S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°19 - Vendredi 24 mai 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Les pluies du Midwest américain réchauffent les prix


Blé

Les pluies diluviennes qui s’abattent sur les plaines du Midwest aux Etats-Unis depuis début mai ont permis de stopper la baisse dans laquelle étaient engagés les prix mondiaux du blé en nouvelle récolte. Le blé est certes moins concerné que le maïs par ces précipitations excessives (voir plus bas), mais les opérateurs craignent une dégradation significative de la qualité des blés d’hiver dans les grandes zones de production du Hard Red Winter. Les cumuls de pluie sont tels que des alertes aux inondations sont signalées dans le Kansas et l’Oklahoma. A l’inverse, le temps trop sec qui s’est installé dans le nord du pays, où est cultivé le blé de printemps, n’est pas idéal non plus, et les semis sont à la traîne. Cette situation a déclenché un net rebond du prix du blé à Chicago, qui a atteint son apogée mardi avant de se tasser quelque peu depuis. L’ensemble des cours mondiaux a profité de l’embellie en nouvelle récolte, avec un rendu Rouen (juillet) qui s’est hissé à 172,5 euros/tonne le 21 mai (le Matif Septembre a alors culminé à 178,25 euros/tonne, au plus haut depuis sept semaines) pour corriger à 171,5 euros le 23 mai. Le blé russe a suivi la même tendance haussière, mais il reste bien plus compétitif que les blés européens sur les premiers mois de la campagne à venir – cependant que les semis de blés de printemps avancent bon train en Russie. La poursuite de la hausse des prix sera toutefois difficile à entretenir si les excellentes récoltes qui pointent leur nez en mer Noire et, probablement, en Europe se confirment. Pendant ce temps, sur la scène internationale, le Maroc a annoncé la remise en place d’une taxe dissuasive à l’importation de 135 dollars/tonne à partir du 1er juin pour protéger sa production locale de blé dont la récolte va démarrer. La question est désormais de savoir quand les portes à l’import seront à nouveau ouvertes, alors que le Maroc devra recourir plus massivement à l’importation au cours de la prochaine campagne pour faire face à une récolte fortement pénalisée par la sécheresse.

Dans l’U.E les conditions de culture sont excellentes et le Coceral (Comité du Commerce Européen des grains) a revu en hausse ses prévisions de production chez les 28, les portant à 140,3 Mt contre 127,4 l’an dernier. L’hexagone, notamment, présente un très bel état des cultures et ces belles perspectives de récolte n’incitent pas les acheteurs à se précipiter. Le marché physique, en vieille récolte se maintient pourtant à 174 €/t rendu Rouen alors que la nouvelle cote, en dégagement, 170 €/t.

Maïs

Moins de la moitié des surfaces de maïs emblavées aux Etats-Unis au 20 mai, soit le plus bas niveau depuis que l’on tient ce genre de comptabilité, en 1980 ! C’est le résultat du déluge qui a noyé le Midwest depuis le début du mois de mai, et fait décoller les prix du maïs, principal moteur à la hausse de l’ensemble du complexe céréalier depuis quelques jours. On pourra toujours objecter que les agriculteurs US sont capables de semer des surfaces gigantesques en un temps record, la situation devient de plus en plus compliquée, car la météo n’est guère optimiste pour les quinze jours à venir. Si les pluies se poursuivent comme prévu, il est fort probable que les surfaces en prendront un coup, et que le décalage des cycles du maïs pourrait être préjudiciable à la récolte. Le contrat juillet du maïs à Chicago, qui a traité à son cours le plus bas le 13 mai dernier, a enchaîné plusieurs séances de hausse pour traiter à son plus haut niveau depuis le mois de mars, ce mercredi, avant de reprendre son souffle le lendemain. Le cours du maïs a ainsi progressé de près de 15 $/t en moins de deux semaines sur le marché à terme américain. La panique qui s’est emparée du marché de Chicago pourrait perdurer si, comme le prévoit la météo, les précipitations ne se tarissent pas pendant les quinze jours à venir. Le maïs états-unien est en outre menacé par le temps plutôt froid et humide annoncé par certains modèles pour les mois de juillet et d’août. Le marché météo n’a donc pas fini de faire parler de lui. On pourra toutefois souligner les stocks mondiaux très importants attendus à la fin de la campagne actuelle, auxquels devrait s’ajouter une très bonne récolte sud-américaine. La pénurie n’est pas encore en vue.

Le marché français n’a pas répercuté le mouvement haussier observé outre-atlantique. Les cours de cette fin de campagne restent toujours sous la pression des importations de maïs en provenance des Pays-Tiers et de la perspective d’une belle récolte de céréales à paille.

