S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°33 - Vendredi 27 septembre 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Charles Delmotte

Légère progression des cours du blé

Blé

La semaine a été marquée par l’achat du GASC le 26 septembre d’un nouveau bateau de 60 000 tonnes de blé tendre en origine française pour un chargement entre fin octobre et début novembre. Ce qui confirme la compétitivité de l’offre française face à l’origine mer Noire. La Russie reste néanmoins très présente puisque 240 000 tonnes de blé ont été vendues au GASC lors de ce même appel d’offre.

Le marché a donc continué son travail pour permettre au blé français de devenir compétitif.  La baisse de la parité €/$, qui est revenue sous les 1.10, est aussi un élément qui a aidé la compétitivité des blés français.

Les disponibilités mondiales en blé restent importantes comme le CIC l’indique dans son rapport sur l’offre et la demande mondiale paru le 26 septembre dernier. Le stock de report est en hausse d’un million de tonnes à 272 Mt tout comme ce lui des principaux exportateurs à 69 Mt.

Bien que l’offre mondiale soit abondante, des pluies sont arrivées sur les zones de production des blés de printemps américain, ce qui pourrait avoir altérer leur qualité. En effet, les moissons des blés de printemps US ne devraient pas tarder à démarrer.

Les opérateurs sont maintenant tournés vers la future campagne 2020/2021, qui a démarré par les semis d’automne en blé dans l’hémisphère nord. En Europe, après une période très sèche, les pluies de cette semaine sont venus rassurer les producteurs qui pourront démarrer leurs semis de blé dans de bonnes conditions. Pour autant, davantage de pluies seraient nécessaires, en Allemagne, comme en France. Dans l’hexagone, 1% des surfaces ont été semées au 23 septembre selon Céré’Obs.

La Russie et l’Ukraine également font face à des conditions sèches. A ce jour, 62% des surfaces ont été semées (67% l’an dernier) en Russie, et 30% en Ukraine.

Maïs

Pas d’évolution sur les cours du maïs fautes d’éléments de marché. Le prix du blé reste toujours plus attractif que le maïs chez les fabricants d’aliments.

Une vague de froid arrive sur une partie de la Corn Belt sur la première semaine d’octobre. Ces conditions météorologiques pourraient apporter du soutien aux cours du maïs et des céréales.

En France, les récoltes avancent doucement. 3% des surfaces ont été récoltées au 23 septembre selon France AgriMer (contre 21% l’an dernier à la même date). Les conditions de cultures, qui ont été revues à la baisse le 17 septembre, restent stables cette semaine.

Orge

Les prix de l’orge continuent de suivre ceux du blé et ne s’améliorent guère dans un contexte d’offre mondiale abondante à 179 Mt, soit une hausse de 6 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années. A noter un appel d’offre de l’Arabie Saoudite en ce mercredi 25 septembre pour 1 Mt.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
06/04/2018 165,4  
13/04/2018 164,1  
20/04/2018 162,6  
27/04/2018 164,4  
04/05/2018 169,4  
11/05/2018 165,9  
18/05/2018 168,9  
25/05/2018 175,6  
01/06/2018 177  
08/06/2018 178  
15/06/2018 177  
22/06/2018 172  
29/06/2018 171  
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019   173
12/07/2019   171
19/07/2019   169
26/07/2019   170
02/08/2019   167
09/08/2019   165
16/08/2019   163
23/08/2019   161
30/08/2019   163
06/09/2019   159
13/09/2019   162
20/09/2019   164
27/09/2019   165
04/10/2019    
11/10/2019    
18/10/2019    
25/10/2019    
01/11/2019    
08/11/2019    
15/11/2019    
22/11/2019    
29/11/2019    
06/12/2019    
13/12/2019    
20/12/2019    
27/12/2019    

Graphe de la semaine

Importations de colza dans l'Union européenne



Source : Commission européenne

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Achats massifs de soja américain par
la Chine

La semaine a été marquée par l’achat massif de viande de porc et de soja américain, à la fois par les sociétés étatiques chinoises et les acteurs privés. La Chine aurait acheté 10 bateaux de soja américains pour un volume de 600kt pour des chargements sur octobre/décembre. La Chine a exonéré de taxes les importations de soja américains, pour un volume a priori de 2 à 3Mt.

