S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°11 - Vendredi 22 mars 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

 Semaine de consolidation

Blé

Après quelques semaines de grandes agitation et de succession de baisses et de rebonds, celle qui s’achève s’est distinguée par une consolidation des prix haussiers enregistrés lors de la précédente. La fermeté des cours sur Euronext de l’ancienne campagne a même été partiellement suivie par la nouvelle, bien que les perspectives de récolte, notamment- en Europe, incitent à l’optimisme. Ainsi, l’observatoire européen, constate-t-il un bon état général des cultures européennes, hormis certains pays du Sud de l’Europe, en particulier la péninsule Ibérique et l’Italie) qui souffrent de déficit hydrique. Les premières projections de rendements affichés par MARS pour le blé tendre (6,4 t/ha) et l’orge d’hiver (6.02t/ha)) sont respectivement en hausse de 7,4% et 9,6 % par rapport à  l’an dernier ; seul le blé dur accuse un léger retrait de 0,8 % avec 3,5 t/h. Mais pour le moment les inquiétudes viennent d’ailleurs, essentiellement des inondations dans le Midwest et qui pourraient bien s’étendre, la semaine prochaine au Kansas, au Mississippi et au Missouri.

L’accord intervenu entre les Etats-Unis et le Brésil pour l’achat par ce dernier de 750 000 t de blé U.S  à des conditions préférentielles a remis un peu de baume au cœur des exportateurs américains déçus par les niveaux d’exportation hebdomadaire, 290 000 t, soit le bas de la fourchette prévue par les opérateurs. Tandis que se poursuit le feuilleton sino-américain avec l’alternance de nouvelles rassurantes sur l’avancement des discussions, vite retournées en déceptions. Le deal avec le Brésil, les mauvaises conditions météo, la hausse du maïs et le repli du dollar à la suite de l’annonce par la FED de ne pas augmenter les taux d’intérêt ont participé au soutien des prix à Chicago.

Euronext a suivi la fermeté de la place américaine. Bien que les exportations de l’U.E accusent encore, avec 12,9 Mt, un retard de 1,6 Mt sur l’an dernier. La France échappe toujours à ce déficit global en présentant à la date du 18 mars, un bilan des sorties pays tiers de 5,95 Mt contre 5,26 l’an dernier. L’activité dans les ports de  l’hexagone reste très importante, justifiant la fermeté des prix du physique à 185 €, rendu Rouen.

Orge

Des chargements sont actuellement en cours à Rouen et la Pallice en direction de l’Iran et de la Chine  Il est sans doute prématuré d’y voir un retour significatif des importateurs chinois à notre marché, mais l’affaire mérite d’être suivie, comme l’appel d’offres pour 720 000 t lancé par l’Arabie saoudite qui revient enfin aux achats. L’origine française pourrait participer à cet appel d’offres, mais l’Argentine est bien placée. On notera aussi un chargement conséquent, à La Pallice, de 30 000t à destination du Portugal. Une reprise d’activité export serait bienvenue eu égard au lourd stock de report (1,78 Mt) prévu par FranceAgriMer et à la bonne présentation des cultures.

Les prix de l’orge ont fait mieux que suivre le rebond du blé de la semaine dernière pour coter 170 € rendu Rouen.

Maïs

La hausse du maïs sur Euronext est essentiellement le reflet de celle de Chicago, la situation du marché, dans l’hexagone n’ayant pas évolué notablement. Les importations de maïs par l’U.E maintiennent un rythme élevé ; au 18 mars elles atteignaient 17,5 Mt contre 12,4 en 2017, à date. L’Ukraine est actuellement le principal pays tiers fournisseur de l’U.E . Entre le 1er octobre dernier et le 1er mars 2019, les exportations totales de maïs par l’Ukraine ont atteint quelque 15 Mt, soit  6 Mt de plus que pour la période correspondante de la précédente campagne. Bien que les importations françaises se situent loin de ces chiffres on notera cependant qu’à la date du 18 mars, les entrées de maïs pays tiers ont représenté depuis le début de la campagne, 98 000 t contre 5 000 t l’an passé, même période.