Orge

Le marché de l’orge ne brille pas par une activité débordante en cette fin de campagne. Les prix ont toutefois connu un petit soubresaut en début de semaine, de concert avec le blé - avec en outre quelques chargements à couvrir. En nouvelle récolte, l’orge fourragère affiche sa solidarité avec le blé et reprend quelques euros, le rendu Rouen repassant au-dessus de 161 euros/tonne. Comme le blé, le prix de l’orge nouvelle récolte a culminé mardi avant de céder un peu du terrain conquis ces derniers jours. Il faudra surveiller l’évolution des prix russes, qui, eux, se sont affaissés, probablement du fait de la perspective de bons rendements.

Le cours des orges de brasserie d’hiver frémit un peu, reprenant 2 euros/tonne sur le Fob Creil, à 173 euros/tonne, tandis que le prix est inchangé en orges de printemps (185 euros/tonne). Les dernières notations de cultures publiées par FranceAgriMer reflètent toujours une situation favorable à de bons rendements pour les orges d’hiver, et nettement meilleures que l’an dernier à même époque concernant les orges de printemps.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017 165.4  
07/07/2017 167,9  
14/07/2017 164,1  
21/07/2017 163,4  
28/07/2017 164,9  
04/08/2017 159,5  
11/08/2017 159  
18/08/2017 153  
25/08/2017 152  
01/09/2017 152  
08/09/2017 152  
15/09/2017 154,6  
22/09/2017 156,1  
29/09/2017 157,9  
06/10/2017 157,4  
13/10/2017 154,6  
20/10/2017 154,9  
27/10/2017 157,5  
03/11/2017 157,9  
10/11/2017 155,5  
17/11/2017 154  
24/11/2017 155  
01/12/2017 154 161,9
08/12/2017 153,3 159,9
15/12/2017 153 159,6
22/12/2017 153 160
29/12/2017 151,6 161
05/01/2018 152 160,4
12/01/2018 151,5 160,6
19/01/2018 149 157,4
26/01/2018 150,5 157,2
02/02/2018 151 157,9
09/02/2018 154,5 161,1
16/02/2018 155 160,9
23/02/2018 156 162,6
02/03/2018 159,8 167,7
09/03/2018 155,1 164,6
16/03/2018 157 165,1
23/03/2018 156 161,6
30/03/2018 156,5 162,9
06/04/2018 159 165,4
13/04/2018 157,7 164,1
20/04/2018 156,2 162,6
27/04/2018 157,7 164,4
04/05/2018 161,5 169,4
11/05/2018 158 165,9
18/05/2018 158 168,9
25/05/2018 165,4 175,6
01/06/2018 168,5 177
08/06/2018 167,5 178,0
15/06/2018 170 177
22/06/2018   172
29/06/2018   171
06/07/2018   185
13/07/2018   182
20/07/2018   189,5
27/07/2018   198,5
03/08/2018   216
10/08/2018   213,5
17/08/2018   210,5
24/08/2018   206
31/08/2018   199
07/09/2018   196
14/09/2018   195
21/09/2018   201
28/09/2018   197
05/10/2018   199
12/10/2018   199,50
19/10/2018   197.50
26/10/2018   195,50
02/11/2018   197
09/11/2018   197
16/11/2018   198.1
23/11/2018   198
30/11/2018   196,50
07/12/2018   197
14/12/2018   202
21/12/2018   202
28/12/2018   199,5
04/01/2019   202
11/01/2019   199
18/01/2019   199,50
25/01/2019   202
01/02/2019   199,5
08/02/2019   196,5
15/02/2019   192
22/02/2019   189
01/03/2019   180
08/03/2019   179
15/03/2019   182
22/03/2019   185
29/03/2019   181
05/04/2019   185
12/04/2019   184
19/04/2019   179
26/04/2019   175,5
03/05/2019   174
10/05/2019   173
17/05/2019   175,5
24/05/2019   174
31/05/2019    
07/06/2019    
14/06/2019    
21/06/2019    
28/06/2019    

