S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°12 - Vendredi 29 mars 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

BAISSE OU AJUSTEMENT ?

Blé

Les exportateurs français, et probablement aussi les russes, espéraient bien tirer quelques profit de l’appel d’offres égyptien de blé tendre. Mais ce sont les Etats-Unis qui ont enlevé l’affaire avec 120 000 t. Pour le marché américain jusqu’alors assez peu performant en matière d’exportation (et la hausse du dollar n’arrange pas les choses) ce tender est bien venu, mais insuffisant pour provoquer un mouvement haussier des cours. La déception des exportateurs européens et tout particulièrement français, alimente par contre le repli d’Euronext et du marché physique français qui l’a accompagné par un tassement des primes pour aboutir à un prix rendu Rouen de 181 €, soit une baisse de 4 € en une semaine. Pourtant les fondamentaux restent favorables, avec une activité en portuaire à destination des pays tiers qui ne se dément pas. 228 kt ont été chargées dans les ports de l’hexagone, destination hors U.E, pendant la semaine du 21 au 27 mars, sur un total de 400kt pour l'ensemble des pays européens. Le retard globale de l’U.E par rapport à l'an passé continue ainsi à se réduire. Nos exportations restent largement destinées à l’Algérie et, à l’occasion d’un colloque organisé récemment par France Export céréales les craintes ont été évoquées quant à cette part trop prépondérante qu’occupe ce pays dans nos ventes de blé pays tiers. Les Algériens peuvent légitimement souhaiter élargir leur panel de fournisseurs et les candidats ne manquent pas.

Parmi les facteurs de baisse on peut aussi évoquer une diminution de compétitivité des prix français après leur récent rebond et ce malgré le retrait de l’euro sous 1,13 $. Enfin, le marché pâtit de l’habituel attentisme qui précède la publication d’un rapport USDA, en l’occurrence celui encore à paraître à l’heure où nous bouclons cette chronique. Le Conseil International des Céréales vient de publier le sien qui augmente sa dernière estimation de récolte mondiale de blé de 24 Mt, à 759 Mt ; une hausse de 10 Mt de la consommation limite les effets de cette hausse, le stock final n’étant alourdi que de 6 Mt à 270 Mt  dont 68 Mt chez les principaux exportateurs, inchangé.

Orge

L’orge a fortement décroché. La prime par rapport au contrat blé, redescend à -13 € après être remontée à - 8 € avec l’annonce de chargements importants vers l’Iran, 50 000 t embarquées à Rouen et 60 000 t en voie de chargement (40 000 à Rouen et 20 000 à La Pallice). Cette hausse des cours au moment où s’ouvrait l’appel d’offres saoudien de 720 000 t n’a pas favorisé l’offre française et, bien qu’une certaine confusion persiste concernant une participation de nos exportateurs, la plupart des observateurs pensent qu’ils ont été absents de l’affaire. Mais, comme pour le blé, des prix en retrait, 165 € rendu Rouen coté aujourd’hui, et un euro en baisse sont des atouts de relance, d’autant que la Chine pourrait revenir au marché.

Maïs

C’est l’article du jour. Plus que les dégâts causés aux lieux de stockage par les inondations, c’est la répercussion sur les semis qui pourrait s’opérer du maïs vers le soja, qui préoccupe les opérateurs. Les Etats-Unis ont réalisé une vente importante à la Chine, 300 000 t, dans laquelle les observateurs ont cru voir un signe de détente dans le différend sino-américain. Les prix n’ont pas rebondi pour autant sur la place américaine, accusant même un retrait après la publication des chiffres hebdomadaires de production d’éthanol, conséquence d’arrêts de production par certaines usines dans les zones inondées. Les importations dans l’U.E se poursuivent à un rythme soutenu ; elles atteignent maintenant 17,5 Mt, soit 41 % de plus que l’an dernier, à date ; la France y prend une petite part, mais significative, avec 98 000 t entrées au 18 mars, contre 5 000 t l’an dernier même date ; un nouveau bateau est attendu en Bretagne. Les cours du maïs s’insèrent dans la tendance baissière générale, dans un marché limité aux achats du côté des Fabricants d’aliments qui ont plus tendance à intégrer de l’orge que du maïs dans les formulations.

