S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°37 - Vendredi 25 octobre 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

des importations européennes de maïs
en forte hausse

Blé

Le CIC a revu légèrement à la baisse la production mondiale de blé, à 762 Mt (-2Mt), avec des réductions pour l’Australie, l’Argentine, et les États-Unis. En Argentine, la sécheresse et les gelées dans certaines régions ont eu un impact négatif sur le potentiel de rendement dans les principales régions productrices. Pour autant, la production de l’Argentine est prévue à un niveau comparable à l’an passé (19,5Mt, +0,2% par rapport à l’an passé) avec une prévision d’exportations de 14Mt (13,5 Mt en 2018/19, 14,2Mt en 2017/18 selon le CIC). La présence de l’Argentine sur les marchés nord-africains à partir de décembre pourrait impacter les exportations françaises. Il faudra cependant surveiller les élections présidentielles de ce weekend, avec un candidat qui pourrait rehausser les taxes à l’exportations de céréales, voir mettre des quotas d’exportations comme cela avait été le cas de 2006 à 2015.

Les révisions à la hausse de la production en Russie (+0,8Mt) et en Europe notamment (+1Mt) ne compensent pas les réductions de la production. Le CIC a augmenté la production française, celle-ci s’établit donc à 41,3Mt. Agreste, dans son rapport issu de ses estimations au 1er octobre, prévoyait une production de 39,7 Mt.

Les cours sont stables cette semaine sur le marché à terme d’Euronext, tout comme de la parité €/$ qui reste proche des 1,11. Cette parité demeure favorable aux exportations françaises et européennes. Sur les 2 premiers mois de l’année, les statistiques des Douanes montrent une baisse de -10% des exportations françaises vers les pays tiers. Au 1er septembre, 945kt de blé français ont été exportées par l’Algérie contre 1,2Mt l’an dernier à la même époque. On note des exportations plus conséquentes cette année vers l’Afrique subsaharienne (Angola, Côte d’Ivoire). Vers les pays de l’Union, les exportations sont pour l’instant dans la même lignée que l’an passé (+3,8%), Belgique et Pays Bas étant les destinations principales du blé français au niveau communautaire.

Maïs

La récolte française continue sa progression. Elle est complétée à 46% en date du 21 octobre (30% la semaine dernière). Arvalis estime la récolte de maïs à 12,3Mt, avec une baisse des rendements (89,3 q/ha contre 93,2 q/ha l’an dernier) compensée par une hausse des surfaces. Les rendements sont hétérogènes en raison de la sécheresse et des restrictions d’eau, et l’on peut s’attendre à un transfert de maïs grain vers le fourrage à hauteur de 50 000 ha selon l’AGPM, un niveau équivalent à l’an dernier.

Les difficultés de récolte de maïs se poursuivent aux Etats-Unis. Au 13 octobre, 73% des maïs étaient arrivés à maturité contre 96% en 2018 à la même date. De plus, seuls 22% des maïs ont été récoltés à cette date contre 38% l’an dernier. Avec des conditions climatiques défavorables et des températures négatives, la maturité des maïs est mise à l’épreuve et les chantiers de récolte sont difficiles.

En France les importations de maïs européens sont en hausse de +11% au 1er septembre (38kt), avec des origines des pays de l’est (Roumanie, Hongrie). Les importations françaises depuis les pays tiers sont globalement stables à 6kt sur cette période. Par contre, les importations européennes en provenance des pays tiers sont en hausse de 27% en date du 20 octobre, à 6,16 Mt pour l’ensemble des membres. L’Espagne totalise des importations pays tiers à hauteur de 2,7Mt, en hausse de +70% par rapport à l’an dernier.

Orge

Le CIC revoit à la hausse la prévision de stocks d’orge au niveau mondial pour la campagne 2019/20. Ils sont donc de 29Mt, contre 24,3Mt sur la campagne 2018/19.

À 154,7 millions de tonnes, la récolte mondiale d'orge devrait être la plus importante depuis 2008/09. Les prévisions du CIC sont légèrement plus élevées qu'auparavant, les révisions à la hausse de l'UE, de la Russie notamment compensent les réductions apportées par l'Australie et l'Argentine, où le temps sec a réduit les perspectives de rendement. La récolte de l’UE est fixée à 61,8 millions de tonnes (+ 10%), la meilleure récolte depuis 10 ans. Les résultats ont été particulièrement bons en France, au Royaume-Uni et en Allemagne, mais des résultats inférieurs à la moyenne ont été obtenus en Espagne et en Pologne.

