S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°23 - Vendredi 28 juin 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Vie des entreprises

Rubriques

Europe Crop United



La société de commercialisation commune de la ZG Raiffeisen et de la CAC est effective. Les autorités de la concurrence Française et Allemande ont donné leur accord.

Désormais, la ZG Raiffeisen et la Coopérative Agricole de Céréales (CAC) souhaitent démarrer leurs activités au plus vite. La société commune de commercialisation de céréales commencera ses activités courant du mois de juillet. La joint-venture franco-allemande, dans laquelle les deux coopératives ont une participation de 50%, est basée à Strasbourg et opérera sous le nom d’« Europe Crop United (E.C.U.) ».

« Coopérer, c’est bien sûr mettre en commun des moyens nous permettant d’avoir une importance économique, afin de garantir et sécuriser les débouchés des productions de nos exploitations à une rémunération juste ». Ce sont par ces mots, prononcés à la dernière assemblée générale de la CAC, que Jean Michel Habig affirmait déjà sa volonté d’impacter positivement le revenu des associés coopérateurs.

« Nous sommes ravis des retours rapides de Paris et de Bonn » a déclaré le directeur général de la ZG Raiffeisen, Ewald Glaser. Il y a quelques semaines à peine, lui et le président de la CAC, Jean-Michel Habig, avaient soumis les nombreux documents à l’autorité de la concurrence et au Bundeskartellamt, abordant ainsi une étape importante du processus de création.

Une présence accrue sur le marché

Au total, 1 000 000 de tonnes de céréales et d'oléagineux seront collectées et commercialisées par
E.C.U, à gauche et à droite du Rhin, auprès de clients internationaux des secteurs de l'alimentation animale, de l'amidon et des aliments. 13 silos portuaires d’une capacité de stockage de 700 000 tonnes sont à la disposition de l’entreprise commune franco-allemande, située entre Bâle et Mannheim.
En raison de l'internationalisation croissante des marchés céréaliers, la concurrence et la pression sur les prix se développent. "Ensemble, nous optimisons considérablement notre cohérence sur le marché et donc notre compétitivité", soulignent messieurs Glaser et Habig.

Richard Volz de la ZG Raiffeisen et Michèle Waegele de la CAC prendront la tête d’E.C.U.. Ce duo sera basé à Strasbourg et l’équipe sera bien sûr complétée par des salariées en charge de l’éxécution. Quant à la récolte, elle sera toujours enregistrée via les deux sociétés mères. Selon le PDG de ZG Raiffeisen et le Président de la CAC, la transition se fera en douceur. Pour l’ensemble des clients et des associés coopérateurs, il n'y aura donc aucun changement dans le traitement opérationnel.

De gauche à droite : Michèle Waegele (CAC), Jean Michel Habig (CAC),
Ewald Glaser (ZG) et Richard Volz (ZG)

Présentation de la société commune en vidéo : https://youtu.be/387Yg8H-xLU

Cérèsia



Le groupe coopératif agricole, viticole et élevage est officiellement né

C’est pour relever les défis liés à un contexte agricole en pleine mutation : évolution des attentes et des besoins des Agriculteurs, séparation produits/conseil, renforcement des exigences sociétales et environnementales, explosion du numérique et des nouvelles technologies, que les coopératives Acolyance et Céréna ont choisi de mutualiser leurs forces, leurs ressources et leurs moyens en fusionnant.

Le 7 juin dernier, la coopérative Cérèsia a reçu l’autorisation de l’Autorité de la Concurrence donnant ainsi naissance à un groupe coopératif régional fédérateur et puissant au service de la performance des Agriculteurs.

Cérèsia a la volonté de remplir pleinement sa mission sur son métier de base et de développer l’innovation agricole. En effet, la performance économique et l’accompagnement de la mutation des exploitations, l’innovation comme apporteur de solutions alternatives et d’optimisation, la culture de la proximité et de la réactivité, le développement de filières qualité dont le bio font partie des objectifs du projet coopératif de Cérèsia.

La bonne situation financière de Cérèsia lui permettra de rémunérer aux mieux ses Agriculteurs tout en accompagnant le développement d’activités porteuses de valeur ajoutée sur son territoire, la méthanisation en est un exemple.

Cérèsia à travers son métier de base et celui de ses filiales sera la coopérative agri-viti-élevage de référence sur son territoire.

Le territoire de Cérèsia est organisé en cinq régions politiques et opérationnelles. 165 Conseillers de région représentent les 4 400 agriculteurs-coopérateurs de la coopérative. La création de 5 Pôles agricoles régionaux créera une dynamique régionale répondant aux besoins de proximité, de réactivité et de services des Agriculteurs.

Cérèsia en chiffres

  • 4 400 agriculteurs-coopérateurs
  • 630 collaborateurs
  • 600 M € de chiffre d’affaires (500 M € coop et 100 M € pour les filiales)
  • 1. 800.000 T de collecte
  • 5 régions et 5 pôles agricoles régionaux

Les filiales Cérèsia

Semences : Eurosem (320.000 qx de production, vente et prestation de semences Conventionnelles et Bio, 3 outils industriels spécialisables pour approvisionner tous les types d’exploitations et de marchés)

Logistique engrais : Denain Logistique (600.000 T de flux céréales et engrais, une plateforme d’accès au canal grand Gabarit via l’Escaut de 50.000 T de stockage de collecté blé/colza et de 36.000 T d’engrais vrac, mélange, conditionnement big-bag), PCVF (80.000 T de potentiel de production de compost normé et tracé produit localement utilisable sur toutes les cultures conventionnelles et bio, une unité de production à Achery)

Accompagnement à la gestion d’exploitation : Histem (une offre d’accompagnement à la gestion de l’exploitation)

Distribution : Gamm vert (un réseau de 10 jardineries), Brico Pro/ Master Pro (un magasin à St Erme, une activité quincaillerie pro et grand public, une activité commerciale pro)

Métiers du Champagne : Acolyance Vigne (conseils, services, approvisionnements, viti-fournitures, 14 magasins), Prestalyance (prestations du remuage à façon à l’habillage de la bouteille)

Elevage : Talian (20.000 T /an de production et de vente de compléments alimentaires liquides pour le bétail), Cap vert (35.000 T d’aliments du bétail distribués/an une offre d’agro-équipements des conseils et services, une plateforme de distribution d’aliment à la Capelle)

Energie : Méthalyance (Cérèsia, Cristal Union et Engie associés pour développer des outils de méthanisation agricole)

Négoce agricole : Teravia (80.000 T de collecte, une activité approvisionnement et alimentation animale, zone d’activité principale : Ardennes, Meuse, Nord, Pas-de-Calais, 63% Cérèsia – 37% coopérative de Juniville)

Site interent Acolyance : https://acolyance.fr/
Site internet Cerena : http://cerena-web.atolcd.com/