Le CIC remonte son estimation de récolte mondiale de 10 Mt la portant à 1124 Mt ; mais la consommation relevée de 34 Mt permet de ramener le stock de 305 à 266 Mt.  

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017 165.4  
07/07/2017 167,9  
14/07/2017 164,1  
21/07/2017 163,4  
28/07/2017 164,9  
04/08/2017 159,5  
11/08/2017 159  
18/08/2017 153  
25/08/2017 152  
01/09/2017 152  
08/09/2017 152  
15/09/2017 154,6  
22/09/2017 156,1  
29/09/2017 157,9  
06/10/2017 157,4  
13/10/2017 154,6  
20/10/2017 154,9  
27/10/2017 157,5  
03/11/2017 157,9  
10/11/2017 155,5  
17/11/2017 154  
24/11/2017 155  
01/12/2017 154 161,9
08/12/2017 153,3 159,9
15/12/2017 153 159,6
22/12/2017 153 160
29/12/2017 151,6 161
05/01/2018 152 160,4
12/01/2018 151,5 160,6
19/01/2018 149 157,4
26/01/2018 150,5 157,2
02/02/2018 151 157,9
09/02/2018 154,5 161,1
16/02/2018 155 160,9
23/02/2018 156 162,6
02/03/2018 159,8 167,7
09/03/2018 155,1 164,6
16/03/2018 157 165,1
23/03/2018 156 161,6
30/03/2018 156,5 162,9
06/04/2018 159 165,4
13/04/2018 157,7 164,1
20/04/2018 156,2 162,6
27/04/2018 157,7 164,4
04/05/2018 161,5 169,4
11/05/2018 158 165,9
18/05/2018 158 168,9
25/05/2018 165,4 175,6
01/06/2018 168,5 177
08/06/2018 167,5 178,0
15/06/2018 170 177
22/06/2018   172
29/06/2018   171
06/07/2018   185
13/07/2018   182
20/07/2018   189,5
27/07/2018   198,5
03/08/2018   216
10/08/2018   213,5
17/08/2018   210,5
24/08/2018   206
31/08/2018   199
07/09/2018   196
14/09/2018   195
21/09/2018   201
28/09/2018   197
05/10/2018   199
12/10/2018   199,50
19/10/2018   197.50
26/10/2018   195,50
02/11/2018   197
09/11/2018   197
16/11/2018   198.1
23/11/2018   198
30/11/2018   196,50
07/12/2018   197
14/12/2018   202
21/12/2018   202
28/12/2018   199,5
04/01/2019   202
11/01/2019   199
18/01/2019   199,50
25/01/2019   202
01/02/2019   199,5
08/02/2019   196,5
15/02/2019   192
22/02/2019   189
01/03/2019   180
08/03/2019   179
15/03/2019   182
22/03/2019   185
29/03/2019   181

Graphe de la semaine

CIC : estimation de l’offre et de la demande mondiales



Au 28 mars 2019

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

La Chine bloque un 2e importateur de colza canadien

Les cours du soja sont très pénalisés sur le marché de Chicago perdant près de 10 $/t, soit un plus bas niveau depuis 5 mois. Cette baisse est engendrée par le contexte toujours incertain des négociations entre Pékin et Washington et la publication attendue ce vendredi du rapport USDA sur les prévisions de surfaces cultivées en soja aux États-Unis. Les opérateurs s’attendent à une hausse des surfaces de soja pour la campagne 2018/19 en raison des conditions climatiques aux Etats-Unis. Les agriculteurs pourraient semer plus de soja au printemps si les conditions météo pour les semis de maïs ne s’améliorent pas d’ici 15 jours.

Le marché espère malgré tout toujours des nouvelles positives des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Bien qu’un accord tarde à arriver, le nouvel achat de 1,5 Mt de fève de soja par la Chine pourrait apporter un élan d’optimisme aux opérateurs sur l’avancé des discussions.