Blé dur

La semoulerie entretient l’activité sur le marché intérieur, mais la demande italienne s’active et se traduit par une bonne tenue des cours en portuaire, rendu Port La Nouvelle et façade Atlantique. Les prix du blé dur de qualité semoulière auront affiché, depuis le début de la campagne une relative stabilité contrastant avec les fluctuations profondes du blé tendre.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017 165.4  
07/07/2017 167,9  
14/07/2017 164,1  
21/07/2017 163,4  
28/07/2017 164,9  
04/08/2017 159,5  
11/08/2017 159  
18/08/2017 153  
25/08/2017 152  
01/09/2017 152  
08/09/2017 152  
15/09/2017 154,6  
22/09/2017 156,1  
29/09/2017 157,9  
06/10/2017 157,4  
13/10/2017 154,6  
20/10/2017 154,9  
27/10/2017 157,5  
03/11/2017 157,9  
10/11/2017 155,5  
17/11/2017 154  
24/11/2017 155  
01/12/2017 154 161,9
08/12/2017 153,3 159,9
15/12/2017 153 159,6
22/12/2017 153 160
29/12/2017 151,6 161
05/01/2018 152 160,4
12/01/2018 151,5 160,6
19/01/2018 149 157,4
26/01/2018 150,5 157,2
02/02/2018 151 157,9
09/02/2018 154,5 161,1
16/02/2018 155 160,9
23/02/2018 156 162,6
02/03/2018 159,8 167,7
09/03/2018 155,1 164,6
16/03/2018 157 165,1
23/03/2018 156 161,6
30/03/2018 156,5 162,9
06/04/2018 159 165,4
13/04/2018 157,7 164,1
20/04/2018 156,2 162,6
27/04/2018 157,7 164,4
04/05/2018 161,5 169,4
11/05/2018 158 165,9
18/05/2018 158 168,9
25/05/2018 165,4 175,6
01/06/2018 168,5 177
08/06/2018 167,5 178,0
15/06/2018 170 177
22/06/2018   172
29/06/2018   171
06/07/2018   185
13/07/2018   182
20/07/2018   189,5
27/07/2018   198,5
03/08/2018   216
10/08/2018   213,5
17/08/2018   210,5
24/08/2018   206
31/08/2018   199
07/09/2018   196
14/09/2018   195
21/09/2018   201
28/09/2018   197
05/10/2018   199
12/10/2018   199,50
19/10/2018   197.50
26/10/2018   195,50
02/11/2018   197
09/11/2018   197
16/11/2018   198.1
23/11/2018   198
30/11/2018   196,50
07/12/2018   197
14/12/2018   202
21/12/2018   202
28/12/2018   199,5
04/01/2019   202
11/01/2019   199
18/01/2019   199,50
25/01/2019   202
01/02/2019   199,5
08/02/2019   196,5
15/02/2019   192
22/02/2019   189
01/03/2019   180
08/03/2019   179
15/03/2019   182
22/03/2019   185
29/03/2019    

Graphe de la semaine

Prix des céréales françaises en portuaire (en €/t)



colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

marché perturbé entre météo et tensions commerciales

A Chicago, le marché américain a dû faire face à une multitude d’informations cette semaine, qui ont alimenté la volatilité des cours des matières premières. D’un côté les inondations survenues au Midwest, ont endommagé des lots de soja stockés dans les silos et alimenté la hausse des cours. De l’autre côté, les déclarations contradictoires de Pékin et Washington suscitent de nombreuses confusions. Une des incertitudes du dossier, source de spéculations, est la date de rencontre entre les deux présidents pour sceller un accord commercial. Initialement prévue en avril, elle est reportée maintenant au mois de juin. Malgré tout, les cours ont réussi tout de même à repasser au-dessus des 900 $/t.

En Amérique du Sud, les prévisions météo restent favorables au Brésil tandis que l’Argentine souffre d’un manque de pluies. Les récoltes ont débuté. En Argentine, on enregistre un bon rendement dans la région centrale, ce qui devrait compenser la diminution anticipée dans la partie du sud-ouest à cause du temps sec. Au Brésil, les précipitations ralentissent les chantiers de récolte de soja, mais sont bénéfique pour le développement du maïs. La récolte est déjà réalisée à 63 %, contre 58 % l’année dernière et à 56 % pour la moyenne quinquennale.

Les exportations de fèves au départ des Etats-Unis ont du mal à retrouver leur dynamisme et affichent à ce jour un retard de 31% par rapport à l’année dernière. Au Brésil, les données d’exportations semblent toujours élevées, pourtant elles sont estimées à 70 Mt cette année, contre 83,86 Mt l’an passé.

Concernant l’huile de soja, l’Association américaine des triturateurs d’oléagineux, qui représente 95 % des triturateurs américains, a publié ses chiffres mensuels. Les stocks d’huile ont augmenté et se situent à 1,75 milliard de litres, contre 1,55 milliard de litres le mois passé.

