S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

À savoir cette semaine


751 Mt

Production mondiale de blé tendre pour la campagne 2019/2020
Selon le CIC

Ordonnances de la loi Egalim



Les agriculteurs coopérateurs disent STOP au démantèlement programmé de leurs entreprises

Le gouvernement a mis sur la table, vendredi dernier, une nouvelle version des ordonnances issues de la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable, dite Loi EGALIM.

En assimilant systématiquement le contrat coopératif à un contrat commercial, ces textes nient les fondements juridiques de la coopération agricole et remettent en cause son modèle de développement. La relation entre l’associé coopérateur et son entreprise ne saurait en effet être assimilée à une relation entre un fournisseur et un client.

La coopération, pilier de l’économie sociale et solidaire, est un modèle d’entreprise qui permet aux agriculteurs de s’organiser solidairement pour produire, transformer et distribuer leurs productions, mais aussi investir et innover pour s’adapter aux marchés et aux attentes des consommateurs. A travers le contrat coopératif, l’agriculteur a l’assurance de trouver un débouché à sa production, que la coopérative s’engage durablement à prendre en totalité.

Plaquer la notion de prix abusivement bas au contrat d’apport coopératif ou dessaisir le médiateur de la coopération au profit du médiateur des relations commerciales est une aberration qui rompt l’équilibre de la relation entre l’associé coopérateur et sa coopérative.

Aujourd’hui, 3 agriculteurs sur 4 adhèrent à une coopérative. C’est grâce à ce modèle d’entreprise, qui leur appartient collectivement et qu’ils gouvernent eux-mêmes, qu’ils arrivent à maintenir une ruralité vivante sur tous les territoires. En faisant ce lien direct entre les agriculteurs et les consommateurs, le modèle coopératif reste le plus cohérent et le plus adapté pour mettre en oeuvre les transitions du monde agricole et agroalimentaire.

Le remettre en cause, au moment où la fracture territoriale n’a jamais été aussi criante, est un non-sens économique, social et politique.

« A l’heure du grand débat national, les agriculteurs coopérateurs demandent aux pouvoirs publics de les écouter et de les entendre. Il y a la place pour une diversité de modèles économiques, et notamment pour des sociétés de personnes fonctionnant de manière solidaire et démocratique, fondées sur une recherche de compétitivité qui intègre plus que la seule recherche du profit », déclare Dominique Chargé, président de Coop de France, le syndicat représentatif des coopératives.

#TOUCHEPASAMACOOP

bandeau-marches

Les marchés

Analyse et conjoncture

Marché des céréales - Effacement de la Russie


Hausse du colza dans le sillage des huiles

Actualités de la filière

France Export Céréales - En direct des séminaires


Glyphosate - Jugement du tribunal administratif de Lyon
L’Anses conteste toute erreur d’appréciation - JA+FNSEA appellent à un meilleur encadrement du principe de précaution


Passion Céréales au Salon International de l'Agriculture

Parution



 



Des chiffres et des céréales
Edition 2018

Description
Retrouvez dans ce document l’ensemble des chiffres clés, de la production à la consommation, des différentes filières céréalières : les filières alimentaires comme la filière blé tendre, farine, pain & biscuits, ou encore la filière blé dur, semoules, pâtes, la filière maïs et la filière orge; mais aussi les données sur nouvelles utilisations des céréales, comme le bioéthanol ou les bioplastiques.

Format : A5 - 15x21 cm

Commander

Informations adhérents

Actions nationales 2019 pour les inspections des ICPE


Actualisation de la liste biocontrôle


Hausse de la redevance pour pollutions diffuses


Le point sur l'ordonnance "séparation"

connexion

Vie des entreprises


Le groupe Cavac reprend la société Atlantique Alimentaire

Formation


Agromanager 19e promotion

Agenda

Colloque Arvalis - Créer de la performance en Grandes Cultures


Colloque 2019 sur le biocontrôle IBMA France


Save the date - Journée Filière Blé Dur 2019


Save the date - France export Céréales

Offres d'emplois

Réunions régionales 2019

Coop de France Métiers du grain



Comme chaque année, Coop de France Métiers du grain viendra à votre rencontre dans votre région pour nos traditionnelles réunions d’information et d’échanges de printemps.

Réservez dès maintenant
les dates suivantes dans vos agendas :

Montauban : mardi 26 mars Amiens : mercredi 3 avril
Poitiers : mercredi 27 mars Rennes : jeudi 4 avril
Orléans : jeudi 28 mars Valence : mardi 9 avril
Nancy : mardi 2 avril Dijon : mercredi 10 avril


Contact
Sandrine LOUP : sandrine.loup@coopdefrance.coop