Si cette annonce peut être perçue comme une détente dans le contexte de guerre commerciale entre la Chine et les USA depuis maintenant plus d’un an, la situation économique suite à la peste porcine africaine pourrait également en être une des raisons. Suite à la diffusion de l’épidémie depuis quelques mois, le cheptel porcin a été réduit de 40% en Chine, entraînant à la hausse le prix du porc. En août, le prix du porc, viande prisée par les chinois, a augmenté de 50% et certaines villes commencent à rationner la distribution. 

Dans son rapport publié ce jeudi, le CIC a revu légèrement à la hausse ce mois-ci la prévision d’exportations du soja américain, à 48,7Mt (contre 48,2Mt le mois dernier) sur la campagne en cours. Les exportations sont donc prévues plus importantes que celles de l’an passé (47,1Mt). Mais au final, le bilan mondial du soja évolue peu suite à la parution du dernier rapport du CIC. Les échanges mondiaux n’évoluent pas sur ce mois-ci et la production a été abaissée de 2Mt (342Mt). La production de soja argentin a été revue à la baisse, compensée par une hausse de la production brésilienne. 

Les achats massifs de soja américain ont apporté de la fermeté au cours du soja. Le cours du colza affiche donc une bonne tenue cette semaine.

Les importations de colza sur le sol européen continuent d’être dynamiques. Selon les chiffres de la Commission européenne, au 22 septembre, 1,750 Mt de colza qui ont été importées (contre 940kt sur la campagne 2018/19), soit une hausse de + 86% (cf. graph). Oilworld prévoit un record d’importations de 5,7Mt dans l’Union européenne (contre environ 4,2Mt en 2017/18 et 2018/19). Selon ce dernier, pour l’heure, l’utilisation des stocks des campagnes précédentes et les importations massives de colza ukrainien (l’origine ukrainienne représente 1,456 Mt sur les 1,750Mt importées) ont permis de limiter la hausse des prix par rapport au tournesol ou au soja. Mais Oilworld considère que les prix pourraient encore évoluer à la hausse sur le mois d’octobre ou de novembre.

En France, les pluies de cette semaine étaient fort attendues par les producteurs. En effet les conditions sèches qui perduraient depuis plus d’un mois dans certaines régions étaient préoccupantes pour le colza. Entre des conditions météorologiques difficiles, et les restrictions imposées à l'utilisation d'insecticides à base de néonicotinoïdes, les surfaces peinent à se maintenir. Pour l’heure, certains analystes tablent sur des surfaces de colza proches 1,2Mha, un chiffre qui reste en deçà des deux dernières campagnes (1,1Mha en 2018 et 1,4 en 2019). Malgré des prix plus rémunérateurs, cette tendance de stagnation, voire baisse des surfaces s’observe également à l’échelle européenne.

Du côté des huiles, l’Indonésie a annoncé mettre en place une taxe à l’export de l’huile si les prix dépassent 570$/t afin de favoriser l’augmentation de la production de biodiesel. Les exportations de biodiesel sont à la baisse sur le mois de septembre. De ce fait, le cours de l’huile de palme, après avoir suivi le pétrole la semaine dernière est en recul.