Au Brésil, les récoltes sont achevées à 68 % pour la campagne 2018/19, contre 65 % l’année dernière à la même date et 64 % pour la moyenne quinquennale. En Argentine, les récoltes sont également réalisées à 52 % et jugées bonnes à excellentes. Néanmoins, le climat commence à se dégrader. Les prévisions météo annoncent très peu de précipitations et des températures au-dessus la moyenne ce qui pourraient endommager les cultures de soja. Les cours de colza sont en baisse sur le marché européen, pâtissant du différend au sujet de Huawei entre le Canada et la Chine. En effet, la Chine a bloqué les importations d'un deuxième producteur canadien de colza, faisant ainsi monter d'un cran les tensions déjà vives entre les deux pays. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a indiqué mardi qu’il envisageait d’envoyer en Chine une délégation de « haut niveau » pour dialoguer avec les autorités chinoises. Les relations entre Ottawa et Pékin traversent une crise sans précédent, ce qui exerce une pression sur le marché de Winnipeg. L’écart entre le colza européen et le colza canadien s’affiche désormais aux alentours de 60 €/t, soit un niveau suffisamment bas pour inciter des importations de la part de l’Union européenne.

En France, la trituration ralentie par les grèves au mois de février a connu une baisse de 6,4 %. Toutefois, l’activité devrait se redresser au cours des prochains mois.

Sur le marché de la graine, les primes tendent à baisser sur cette fin de campagne, soit 5,5 €/t à Rouen, + 1 €/t en Moselle. Les primes nouvelles campagne commencent à se traiter autour de -3 à-4€/t en rendu usines françaises.

A la Bourse de Kuala Lumpur, les cours de l’huile de palme sont en baisse malgré le léger rebond de la semaine dernière. Les exportations malaisiennes sont aussi en léger retrait par rapport à l’année dernière, soit à 2,88 Mt contre 3,05 Mt tandis que la production a augmenté de 0,2 Mt par rapport à 2018 à 3,6 Mt, ce qui pèse sur les prix.

Les cours du pétrole à New-York se sont repliés sur le seuil de 58 $ après avoir franchi la semaine dernière les 60 $. Toutefois, la tendance de fond reste haussière alors que Les pays de l’OPEP se sont engagés à réduire leur production. Cette situation déplaît au président américain qui n’a pas manqué de tweeter « Price of Oil getting too high, Thank you ! ». Les stocks de pétrole US sont également en hausse de 442,3 millions de barils alors que les opérateurs anticipaient une baisse de 2,5 Mb.

Le marché de tournesol reste globalement atone bien que les cours restent conditionnés par la situation dans le bassin Mer Noire. En Ukraine, les exportations demeurent affichées sur de hauts niveaux tandis que les disponibilités sont encore conséquentes. Du côté de l’huile, la trituration intérieure est en hausse de près de 8,8 % par rapport à l’an dernier à date. Ce sont près de 961 000 t d’huile de tournesol qui ont été produites entre janvier et février.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017    
07/07/2017 368,5  
14/07/2017 367,5  
21/07/2017 366,5  
28/07/2017 364,25  
04/08/2017 367  
11/08/2017 371,5  
18/08/2017 371  
25/08/2017 370  
01/09/2017 369,5  
08/09/2017 365  
15/09/2017 367,25  
22/09/2017 368  
29/09/2017 369,5  
06/10/2017 370,5  
13/10/2017 370  
20/10/2017 366,5  
27/10/2017 368,5  
03/11/2017 377,25  
10/11/2017 366,5  
17/11/2017 379  
24/11/2017 374,25  
01/12/2017 367,75  
08/12/2017 365,5  
15/12/2017 357  
22/12/2017 353,25  
29/12/2017 347,75  
05/01/2018 357,75 359,5
12/01/2018 352,75 358,75
19/01/2018 342,75 347,75
26/01/2018 341 344,75
02/02/2018 348 346,75
09/02/2018 346,25 346,75
16/02/2018 347,5 347,25
23/02/2018 353,5 350,5
02/03/2018 358,25 354,25
09/03/2018 348,25 346,25
16/03/2018 348,75 346,25
23/03/2018 345,5 345,5
30/03/2018 346,25 346,25
06/04/2018 350,25 350,25
13/04/2018 348,25 348,25
20/04/2018 344,25 344,5
27/04/2018 345,5 345,5
04/05/2018 348,75 348,75
11/05/2018 353,5 353,5
18/05/2018 353 354
25/05/2018 363 351
01/06/2018 359,75 360,75
08/06/2018   351,75
15/06/2018   350,75
22/06/2018   352,25
29/06/2018   358,5
06/07/2018   359.75
13/07/2018   357.75
20/07/2018   358.5
27/07/2018   351,25
03/08/2018   366,5
10/08/2018   371
17/08/2018   378
24/08/2018   374,5
31/08/2018   374.25
07/09/2018   375,25
14/09/2018   368
21/09/2018   367.25
28/09/2018   372,25
05/10/2018   377
12/10/2018   372
19/10/2018   370,75
26/10/2018   371,50
02/11/2018   377.5
09/11/2018   378.5
16/11/2018   379
23/11/2018   371.5
30/11/2018   372.5
07/12/2018   374
14/12/2018   371.5
21/12/2018   367
28/12/2018   363
04/01/2019   367,75
11/01/2019   368.25
18/01/2019   369.5
25/01/2019   376.25
01/02/2019   373
08/02/2019   373
15/02/2019   367
22/02/2019   362,75
01/03/2019   359.25
08/03/2019   358
15/03/2019   358,75
22/03/2019   361,75
29/03/2019   359.25

