S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°04 - Vendredi 25 janvier 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Actualités de la filière

Rubriques

En direct des séminaires

Campagne 2018-2019 – Séminaire à Canton (Chine)




Du blé français en Chine : une 1ère depuis 5 ans

Chaque année, la Chine importe entre 2 et 4 Mt de blé tendre, uniquement sous quota délivré par le gouvernement. C’est  COFCO International, l’entreprise étatique chargée des importations et des exportations des produits agricoles, qui  importe les blés pour les revendre ensuite aux meuniers locaux. Les qualités importées doivent être complémentaires de  l’abondante offre chinoise. Ce sont donc soit des blés à faible teneur en protéines, de type biscuitier, soit des blés de force.  Traditionnellement, la Chine se fournit en Australie, aux Etats-Unis et au Canada.

Or, sur les premiers mois de la campagne 2018/19, aucun bateau américain n’est arrivé en raison du conflit sino-américain.  A cela s’ajoute la sécheresse qui sévit en Australie dont le manque de disponibilité inquiète les acheteurs chinois. Ils  cherchent ainsi à diversifier leur approvisionnement, et c’est pourquoi ils ont fait venir 130 kt de blé français à la mi-janvier,  une première depuis 5 ans.

Télécharger le document pdf

glyphosate

Décision du Tribunal Administratif de Lyon



          

JA+FNSEA appellent à un meilleur encadrement du principe de précaution
 

La semaine dernière, le Tribunal Administratif de Lyon a prononcé l'annulation d'une Autorisation de Mise sur le Marché octroyée par l'ANSES pour un produit phytosanitaire à base de glyphosate. Il a estimé que « le produit porte une atteinte à l'environnement susceptible de nuire de manière grave à la santé » et donc que l'Anses, en accordant l'autorisation, « a commis une erreur d'appréciation au regard du principe de précaution ».
 
Au-delà des premières réactions, il est essentiel de tirer les conséquences de cette décision car elle interpelle fortement tous les acteurs pour lesquels la recherche et l'innovation sont essentielles. En confondant risque et danger, les juges ont en effet tranché un débat scientifique et déjugé l'avis d'une agence indépendante dont le rôle est pourtant d'apporter son expertise scientifique…
 
Cette décision inédite nous fait craindre que le principe de précaution ne devienne, au fil du temps, un principe d'inaction dès lors qu'un danger hypothétique est soulevé. Doit-on rappeler que cette notion de danger peut s'appliquer à bon nombre de produits de notre quotidien mais que c'est l'utilisation que l'on en fait qui permet d'évaluer le risque auquel on est confronté ?
 
Une telle application, abusive, du principe de précaution remet en cause tout le dispositif des autorisations fondées sur des évaluations scientifiques indépendantes. Elle empêche la recherche et l'innovation, nie la liberté d'entreprendre, bride la capacité de notre agriculture à être compétitive et la place en distorsions de concurrence insoutenables.
 
Nous appelons d'urgence à une prise de conscience des décideurs politiques et à la mise en œuvre nécessaire d'un encadrement du principe de précaution.
 
Nous refusons une France qui arrête d'innover. Nous croyons à la bonne articulation entre recherche, agriculture et société.

glyphosate

Jugement du tribunal administratif de Lyon




L’Anses conteste toute erreur d’appréciation

L’Anses a pris connaissance du jugement du tribunal administratif de Lyon du 15 janvier 2019 annulant la décision de mise sur le marché du Roundup Pro 360.

Rappelons qu’afin de protéger la santé humaine et environnementale, l’Anses est chargée de mettre en œuvre, au niveau national, la réglementation européenne en matière de mise sur le marché des produits réglementés : produits phytosanitaires, produits biocides et médicaments à usage vétérinaire. Elle contribue également à faire évoluer cette réglementation pour plus d’efficacité et de transparence.

L’Anses applique chaque jour le principe de précaution par une évaluation des risques rigoureuse mise en œuvre par des comités d’experts scientifiques indépendants.

Dès 2016, l’Agence a été la première autorité nationale à retirer les autorisations de mise sur le marché de 126 produits à base de glyphosate contenant un co-formulant potentiellement génotoxique.

L’Anses réévalue actuellement l’ensemble des produits à base de glyphosate commercialisés en France et est pleinement engagée dans l’évaluation des alternatives à l’usage du glyphosate, conformément aux engagements du gouvernement.

S’agissant du jugement du tribunal administratif de Lyon, l’Anses conteste toute erreur d’appréciation dans l’application de la réglementation nationale et européenne.

