S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°33 - Vendredi 27 septembre 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Statistiques & Références

Rubriques

Qualité des blés durs français



         

Blé dur 2019 : une récolte d'une excellente qualité

La campagne de culture 2018-2019 s’est déroulée dans de bonnes conditions climatiques. La production française de blé dur s’établit à 1,5 Mt avec une qualité d’un très bon niveau dans tous les bassins de production. a production de blé dur s’établit à 1,5 millions de tonnes* soit une baisse de 14,8 % par rapport à la moyenne quinquennale 2014 - 2018. En cause, une baisse significative des surfaces (- 25 % par rapport à la moyenne quinquennale). Les rendements sont, quant à eux, majoritairement bons à très bons à 58,8 q/ha* en moyenne (+13,5 % par rapport à la moyenne 2014-2018).

En ce qui concerne la qualité, les forts potentiels mis en place en début de remplissage des grains grâce à l’ensoleillement, ainsi que les conditions climatiques sèches en fin de cycle, ont permis d’obtenir un poids spécifique élevé à la récolte, de 80,2 kg/hl en moyenne. 95 % des blés dépassent ainsi le seuil de 78 kg/hl.

Grâce au temps sec à la récolte, les indices de chute de Hagberg sont élevés. Les quatre bassins de production présentent des valeurs supérieures à 350 secondes en moyenne. La teneur en eau des blés est plus basse cette année dans l’ensemble des bassins, ce qui garantit de bonnes conditions de conservation. La teneur en eau moyenne s’établit à 11,4 %.

Les teneurs en protéines sont très satisfaisantes compte-tenu des niveaux de rendements élevés. La moyenne nationale s’établit à 13,9 %.
La vitrosité, qui est conditionnée par les conditions de pluviométrie en fin de cycle et par le taux de protéines, est d’un très bon niveau cette année avec une moyenne de 92 %. Le taux de grains mouchetés, en moyenne de 1,9 %, est quant à lui bas et permettra au blé dur français de répondre à tous les cahiers des charges : 77 % des blés se situent en dessous de 3 %.

*Source : service de la Statistique et de la Prospective - ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, estimation au 1er septembre 2019.

Télécharger le pdf

Qualité des blés tendres français



         

Blé tendre 2019 : volume et qualité au rendez-vous

Le blé tendre s’est développé dans des conditions climatiques favorables et, en dépit des fortes températures de fin juin, les rendements sont élevés cette année. Par l’effet combiné des rendements et des surfaces, la France engrange ainsi 39,4 millions de tonnes de blé tendre (service de la Statistique et de la Prospective - ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, estimation au 1er septembre 2019), soit une progression de
15,8 % par rapport à la récolte précédente.

Sur le plan qualitatif, cette récolte permettra de répondre à la diversité des utilisations, avec des valeurs satisfaisantes, voire très bonnes pour certaines caractéristiques technologiques.
Près de 82 % des blés sont répartis dans les classes « Premium » et « Supérieur ».

Télécharger le pdf