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017    
07/07/2017 368,5  
14/07/2017 367,5  
21/07/2017 366,5  
28/07/2017 364,25  
04/08/2017 367  
11/08/2017 371,5  
18/08/2017 371  
25/08/2017 370  
01/09/2017 369,5  
08/09/2017 365  
15/09/2017 367,25  
22/09/2017 368  
29/09/2017 369,5  
06/10/2017 370,5  
13/10/2017 370  
20/10/2017 366,5  
27/10/2017 368,5  
03/11/2017 377,25  
10/11/2017 366,5  
17/11/2017 379  
24/11/2017 374,25  
01/12/2017 367,75  
08/12/2017 365,5  
15/12/2017 357  
22/12/2017 353,25  
29/12/2017 347,75  
05/01/2018 357,75 359,5
12/01/2018 352,75 358,75
19/01/2018 342,75 347,75
26/01/2018 341 344,75
02/02/2018 348 346,75
09/02/2018 346,25 346,75
16/02/2018 347,5 347,25
23/02/2018 353,5 350,5
02/03/2018 358,25 354,25
09/03/2018 348,25 346,25
16/03/2018 348,75 346,25
23/03/2018 345,5 345,5
30/03/2018 346,25 346,25
06/04/2018 350,25 350,25
13/04/2018 348,25 348,25
20/04/2018 344,25 344,5
27/04/2018 345,5 345,5
04/05/2018 348,75 348,75
11/05/2018 353,5 353,5
18/05/2018 353 354
25/05/2018 363 351
01/06/2018 359,75 360,75
08/06/2018   351,75
15/06/2018   350,75
22/06/2018   352,25
29/06/2018   358,5
06/07/2018   359.75
13/07/2018   357.75
20/07/2018   358.5
27/07/2018   351,25
03/08/2018   366,5
10/08/2018   371
17/08/2018   378
24/08/2018   374,5
31/08/2018   374.25
07/09/2018   375,25
14/09/2018   368
21/09/2018   367.25
28/09/2018   372,25
05/10/2018   377
12/10/2018   372
19/10/2018   370,75
26/10/2018   371,50
02/11/2018   377.5
09/11/2018   378.5
16/11/2018   379
23/11/2018   371.5
30/11/2018   372.5
07/12/2018   374
14/12/2018   371.5
21/12/2018   367
28/12/2018   363
04/01/2019   367,75
11/01/2019   368.25
18/01/2019   369.5
25/01/2019   376.25
01/02/2019   373
08/02/2019   373
15/02/2019   367
22/02/2019   362,75
01/03/2019   359.25
08/03/2019   358
15/03/2019   358,75
22/03/2019   361,75
29/03/2019   359.25
05/04/2019   363.5
12/04/2019   361.75
19/04/2019   363.25
26/04/2019   365.25
03/05/2019   365,25
10/05/2019   361,50
17/05/2019   363,25
24/05/2019   363,25
31/05/2019    
07/06/2019    
14/06/2019    
21/06/2019    
28/06/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 174 €/t mai/juin
NR : 171,5 €/t juil.août ; 174 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 172 €/t mai/juin
R. Bretagne : 178 €/t mai/juin
NR : 170 €/t juil./août. ; 173,5 €/t oct./déc.
FOB Moselle : Meunier : 165 €/t mai/juin
NR : 167 €/t juil./août ; 169 €/t oct./déc.

Orge

R. Rouen : 147 €/t mai/juin
NR : 161 €/t juil./août ; 163,5 €/ oct./déc.
FOB Moselle : 147 €/t mai/juin
NR : 150,5 €/t juil./août ; 154,5 €/t oct./déc.
R. Bretagne : NR : 160 €/t juil./août ; 163 €/t oct./déc.

Maïs

R. La Pallice : 151 €/t mai/juin
Fob Rhin : 154 €/t mai/juin
NR : 155 €/t juil./sept. ; 164 €/t janv./juin
R. Bretagne : 167 €/t mai/juin

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 356,25 €/t mai/juin (var. +1,0 €/t)
NR : 355,25 €/t juil./août (var. +1,0 €/t)
Fob Moselle : 363,25 €/t mai/juin (var. +0,0 €/t)
NR : 364,25 €/t juil./août (var. +0,0 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 335 €/t avril/juin (var. + 0,0 €/t)
NR : 320 €/t sept./déc. (var. +0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 813 $/t avril (var. +3,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 727 $/t avril (var. +1,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 713 $/t avril (var. -28,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 555 $/t avril (var. +52,0 $/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 57,90 $/baril (var. -6 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,12 $ (var. +0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 24 mai variation*
Blé tendre, septembre 175,50 1,75
Maïs, juin 162,00 -0,75
Colza, août 365,25 1,00
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 228,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 24 mai variation*
Blé tendre, juillet 154,40 0,94
Maïs, juillet 137,07 3,63
Soja, juillet 269,72 -6,17
Huile Soja, juillet 527,58 -18,91
Tourteaux de Soja, juillet 292,75 -4,84

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 24 mai variation*
Canola, juillet 293,78 -1,68

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-19/05
Cumul France
01/07-19/05
Blé tendre 18 381 646 8 960 076
Farine BT (val. prod.) 445 354 57 382
Blé dur 658 120 213 489
Orge 3 970 095 2 145 136
Maïs 2 302 150 95 752

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-19/05
Cumul France
01/07-19/05
Blé tendre 3 769 427 3 121
Farine BT (équiv. grain) 34 648 9 120
Blé dur 910 881 91
Maïs 21 471 195 120 135
Sorgho 753 287 5

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

102 832 t ont été chargées
du 16 au 22 mai 2019, dont :
 

Exportations : 102 832 t

  • Colza : 20 518 t (Suède : 4 950 t ; Royaume-Uni : 15 568 t)
  • Blé tendre : 62 950 t (Mauritanie : 31 600 t ; Algérie : 31 350 t)
  • Orge de brasserie : 4 195 t (Allemagne)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 004 t (Norvège)
  • Pulpe de betterave : 5 399 t (Maroc)
  • Blé dur : 7 766 t (Algérie)