Le CIC ne change pas les prévisions d’importations d’orges pour la Chine, demeurant à 5,5Mt, même si de nombreuses incertitudes demeurent dans ce pays au regard de la peste porcine africaine. Pour l’heure, sur les 2 premiers mois de la campagne, les douanes françaises font état de 461kt d’orges exportées vers la Chine (380 kt l’an passé sur la même période, et au total, les exportations sont en hausse de +68,6% (914 kt au 1er septembre). En juillet la France a exporté 132 kt d’orges à destination de l’Iran (source Douanes), alors que les exportations totales sur les campagnes précédentes s’établissaient à 69,3 kt en 2018/19 et 64,5kt en 2017/18.  Comme pour la Chine, des incertitudes demeurent, mais pour d’autres raisons d’ordre politique. Notons qu’en blé, France Export Céréales précise que l’Iran pourrait avoir recours aux importations de blé en raison de la baisse de la collecte. Mais pour autant, le gouvernement a réfuté ce possible recours.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
06/04/2018 165,4  
13/04/2018 164,1  
20/04/2018 162,6  
27/04/2018 164,4  
04/05/2018 169,4  
11/05/2018 165,9  
18/05/2018 168,9  
25/05/2018 175,6  
01/06/2018 177  
08/06/2018 178  
15/06/2018 177  
22/06/2018 172  
29/06/2018 171  
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019   173
12/07/2019   171
19/07/2019   169
26/07/2019   170
02/08/2019   167
09/08/2019   165
16/08/2019   163
23/08/2019   161
30/08/2019   163
06/09/2019   159
13/09/2019   162
20/09/2019   164
27/09/2019   165
04/10/2019   170
11/10/2019   170
18/10/2019   175
25/10/2019   174
01/11/2019    
08/11/2019    
15/11/2019    
22/11/2019    
29/11/2019    
06/12/2019    
13/12/2019    
20/12/2019    
27/12/2019    

Graphe de la semaine

CIC : estimation de l’offre et de la demande mondiales



Au 24 octobre 2019

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Inquiétudes sur les récoltes américaines

La récolte de soja aux Etats-Unis continue d’apporter son lot d’inquiétudes. Dans son rapport publié ce jeudi, le CIC a revu à la baisse la production de soja aux Etats-Unis de – 2,3Mt, à 96,6Mt désormais. La production américaine est jugée par ce dernier comme la plus basse depuis 6 ans. Au 20 octobre, la récolte était complétée à 46%. Le froid et la neige tombée récemment dans certaines parties de la Corn Belt ont compromis les rendements, surtout dans les zones où les fèves ne sont pas encore à maturité. Le service Statistiques de l’USDA a dans ce contexte annoncé son intention de mener une enquête auprès des producteurs du Minnesota et du Dakota du nord avant le prochain rapport de l’USDA prévu en novembre. Les prévisions météorologiques pour les prochains jours ne sont d’ailleurs pas rassurantes, le gel devrait s’étendre au reste du Midwest.

Alors que les agriculteurs US luttent avec des précipitations abondantes, ceux de l’Amérique du Sud sont concernés par le manque d’eau empêchant le développement des cultures. La situation s’est quelque peu améliorée ces derniers jours mais les pluies sont nécessaires pour empêcher la détérioration des cultures de maïs et de soja. Pour l’heure, la campagne de semis de soja au Brésil se déroule dans un calendrier habituel.

Au niveau mondial, la perspective de la baisse de la production aux États-Unis n’est que partiellement compensée par les augmentations d'autres pays producteurs, et la production mondiale de soja pour 2019/20 devrait être inférieure de 1 Mt, à 341 Mt, soit une contraction de 5% sur un an selon le CIC. La consommation est légèrement supérieure à l’an dernier et, parallèlement à une estimation réduite des stocks d'ouverture, les stocks mondiaux sont réduits de 6 millions de tonnes, tombant à 32 Mt, soit 18 Mt de moins que la campagne 2018/19. C’est le niveau plus faible des six dernières campagnes.

Le cours du soja cette semaine est resté soutenu ces derniers jours en raison notamment de la vente de 264 kt de soja US à destination de la Chine.

