S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°13 - Vendredi 05 avril 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Le dynamisme de l’exportation dope les prix du blé

Blé

Cette semaine le cours du blé sur le marché à terme européen a rebondi par un euro compétitif et une bonne demande sur le marché physique où les primes ont également tendance à se raffermir. Le contrat mai 2019, dernière cotation pour la campagne en cours s’arroge une reprise de 3,5 €/t. Les prix en rendu portuaire, pour des disponibilités immédiates s’apprécient de 4,5 €/t. L’étroitesse des offres pour couvrir les demandes de compléments de chargements de bateaux soutient les prix. La dynamique à l’exportation s’accélère. Les chargements relevés dans les ports français sont conséquents, particulièrement à destination de l’Algérie et du Maroc. L’appel d’offres algérien de 120 000 t de blé tendre, livrable en mai-juin, devrait être majoritairement couvert en origine française. On signale aussi un regain d’intérêt des utilisateurs pour le marché intérieur, mais le manque d’offres limite les transactions.

Mercredi prochain, le conseil céréales de FranceAgriMer pourrait bien alléger de nouveau le stock de report, compte tenu de ce dynamisme de l’export.

On trouvera par ailleurs dans notre rubrique « statistiques et références » les grandes lignes du rapport du Conseil International des Céréréales dont nous retiendrons quelques projections sur 2019-2020. Le CIC prévoit une production mondiale de blé tendre de 759 millions de tonnes (Mt), en progression de 3 % sur l’actuelle faible campagne. Cette reprise de la production se traduirait par un stock de report de 270 Mt, en hausse de 2,4 %, rejoignant celui de 2017-2018.

Orge

Les deux Panamax à destination de la Chine et de l’Iran ont quitté les ports de Rouen et de la Pallice et il n’y a pas de nouvelles grosses affaires en vue, en particulier vers la Chine. Ceci étant, empêtrée dans les conflits commerciaux avec le Canada et l’Australie, la Chine a maintenant un choix qui se restreint pour s’approvisionner. On note néanmoins des chargements intéressants y compris vers l’U.E, et les fabricants d’aliments du bétail manifestent un intérêt plus soutenu. Les cours ont bénéficié indirectement du rebond du blé, la prime restant figée à -10 €, par rapport à l’échéance blé de mai.

Le CIC considère que la production mondiale d’orge atteindrait cette campagne son plus bas niveau depuis 6 ans, mais devrait connaître un vif redressement en 2019-2020 avec 149 Mt, soit + 5 %. Les utilisations progresseraient de 2 %, à 147 Mt, et le stock de report se redresserait de 7 %, après avoir connu cette saison, son plus bas étiage depuis 23 ans à seulement 23 Mt.

Maïs

La publication, le 28 mars, des rapports de l’USDA sur les stocks et les semis aux Etats-Unis à la date du 1er mars a provoqué une grosse surprise et un choc baissier brutal sur le marché à terme de Chicago, en prenant à contre-pied les prévisions des professionnels. Mais c’est surtout le maïs qui a provoqué la surprise, déclenchant la baisse brutale de fin de semaine dernière et surprenant les observateurs indépendants par des chiffres largement supérieurs aux attentes (semis : 92 792 millions d’acres contre 91 332 attendus ; stocks : 8 605 milliards de boisseaux contre 8 335 prévus par les traders). Le choc a été d’autant plus rude que les inondations dans les zones de production américaines laissaient envisager une baisse des emblavements. Il faut cependant considérer que les enquêtes sur les intentions de semis ont été réalisées au 1er mars, avant les inondations. L’effet baissier a été immédiat. Cependant le marché américain a rapidement réagi, prenant en compte le caractère excessif de ces statistiques et affichant plus d’optimisme dans le déroulement des discussions commerciales sino-américaines.
Le marché à terme européen a suivi les mêmes évolutions. Quant à lui, le marché physique dans l'hexagone évolue peu et se contente d’un courant intérieur vers l’alimentation animale. L’importation continue de déferler sur l’U.E. Elle pourrait atteindre selon la Commision 23 Mt pour l’ensemble de la campagne.

Toujours du côté des statistiques, selon le CIC (*), la production mondiale de maïs prévue à ce jour à 1124 Mt pour la campagne 2019-2020 devrait progresser de 10 Mt. Parallèlement le Conseil prévoit une hausse de la consommation et projette des stocks  de report à seulement 266 Mt, ce qui serait le plus bas depuis 5 campagnes. Le stock de report chez les principaux exportateurs resterait comparable à celui attendu cette année. Ces chiffres laissent percevoir une situation mondiale moins confortable pour la campagne à venir, mais, en maïs, il est bien tôt pour se projeter : les semis débutent à peine dans l’Hémisphère Nord.