Marchés physiques

Céréales 


Blé tendre

Rendu Rouen : 181 €/t avril/mai ; 
Rendu Bretagne :182,5 €/t avril/juin

Orge

Rendu Rouen : 165 €/t avril/juin
Rendu Bretagne : 165 €/t avril/juin

Maïs

R. La Pallice : 158 €/t avril/juin
R. Bretagne : 169 €/t avril/juin ; 174,5 €/t juillet/août

 

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 352,25 €/t avril/juin (var. -2,50 €/t)
Fob Moselle : 359,25 €/t avril/juin (var. -2,50 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 325 €/t avril/juin (var. 0,0 €/t)
Rendu Bordeaux : 325 €/t avril/juin (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 698 €/t mars (var. -9,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 635 €/t mars (var. -10,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 621 €/t mars (var. -16,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 506 €/t mars (var. -44,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 244 €/t mars
Colza - Départ Grand-Couronne : 243 €/t mars
Tournesol - Départ Montoir : 225 €/t mars
Soja 48% Brésil - Départ Montoir : 326 €/t mars

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 58,84 $/baril (var. -1,3 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,12 $ (var. -0,02)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 29 mars variation*
Blé tendre, mai 186,00 -3,00
Maïs, juin 169,25 -1,25
Colza, mai 357,75 -1,75
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 228,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 29 mars variation*
Blé tendre, mai 151,95 1,45
Maïs, mai 131,11 1,05
Soja, mai 291,01 -2,76
Huile Soja, mai 562,03 -1,35
Tourteaux de Soja, mai 300,84 -4,37

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 29 mars variation*
Canola, mai 301,29 -3,43

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-22/03
Cumul France
01/07-22/03
Blé tendre  13 371 562 6 175 335
Farine BT (val. prod.) 364 046 43 369
Blé dur 508 124 165 039
Orge 3 192 011 1 663 812
Maïs 1 637 026 81 790

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-22/03
Cumul France
01/07-22/03
Blé tendre 3 523 415 3 003
Farine BT (équiv. grain) 28 256 7 208
Blé dur 818 738 48
Maïs 17 930 646 98 249
Sorgho 552 263 4

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

348 809 t ont été chargées
du 21 au 27 mars 2019, dont :
 

Exportations : 349 809 t

  • Blé tendre : 264 668 t (Algérie : 126 180 t ; Maroc : 62 684 t ;
    Tunisie : 27 500 t ; Cuba : 22 500 t ; Mali : 15 904 t ;
    Cameroun : 9 900 t)
  • Tourteaux de luzerne : 3 161 t (Royaume-Uni)
  • Colza : 2 973 t (Royaume-Uni)
  • Orge de brasserie : 22 888 t (Portugal : 3 600 t ;
    Pologne : 3 888 t ; Allemagne : 8 800 t ; Roumanie : 6 600 t)
  • Orge fourragère : 50 627 (Iran)
  • Blé dur : 5 492 t (Mali)

 


 


La Pallice

156 100 t ont été chargées
du 21 au 27 mars 2019, dont :

  • Blé dur : 6 250 t (Guadeloupe : 3 300 t ; Mrtinique : 2 950 t)
  • Maïs : 2 850 t (Guadeloupe : 1 650 t ; Martinique : 1 200 t)
  • Blé vrac : 147 000 t Algérie : 61 500 t ; Angleterre : 4 000 t ;
    Angola : 33 000 t ; Italie : 16 000 t ; Sénégal : 32 500 t)