S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°41 - Vendredi 29 novembre 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Pierre Gautron

L’exportation et l’offre prudente soutiennent le prix du blé

Le marché de Chicago a fermé ses portes jeudi pour raison de Thanksgiving Day et ne les entrouvre ce vendredi que pour une séance écourtée dont on n’attend pas de bouleversement de tendance. La séance de mercredi s’est achevée dans le calme avec la poursuite du repli amorcé depuis le début de la semaine, après un court épisode de hausse.

Blé : Tendance soutenue

Euronext et le marché physique français ne partagent pas l’orientation baissière affichée par la place américaine. L’euro se montre plus compétitif que le dollar et l’exportation demeure active. A la date du 25 novembre, l’UE avait sorti 10,77 millions de tonnes (Mt) de blé tendre à destination des pays tiers soit 4 Mt de plus que l’an dernier, la France figurant pour 3,05Mt et ayant ainsi rattrapé son retard sur la dernière campagne. 

Face à cette bonne demande, l’offre demeure prudente, contribuant au renchérissement des primes en portuaire alors que sur le marché intérieur les fabricants d’aliment du bétail interrogent pour des livraisons à partir de janvier.

La météo continue de tenir une place importante dans les transactions. De l’autre côté de l’Atlantique, malgré un temps capricieux qui devrait persister la semaine prochaine, le manque d’animation est ressenti par les prix, des prises de bénéfices, après la hausse de la semaine dernière, accentuant cette orientation baissière.

Orge : retour au calme et détente des prix

Depuis l’achat de 1 Mt par l’Arabie saoudite, le 18 novembre, on ne signale pas de gros contrats d’export d’orge à court terme. On ne connaît pas non plus le tonnage qui est revenu à la France dans cet appel d’offres. Les affaires en portuaire ont connu une période d’intense activité notamment grâce aux achats chinois. A la date du 25 novembre, la Commission relève des sorties de l’U.E vers les pays tiers de 3,13 Mt, supérieures de quelque 900 000 t à celles de la dernière campagne, à date. La France a largement participé cette progression des exportations communautaires d’orge en ayant réalisé dans ce total 1,37 Mt contre 0,97 Mt, il y a un an. Rappelons que FranceAgriMer estime à 3,5 Mt les exportations hors U.E pour participer à l’allègement du plus gros report de ces 5 dernières campagnes ; performance à réaliser ans un contexte de production mondiale record.  Or, aujourd’hui le marché est revenu au calme et les prix ont concédé un recul de 5 à 6 € en portuaire en 1 mois.

Maïs : manque de compétitivité

Fin de moisson laborieuse pour le maïs, en particulier en Bretagne et dans l’Aquitaine, dans une zone au Sud de Bordeaux où il reste encore beaucoup de maïs à ramasser, avec des risques de perte importante de tonnage et de qualité. Selon l’observatoire Céré’Obs, le 25 novembre la moisson était réalisée à 92 % contre 88 % le 18 novembre ; elle était terminée l’an dernier. Les transactions commerciales laissent la place à l’observation de la situation des récoltes. Les échanges sont d’ailleurs réduits par le manque de compétitivité actuelle  du maïs, tant sur le marché intérieur qu’à l’export. Les Fabricants d’aliments du bétail s’intéressent plus au blé qu’au maïs ; Rappelons que le conseil céréales de FranceAgriMer prévoit pour cette campagne des incorporations de maïs grain dans les aliments composés à hauteur de 2,5 Mt, soit 25 % de moins qu’en 2018-2019, époque où son prix lui valait les faveurs de l’industrie de la nutrition animale. Les amidonniers se sont retirés des achats, tandis que les importations de l’U.E atteignent maintenant 8 Mt. 

Malgré l’étroitesse du marché, les prix résistent, soutenus par la modicité des disponibilités.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
06/04/2018 165,4  
13/04/2018 164,1  
20/04/2018 162,6  
27/04/2018 164,4  
04/05/2018 169,4  
11/05/2018 165,9  
18/05/2018 168,9  
25/05/2018 175,6  
01/06/2018 177  
08/06/2018 178  
15/06/2018 177  
22/06/2018 172  
29/06/2018 171  
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019   173
12/07/2019   171
19/07/2019   169
26/07/2019   170
02/08/2019   167
09/08/2019   165
16/08/2019   163
23/08/2019   161
30/08/2019   163
06/09/2019   159
13/09/2019   162
20/09/2019   164
27/09/2019   165
04/10/2019   170
11/10/2019   170
18/10/2019   175
25/10/2019   174
01/11/2019   174
08/11/2019   174
15/11/2019   174
22/11/2019   176
29/11/2019   178
06/12/2019    
13/12/2019    
20/12/2019    
27/12/2019    

Graphe de la semaine

Surfaces de colza/canola (Mha)



Source CIC - * provisoire - ** prévsionnel - *** projection

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Repli du colza

La semaine démarrait plutôt dans l’optimisme avec la phase 1 de l’accord entre les Etats-Unis et la Chine qui était en bonne voie. Mais la situation s’est dégradée une nouvelle fois, les Etats-Unis s’étant immiscés dans la politique interne de la Chine, au sujet d’Hongkong. Pour l’heure, les Etats-Unis sont en pleine période de Thanksgiving, alors que la date d’augmentation des tarifs au 15 décembre court toujours, et que le marché de Chicago était clos jeudi et ouvert pour une ½ séance ce vendredi.

Au final, les décisions concrètes se font attendre, ce qui oriente le marché du soja US à la baisse. Malgré des embarquements de soja US plutôt en hausse depuis le mois de septembre, la Chine continue de s’approvisionner auprès des origines sud-américaines avec l’achat par la Chine de 20 bateaux brésiliens la semaine passée.