(*) Le Conseil International des Céréales a publié, le 28 mars son rapport mensuel. Une confusion s’est produite dans la brève présentation que nous en avons faite  dans notre dernière analyse, la comparaison des chiffres du rapport du 28 mars étant présentée comme la variation entre les chiffres de février et mars pour la campagne en cours, alors qu’il s’agissait de la progression de la production mondiale entre l’estimation pour cette campagne et la projection 2019-2020. Nous rétablissons l’ordre des choses dans le paragraphe ci-dessus, avec nos excuses.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017 165.4  
07/07/2017 167,9  
14/07/2017 164,1  
21/07/2017 163,4  
28/07/2017 164,9  
04/08/2017 159,5  
11/08/2017 159  
18/08/2017 153  
25/08/2017 152  
01/09/2017 152  
08/09/2017 152  
15/09/2017 154,6  
22/09/2017 156,1  
29/09/2017 157,9  
06/10/2017 157,4  
13/10/2017 154,6  
20/10/2017 154,9  
27/10/2017 157,5  
03/11/2017 157,9  
10/11/2017 155,5  
17/11/2017 154  
24/11/2017 155  
01/12/2017 154 161,9
08/12/2017 153,3 159,9
15/12/2017 153 159,6
22/12/2017 153 160
29/12/2017 151,6 161
05/01/2018 152 160,4
12/01/2018 151,5 160,6
19/01/2018 149 157,4
26/01/2018 150,5 157,2
02/02/2018 151 157,9
09/02/2018 154,5 161,1
16/02/2018 155 160,9
23/02/2018 156 162,6
02/03/2018 159,8 167,7
09/03/2018 155,1 164,6
16/03/2018 157 165,1
23/03/2018 156 161,6
30/03/2018 156,5 162,9
06/04/2018 159 165,4
13/04/2018 157,7 164,1
20/04/2018 156,2 162,6
27/04/2018 157,7 164,4
04/05/2018 161,5 169,4
11/05/2018 158 165,9
18/05/2018 158 168,9
25/05/2018 165,4 175,6
01/06/2018 168,5 177
08/06/2018 167,5 178,0
15/06/2018 170 177
22/06/2018   172
29/06/2018   171
06/07/2018   185
13/07/2018   182
20/07/2018   189,5
27/07/2018   198,5
03/08/2018   216
10/08/2018   213,5
17/08/2018   210,5
24/08/2018   206
31/08/2018   199
07/09/2018   196
14/09/2018   195
21/09/2018   201
28/09/2018   197
05/10/2018   199
12/10/2018   199,50
19/10/2018   197.50
26/10/2018   195,50
02/11/2018   197
09/11/2018   197
16/11/2018   198.1
23/11/2018   198
30/11/2018   196,50
07/12/2018   197
14/12/2018   202
21/12/2018   202
28/12/2018   199,5
04/01/2019   202
11/01/2019   199
18/01/2019   199,50
25/01/2019   202
01/02/2019   199,5
08/02/2019   196,5
15/02/2019   192
22/02/2019   189
01/03/2019   180
08/03/2019   179
15/03/2019   182
22/03/2019   185
29/03/2019   181
05/04/2019   185
12/04/2019    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

347 117 t ont été chargées et déchargées
du 28 mars au 3 avril 2019, dont :
 

Exportations : 346 803 t

  • Orge fourragère : 47 000 t (Chine)
  • Blé tendre : 281 326 t (Algérie : 94 217 t ; Maroc : 124 814 t ;
    Cuba : 26 250 t ;Sénégal : 36 045 t)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 027 t (Norvège)
  • Malt : 10 000 t (Brésil)
  • Orge de brasserie : 3 150 t (Allemagne)
  • Colza : 3 300 t (Suède)
     

Importations : 3 145 t

  • Pois fourrager : 3 145 t (Royaume-Uni)

 


 


La Pallice

151 547 t ont été chargées
du 28 mars au 3 avril 2019, dont :