Concernant le cours du pétrole, après la hausse fulgurante de la semaine dernière suite à l’attaque des installations d’extractions saoudiennes, le cours est revenu sur un niveau moins élevé. Le gouvernement saoudien a annoncé la remise en production à pleine capacité en fin de mois, ce qui limiterait le potentiel de hausse des cours. Néanmoins les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran, dans l’optique d’un conflit majeur au Moyen orient, pourraient impacter les échanges mondiaux, et les cours.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
06/04/2018 350,25  
13/04/2018 348,25  
20/04/2018 344,5  
27/04/2018 345,5  
04/05/2018 348,75  
11/05/2018 353,5  
18/05/2018 354  
25/05/2018 351  
01/06/2018 360,75  
08/06/2018 351,75  
15/06/2018 360,75  
22/06/2018 362,25  
29/06/2018 368,5  
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019   365.25
12/07/2019   370,75
19/07/2019   372
26/07/2019   380
02/08/2019   376.25
09/08/2019   377.85
16/08/2019   381
23/08/2019   383
30/08/2019   383
06/09/2019   385,25
13/09/2019   385,75
20/09/2019   390
27/09/2019   391.25
04/10/2019    
11/10/2019    
18/10/2019    
25/10/2019    
01/11/2019    
08/11/2019    
15/11/2019    
22/11/2019    
29/11/2019    
06/12/2019    
13/12/2019    
20/12/2019    
27/12/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 165 €/t oct./déc. ; 167 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 165 €/t oct./déc. ; 167 €/t janv./mars
R. La Pallice : 165 €/t oct./déc. ; 167 €/t janv./mars
R. Nantes : 162 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 165 €/t oct./déc.
Fob Moselle : Meunier : 160 €/t oct./déc. ;
162 €/t janv./mars

Orge

R. Rouen : 153 €/t oct./déc. ; 154 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 153 €/t oct./déc. ; 154 €/t janv./mars
R. La Pallice : 152 €/t oct./déc. ; 153 €/t janv./mars
Fob Moselle : 148 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 153 €/t oct./déc.

Maïs

Fob Rhin : 160 €/t oct./nov. ; 163 €/t janv./juin
R. Bretagne : 172,5 €/t oct./nov. ; 177 €/t janv./juin

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 387,25 €/t oct./déc. (var. +1,25 €/t) ;
Fob Moselle : 391,25 €/t oct./déc. (var. +1,25€/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 325 €/t oct./déc. (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 880 $/t sept. (var. -1,3 $/t)
Soja - Rotterdam : 770 $/t sept. (var. +13,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 760 $/t sept. (var. +28,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 495 $/t sept. (var. -90,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 217 €/t sept. (var. 0,0 $/t)
Colza - Départ Grand-Couronne : 208 €/t sept. (var. -2,0 $/t)
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 319 €/t sept. (var. +4,0 $/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 56,11 $/baril (var. +3,36 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,091 $ (var. -0,014)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion
 

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 27 septembre variation*
Blé tendre, décembre 173,00 1,25
Maïs, novembre 163,25 -0,25
Colza, novembre 387,25 0,25
Huile de Colza, décembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, décembre 195,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 27 septembre variation*
Blé tendre, décembre 162,94 0,92
Maïs, décembre 134,27 1,73
Soja, novembre 298,27 2,48
Huile Soja, décembre 585,72 -8,09
Tourteaux de Soja, décembre 298,41 3,50

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 27 septembre variation*
Canola, novembre 308,70 2,09

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-22/09
Cumul France
01/07-22/09
Blé tendre 5 646 898 1 338 253
Farine BT (val. prod.) 123 482 12 648
Blé dur 115 138 44 565
Orge  1 789 876  715 247
Maïs 287 581 38 325

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-22/09
Cumul France
01/07-22/09
Blé tendre 776 202 998
Farine BT (équiv. grain) 6 200 2 067
Blé dur 328 837 5
Maïs 4 802 501 7 035
Sorgho 1 667 -

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

133 169 t ont été chargées
du 19 au 25 septembre 2019, dont :
 

Exportations : 148 792 t

  • Blé tendre : 88 225 t (Algérie : 60 475 t ; Gabon : 4 000 t ;
    Cuba : 23 750 t)
  • Blé : 9 000 t (Cameroun)
  • Malt : 9 250 t (Cameroun : 5 250 t ; Nigéria : 4 000 t)
  • Orge de brassserie : 26 694 t (Argentine)

 


 

 


La Pallice

75 701 t ont été chargées
du 19 au 25 septembre 2019, dont :

  • Blé vrac : 41 701 t (Algérie : 33 200 t ; Sénégal : 8 501 t)
  • Orge vrac : 34 000 t (Allemagne : 4 400 t ; Maroc : 7 000 t ;
    Chine : 22 600 t)