En Europe, le cours du colza sur le Matif a touché un plus bas ce mardi sur l’échéance de février (plus bas depuis le 12 août), à 373,25, en raison de la forte baisse du cours du biodiesel de ces dernières semaines, ainsi que la pression récolte au Canada. Le cours s’est par la suite redressé.  La remontée du cours du pétrole ainsi qu’une bonne demande en huiles ont favorisé cette remontée.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
06/04/2018 350,25  
13/04/2018 348,25  
20/04/2018 344,5  
27/04/2018 345,5  
04/05/2018 348,75  
11/05/2018 353,5  
18/05/2018 354  
25/05/2018 351  
01/06/2018 360,75  
08/06/2018 351,75  
15/06/2018 360,75  
22/06/2018 362,25  
29/06/2018 368,5  
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019   365.25
12/07/2019   370,75
19/07/2019   372
26/07/2019   380
02/08/2019   376.25
09/08/2019   377.85
16/08/2019   381
23/08/2019   383
30/08/2019   383
06/09/2019   385,25
13/09/2019   385,75
20/09/2019   390
27/09/2019   391.25
04/10/2019   389
11/10/2019   385,50
18/10/2019   382.75
25/10/2019   381
01/11/2019    
08/11/2019    
15/11/2019    
22/11/2019    
29/11/2019    
06/12/2019    
13/12/2019    
20/12/2019    
27/12/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 174 €/t oct./déc. ; 174 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 174 €/t oct./déc. ; 174 €/t janv./mars
R. La Pallice : 174 €/t oct./déc. ; 173 €/t janv./mars
R. Bretagne : 173 €/t oct./déc.
Fob Moselle : Meunier : 168 €/t oct./déc. ;
168 €/t janv./mars

Orge

R. Rouen : 164 €/t nov./déc. ; 163 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 164 €/t nov./déc.
Fob Moselle : Meunier : 158 €/t nov./déc.
R. Bretagne : 166 €/t nov./déc.

Maïs

Fob Rhin : 168 €/t oct./déc. ; 169 €/t janv./juin
R. Bretagne : 180 €/t oct./déc. ; 171 €/t janv./juin

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 380 €/t oct./déc. (var. -1,75 €/t) ;
Fob Moselle : 381 €/t oct./déc. (var. -1,75€/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 325 €/t janv./mars (var. 0,0 €/t)
Bordeaux : 320 €/t janv./mars

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 867 $/t sept. (var. -13,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 770 $/t sept. (var. +10,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 717 $/t sept. (var. -23,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 597 $/t sept. (var. 102,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 214 €/t oct. (var. -11,0 $/t)
Colza - Départ Grand-Couronne : 213 €/t oct. (var. +1,0 $/t)
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 325 €/t oct. (var. -4,0 $/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 56,20 $/baril (var. +2,11 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,110 $ (var. -0,002)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion
 

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 25 octobre variation*
Blé tendre, décembre 180,00 -1,50
Maïs, novembre 163,25 -1,75
Colza, novembre 379,50 -1,25
Huile de Colza, décembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, décembre 195,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 25 octobre variation*
Blé tendre, décembre 170,68 1,19
Maïs, décembre 137,01 -1,56
Soja, novembre 308,68 2,19
Huile Soja, décembre 621,96 19,58
Tourteaux de Soja, décembre 303,24 1,26

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 25 octobre variation*
Canola, novembre 313,71 0,97

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-25/10
Cumul France
01/07-25/10
Blé tendre 8 060 354 2 115 254
Farine BT (val. prod.) 176 527 22 111
Blé dur 158 707 61 508
Orge 2 396 605 1 041 798
Maïs 848 838 45 146

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-25/10
Cumul France
01/07-25/10
Blé tendre 886 128 1 350
Farine BT (équiv. grain) 8 429 3 047
Blé dur 443 229 47
Maïs 6 163 929 7 252
Sorgho 2 262 -

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

152 881 t ont été chargées et déchargées
du 17 au 23 octobre 2019, dont :
 

Exportations : 111 029 t

  • Tourteaux gluten de blé : 3 577 t (Royaume-Uni : 1 575 t ;
    Norvège : 2 002 t)
  • Tourteaux de luzerne : 1 802 t (Irlande)
  • Orge de brasserie : 37 600 t (Turquie : 6 300 t ;
    Pays-Bas : 3 800 t ; Mexique : 27 500 t)
  • Tourteaux de colza : 3 300 t (Espagne)
  • Orge fourragère : 50 600 t (Arabie Saoudite)
  • Blé tendre : 9 000 t (Cameroun : 2 000 t ; Gabon : 7 000 t)
  • Malt : 5 150 t (Cameroun)

Importations : 41 852 t

  • Pois (Alim. Hum.) : 10 865 t (France)
  • Colza : 30 987 t (Canada)

 


 

 


La Pallice

75 044 t ont été chargées
du 17 au 23 octobre 2019, dont :

  • Blé dur : 40 700 t (Afrique : 22 050 t ; Maroc : 6 600 t ;
    Sénégal : 12 050 t)
  • Orge : 31 044 t (Arabie Saoudite)
  • Maïs : 3 300 t (Royaume-Uni)