  • Blé vrac : 107 047 t (Maroc : 64 000 t ; Cuba : 4 500 t ;
    Côte d'Ivoire : 26 347 ; Algérie : 4 400 t ;Italie : 7 800 t)
  • Orge vrac : 44 500 t (Espagne : 4 500 t ; Iran : 20 000 t ;
    Chine : 20 000 t)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Hausse des cours de soja dans l’espoir
d’un accord commercial sino-américain

A la bourse de Chicago, le soja a progressé cette semaine, profitant d’un regain de 11$/t en raison d’une bonne dynamique des ventes à l’exportation et des discours optimistes découlant des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. En effet, la Chine est repassée aux achats du soja US la semaine dernière avec deux commandes enregistrées d’un total de 1,6 Mt. L’UDSA estime que cette augmentation des importations chinoises de soja pour la campagne 2019/20 devraient évoluer à 91,5 Mt contre 88 Mt pour la campagne actuelle. L’annonce de ces achats chinois symbolise un gage de bonne volonté afin de parvenir à un accord. D’ailleurs, le président américain a tweeté que « les discutions avec la Chine se passent très bien » !

Il est important d’avoir des éléments positifs de ces discussions pour permettre au soja de continuer à évoluer dans le vert dans un contexte où les stocks atteignent des niveaux records et exercent une pression sur les cours. Ils sont estimés en légère hause, soit 2,7 milliards de boisseaux contre 2,68 attendus. Par ailleurs, le dernier rapport USDA fait état d’une baisse des intentions de semis du soja à 84,6 millions d’acres par rapport aux attentes à 86,17 millions.

Au Brésil, la récolte de soja se poursuit. Selon une agence américaine, les prévisions de production du pays sont revues à la hausse à 115,7 Mt contre 113 Mt estimé le mois dernier. En Argentine, seuls 1,6 % des surfaces ont été récoltées contre 8,8 % l’an dernier en raison du temps humide qui ne favorise pas les travaux de récolte.

Sur le marché à terme européen, les cours de colza se sont raffermis, notamment en début de semaine où les prix ont grimpé de 4€/t pour se placer au-dessous du seuil de 360 €/t. Cette progression est soutenue par la hausse du pétrole après les efforts de l'OPEP pour limiter sa production en mars et celle du palme. Néanmoins, le canola ne connait pas cette fermeté, pour cause un 3e importateur fait face aux sanctions chinoises. Les tensions commerciales entre le Canada et la Chine s’intensifient. La Chine représente 40 % des exportations canadiennes de canola. Dans le contexte actuel, il est difficile de compenser les pertes subies par les exportateurs, ce qui pourrait conduire à une baisse de 5 à 10 % des surfaces d’emblavement de canola ce printemps.

Sur le marché physique national, peu de nouvelles affaires sont signalées sur la campagne actuelle, les opérateurs étant surtout affairés à exécuter les contrats reportés C’est plutôt la nouvelle récolte qui suscite de l’intérêt. Toutefois la prudence reste de mise, et les agriculteurs s’engagent de manière limitée en raison des interrogations sur l’état des cultures et le sentiment que les primes peuvent encore s’apprécier. Les cours du pétrole WTI ont gagné du terrain en repassant sous la barre des 60 $ par baril pour atteindre les 62 $. Cet envol est dû à l’effort fait par les pays de l’OPEP pour réduire leur production en mars. Les Etats-Unis tentent de contrer l’OPEP en mettant la pression sur l’Iran et le Venezuela pour réduire encore l’offre et faire augmenter encore les prix.

Les cours de l’huile de palme ont également rebondi cette semaine, boostés par des exportations malaisiennes en hausse sur le mois de mars de 23 %. (1,57 Mt contre 1,23 Mt en février).

