  • Orge de brasserie : 4 400 t (Pologne)
  • Tourteaux de luzerne : 7 107 t (Norvège : 3 771 t ;
    Maroc : 3 336 t)
  • Pois fourrager : 4 400 t (Royaume-Uni)

Importations : 21 254 t

  • Colza : 21 254 t (Canada)