Salon

International de l'Agriculture 2019



SIA 2019
Dans les coulisses des céréales

Du 23 février au 3 mars, Passion Céréales (Hall 2.2 Stand B051) invite les visiteurs du Salon International de l’Agriculture à entrer dans les coulisses des céréales pour mieux comprendre l’ensemble de la filière, et l’origine de notre alimentation.Des cultures à la transformation des produits céréaliers, en passant par la collecte et le stockage, c’est tout l’univers des céréales qui se dévoilera au public du Salon à travers de nombreuses animations et rencontres ludiques, conviviales et familiales.

Demandez le programme !
Dans un décor particulièrement immersif, le public pourra profiter de nombreuses animations et échanger avec les professionnels de la filière sur leurs métiers et leurs produits.

Nouveauté 2019 - la fabrique des aliments pour animaux
Que mangent les poulets et les cochons de nos régions ? Avec l’aide d’un professionnel du secteur, petits et grands pourront, en fabriquant une alimentation adaptée aux animaux qu’ils souhaitent nourrir, découvrir l’importance des céréales dans l’équilibre alimentaire des animaux. À l’issue de cet atelier ludique et familial, les jeunes participants iront offrir symboliquement un « bon repas » aux animaux des éleveurs présents au SIA. L’occasion de prendre conscience des liens qui unissent l’agriculture céréalière et l’élevage, beaucoup plus proches qu’ils n’y paraissent.

Le saviez-vous ?
Les animaux sont les premiers consommateurs de céréales en France (maïs, blé, orge, …). En effet, 45% des céréales consommées en France sont utilisées pour nourrir les animaux. Elles apportent de l’énergie dans la ration des volailles, cochons, vaches… et même des animaux de compagnie !

Bienvenue à bord… de la moissonneuse batteuse
Elle fait partie du quotidien de nombreux agriculteurs ; on connait sa silhouette pour la croiser régulièrement dans nos campagnes, mais que sait-on vraiment de la moissonneuse batteuse ? En montant à bord de celle qui trônera sur l’espace de Passion Céréales, les visiteurs pourront se glisser dans la peau des agriculteurs, échanger dans la cabine avec un producteur de céréales sur son métier, le temps fort des moissons, et le fonctionnement de sa machine.

Le fournil des céréales : la main à la pâte
Le temps du Salon, petits et grands deviennent boulangers et mitrons pour découvrir les coulisses d’un des fleurons de la gastronomie française : le pain. A travers la farine de blé, de maïs ou d’épeautre, en baguette, boule ou miche, les céréales s’expriment ici avec saveurs et gourmandise.

Le saviez-vous ?
14 : c’est le nombre d’étapes pour transformer les céréales, le plus souvent du blé tendre, en farine. La fabrication de farine, appelée la mouture, consiste en plusieurs passages successifs du blé tendre broyé dans des appareils à cylindre suivis de tamisages.

Le silo… des métiers
Durant toute la durée du salon, les professionnels de la filière (producteurs, stockeurs, transformateurs, artisans…) feront découvrir leurs métiers à travers des animations amusantes et attractives autour des céréales et de leurs nombreuses utilisations.
(le programme détaillé des animations sera disponible début février 2019)

Sans oublier… l’Odyssée Végétale
Passion Céréales est une nouvelle fois partenaire de l’Odyssée Végétale, poumon vert chaque année du Hall 2.2 au Salon Internationale de l’Agriculture ; l’édition 2019 de ce fabuleux voyage à la découverte de la diversité des productions végétales de notre pays, sera bientôt dévoilée mais une chose est sûre, on n’y échappera pas !

Dans les coulisses des céréales : une filière, des partenaires impliqués
Pour faire vivre les coulisses des céréales, Passion Céréales peut compter sur ses nombreux partenaires. Ainsi, l’ANMF (Association Nationale de la Meunerie Française), Anvol (Interprofession de la volaille de chair), CLAAS, le SNIA, Coop de France Nutrition Animale, l’INBP (Institut National de la Boulangerie Pâtisserie), Inaporc (interprofession nationale porcine) sont engagés cette année aux côtés de Passion Céréales pour animer son espace et faire découvrir au public la richesse et la diversité de la filière céréalière française.

Informations Pratiques
Passion Céréales – Dans les coulisses des Céréales
Salon International de l’Agriculture – Paris Expo Porte de Versailles
Hall 2.2 – Stand B051
Du 23 février au 3 mars 2019