Du côté du colza, après une hausse fulgurante des prix ces dernières semaines, le colza sur le marché à terme a décroché lundi de près de 4€ en raison de la baisse du cours de l’huile de palme. En effet, les chiffres hebdomadaires à l’export pour l’huile de palme ont été jugés décevants. Le marché a repris quelques gains par la suite à la faveur d’une parité €/$ orientée à la baisse. Finalement, le marché termine la semaine en baisse de 3€ par rapport à la semaine dernière. Le cours de l’huile de palme a progressé ce matin, ce qui laisse présager un retour du colza à la hausse. A suivre.

Au Canada, le canola a de son côté repris quelques gains suite à la résolution de la grève des chemins de fer, même si les opérateurs jugent que les perturbations vont perdurer encore quelques temps.

Pour la campagne 2020/21, les superficies mondiales pour le colza/canola sont estimées se redresser selon le CIC, en hausse de 3 % d’une année sur l’autre, à 35,5 millions d’hectares, légèrement au-dessus de la moyenne quinquennale. En France, comme en Allemagne, les surfaces sont jugées à un niveau plus élevé que l’an dernier, restant tout de même bien en dessous de la moyenne quinquennale. Pour l’Union européenne, le chiffre de 5,9Mha (5,5Mha en 2019) a été avancé. Au Canada, les surfaces sont estimées stables d’une année sur l’autre, tandis qu’en Ukraine, celles-ci seraient légèrement à la baisse (cf. graph).

Concernant l’état des cultures, la Commission européenne estime que la situation s’est améliorée dans certaines régions d’Allemagne, de France et de Hongrie, à l’avantage des précipitations de ces derniers temps.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
06/04/2018 350,25  
13/04/2018 348,25  
20/04/2018 344,5  
27/04/2018 345,5  
04/05/2018 348,75  
11/05/2018 353,5  
18/05/2018 354  
25/05/2018 351  
01/06/2018 360,75  
08/06/2018 351,75  
15/06/2018 360,75  
22/06/2018 362,25  
29/06/2018 368,5  
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019   365.25
12/07/2019   370,75
19/07/2019   372
26/07/2019   380
02/08/2019   376.25
09/08/2019   377.85
16/08/2019   381
23/08/2019   383
30/08/2019   383
06/09/2019   385,25
13/09/2019   385,75
20/09/2019   390
27/09/2019   391.25
04/10/2019   389
11/10/2019   385,50
18/10/2019   382.75
25/10/2019   381
01/11/2019   388,25
08/11/2019   393,75
15/11/2019   396
22/11/2019   397
29/11/2019   393,75
06/12/2019    
13/12/2019    
20/12/2019    
27/12/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 178 €/t janv./mars ; 176 €/t avril/juin
R. Bretagne : 176 €/t nov.
Fob Moselle : 171,50 €/t nov.
R. La Pallice : 180 €/t nov.

Orge fourragère

R. Rouen : 161 €/t nov.
R. La Pallice : 165 €/t nov.
Fob Moselle : 157,50 €/t nov.
R. Bretagne : 163 €/t nov.

Maïs

Fob Rhin : 167 €/t nov.
R. La Pallice : 163A €/t nov. ; 165V €/t nov.
R. Bretagne : 178 €/t nov.

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 387,75 €/t janv./mars (var. -3,25 €/t) ;
Fob Moselle : 393,75 €/t janv./mars (var. -3,25 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 345 €/t janv./mars (var. +10,00 €/t)
Bordeaux : 340 €/t janv./mars (var. +5,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 891 $/t nov. (var. +7,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 761 $/t nov. (var. -23,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 772 $/t nov. (var. +7,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Grand-Couronne : 238 €/t nov. (var. +4,0 $/t)
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 220 €/t nov. (var. +0,0 $/t)
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 341 €/t nov. (var. +1,0 $/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 58,20 $/baril (var. -0,18 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,101$ (var. -0,005)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion
 

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 29 novembre variation*
Blé tendre, décembre 183,25 4,00
Maïs, janvier 166,00 1,75
Colza, février 387,25 -2,75
Huile de Colza, décembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, décembre 195,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 29 novembre variation*
Blé tendre, mars 176,38 6,48
Maïs, décembre 129,68 -1,37
Soja, janvier 294,42 -4,57
Huile Soja, janvier 608,23 -6,57
Tourteaux de Soja, janvier 296,61 -5,22

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 29 novembre variation*
Canola, janvier 313,50 -1,13

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-24/11
Cumul France
01/07-24/11
Blé tendre 10 773 692 3 051 488
Farine BT (val. prod.) 239 045 29 581
Blé dur 226 879 120 849
Orge 3 138 295 1 373 642
Maïs 1 455 557 47 944

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-24/11
Cumul France
01/07-24/11
Blé tendre 1 042 603 1 937
Farine BT (équiv. grain) 10 871 3 818
Blé dur 670 743 47
Maïs 8 060 541 9 242
Sorgho 2 900 2

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

177 457 t ont été chargées
du 21 au 27 novembre 2019, dont :
 

Exportations : 177 457 t

  • Blé tendre : 169 657 t (Algérie : 126 157 t ; Cameroun : 6 000 t ;
    Gabon : 6 000 t ; Maroc : 31 500 t)
  • Malt : 3 400 t (Cameroun)
  • Orge de brasserie : 4 400 t (Espagne)

 


 

 


La Pallice

48 388 t ont été chargées
du 21 au 27 novembre 2019, dont :

  • Orge vrac : 9 562 t (Portugal : 3 862 t ; Pays-bas : 5 700 t)
  • Blé : 38 826 t (Pologne : 3 600 ; Angola : 35 226 t)