Les cours de la graine de tournesol s’apprécient progressivement en qualité oléique. La demande est présente notamment en France et en Espagne tandis que les disponibilités se réduisent, selon les derniers chiffres de FranceAgrimer. Les stocks sont retombés à 43 kt contre 159 kt l’an dernier. Les cours de la graine à Saint- Nazaire sont affichés à 330 €/t.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017    
07/07/2017 368,5  
14/07/2017 367,5  
21/07/2017 366,5  
28/07/2017 364,25  
04/08/2017 367  
11/08/2017 371,5  
18/08/2017 371  
25/08/2017 370  
01/09/2017 369,5  
08/09/2017 365  
15/09/2017 367,25  
22/09/2017 368  
29/09/2017 369,5  
06/10/2017 370,5  
13/10/2017 370  
20/10/2017 366,5  
27/10/2017 368,5  
03/11/2017 377,25  
10/11/2017 366,5  
17/11/2017 379  
24/11/2017 374,25  
01/12/2017 367,75  
08/12/2017 365,5  
15/12/2017 357  
22/12/2017 353,25  
29/12/2017 347,75  
05/01/2018 357,75 359,5
12/01/2018 352,75 358,75
19/01/2018 342,75 347,75
26/01/2018 341 344,75
02/02/2018 348 346,75
09/02/2018 346,25 346,75
16/02/2018 347,5 347,25
23/02/2018 353,5 350,5
02/03/2018 358,25 354,25
09/03/2018 348,25 346,25
16/03/2018 348,75 346,25
23/03/2018 345,5 345,5
30/03/2018 346,25 346,25
06/04/2018 350,25 350,25
13/04/2018 348,25 348,25
20/04/2018 344,25 344,5
27/04/2018 345,5 345,5
04/05/2018 348,75 348,75
11/05/2018 353,5 353,5
18/05/2018 353 354
25/05/2018 363 351
01/06/2018 359,75 360,75
08/06/2018   351,75
15/06/2018   350,75
22/06/2018   352,25
29/06/2018   358,5
06/07/2018   359.75
13/07/2018   357.75
20/07/2018   358.5
27/07/2018   351,25
03/08/2018   366,5
10/08/2018   371
17/08/2018   378
24/08/2018   374,5
31/08/2018   374.25
07/09/2018   375,25
14/09/2018   368
21/09/2018   367.25
28/09/2018   372,25
05/10/2018   377
12/10/2018   372
19/10/2018   370,75
26/10/2018   371,50
02/11/2018   377.5
09/11/2018   378.5
16/11/2018   379
23/11/2018   371.5
30/11/2018   372.5
07/12/2018   374
14/12/2018   371.5
21/12/2018   367
28/12/2018   363
04/01/2019   367,75
11/01/2019   368.25
18/01/2019   369.5
25/01/2019   376.25
01/02/2019   373
08/02/2019   373
15/02/2019   367
22/02/2019   362,75
01/03/2019   359.25
08/03/2019   358
15/03/2019   358,75
22/03/2019   361,75
29/03/2019   359.25
05/04/2019   363.5
12/04/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

Rendu Rouen : 185 €/t avril/mai ; 184,5 €/t mai/juin
NR : 172 €/t juil./août ; 174 €/t oct.déc.
Rendu Bretagne :187 €/t avril/mai
FOB Moselle : Meunier : 175,5 €/t avril/juin

Orge

Rendu Rouen : 169 €/t avril/juin
Fob Moselle : 164 €/t avril/juin

Maïs

R. La Pallice / Bordeaux : 158 €/t avril/juin
CD. Metz : 154 €/t avril/juin
R. Bretagne : 169 €/t avril/juin
 

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 356,50 €/t avril/juin (var. +4,25 €/t)
Fob Moselle : 363,50 €/t avril/juin (var. +4,25 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 330 €/t avril/juin (var. +5,0 €/t)
Rendu Bordeaux : 325 €/t avril/juin (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 717 €/t avril (var. +19,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 635 €/t avril (var. 0,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 582 €/t avril (var. -39,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 505 €/t avril (var. -1,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 240 €/t mars
Colza - Départ Grand-Couronne : 238 €/t mars
Tournesol - Départ Montoir : 224 €/t mars
Soja 48% Brésil - Départ Montoir : 326 €/t mars

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 62,01 $/baril (var. +3,2 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,12 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 5 avril variation*
Blé tendre, mai 189,50 3,50
Maïs, juin 169,75 0,50
Colza, mai 362,50 4,75
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 228,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 5 avril variation*
Blé tendre, mai 153,99 2,04
Maïs, mai 128,04 -3,07
Soja, mai 296,60 5,59
Huile Soja, mai 573,27 11,24
Tourteaux de Soja, mai 306,17 5,33

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 5 avril variation*
Canola, mai 304,28 2,99

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-31/03
Cumul France
01/07-31/03
Blé tendre  14 135 075 6 572 887
Farine BT (val. prod.) 372 649 44 083
Blé dur 514 131 165 220
Orge 3 373 028 1 718 665
Maïs 1 766 393 82 578

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-31/03
Cumul France
01/07-31/03
Blé tendre 3 599 266 3 003
Farine BT (équiv. grain) 29 385 7 720
Blé dur 824 437 49
Maïs 18 674 205 11 7765
Sorgho 605 002 5

Source : Commission Européenne, DG TAXUD