Sur le marché des huiles, on constate un regain de fermeté de l’huile de palme à Kuala Lumpur. Les importations de l’Inde ont progressé pour atteindre un niveau record de 9,6 Mt pour la campagne 2018/19 contre 8,7 Mt à la même période l’année dernière. Les importations d’huile de palme en Europe ont aussi progressé et atteignent en mars 7,6 Mt, soit environ 100 000 t de plus que l’an dernier à la même période.

En Europe, le cour du colza rebondit. Même si le contexte global des oléagineux demeure lourd, les perspectives de production pour la prochaine récolte soutiennent les prix. En effet, selon les statistiques européennes du Bulletin MARS, l’Allemagne fait face à une baisse de 25% des surfaces de colza pour la prochaine campagne. En France, Terres Inovia a aussi estimé les surfaces de colza en nette baisse par rapport aux années précédentes. Le chiffre officiel d’Agreste de -17% reste jugé optimiste par les opérateurs.

La récolte du tournesol progresse rapidement en Argentine. Malgré de fortes précipitations enregistrées ces derniers jours dans les états du Nord et du Centre, plus de la moitié des surfaces étaient récoltées en fin de semaine passée. Les prévisions météo des prochaines semaines semblent plus clémentes, ce qui devrait permettre au producteur d’avancer rapidement. Malgré quelques pertes enregistrées, la production est toujours projetée à 3.9 Mt selon la Bolsa de Cereales.

En Europe, la demande soutenue et l'épuisement des disponibilités poussent le cours du tournesol à son plus haut niveau depuis le début de la campagne, que ce soit sur la qualité standard ou l’oléique. Avec une activité de trituration très dynamique depuis le début de la campagne, les disponibilités en graine s’épuisent. De même, les importations européennes d’huile et de graine de tournesol restent en retrait par rapport à l’an dernier. Le niveau élevé de la prime oléique actuelle et la raréfaction de graine de tournesol oléique soutient également la prime oléique.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017    
07/07/2017 368,5  
14/07/2017 367,5  
21/07/2017 366,5  
28/07/2017 364,25  
04/08/2017 367  
11/08/2017 371,5  
18/08/2017 371  
25/08/2017 370  
01/09/2017 369,5  
08/09/2017 365  
15/09/2017 367,25  
22/09/2017 368  
29/09/2017 369,5  
06/10/2017 370,5  
13/10/2017 370  
20/10/2017 366,5  
27/10/2017 368,5  
03/11/2017 377,25  
10/11/2017 366,5  
17/11/2017 379  
24/11/2017 374,25  
01/12/2017 367,75  
08/12/2017 365,5  
15/12/2017 357  
22/12/2017 353,25  
29/12/2017 347,75  
05/01/2018 357,75 359,5
12/01/2018 352,75 358,75
19/01/2018 342,75 347,75
26/01/2018 341 344,75
02/02/2018 348 346,75
09/02/2018 346,25 346,75
16/02/2018 347,5 347,25
23/02/2018 353,5 350,5
02/03/2018 358,25 354,25
09/03/2018 348,25 346,25
16/03/2018 348,75 346,25
23/03/2018 345,5 345,5
30/03/2018 346,25 346,25
06/04/2018 350,25 350,25
13/04/2018 348,25 348,25
20/04/2018 344,25 344,5
27/04/2018 345,5 345,5
04/05/2018 348,75 348,75
11/05/2018 353,5 353,5
18/05/2018 353 354
25/05/2018 363 351
01/06/2018 359,75 360,75
08/06/2018   351,75
15/06/2018   350,75
22/06/2018   352,25
29/06/2018   358,5
06/07/2018   359.75
13/07/2018   357.75
20/07/2018   358.5
27/07/2018   351,25
03/08/2018   366,5
10/08/2018   371
17/08/2018   378
24/08/2018   374,5
31/08/2018   374.25
07/09/2018   375,25
14/09/2018   368
21/09/2018   367.25
28/09/2018   372,25
05/10/2018   377
12/10/2018   372
19/10/2018   370,75
26/10/2018   371,50
02/11/2018   377.5
09/11/2018   378.5
16/11/2018   379
23/11/2018   371.5
30/11/2018   372.5
07/12/2018   374
14/12/2018   371.5
21/12/2018   367
28/12/2018   363
04/01/2019   367,75
11/01/2019   368.25
18/01/2019   369.5
25/01/2019   376.25
01/02/2019   373
08/02/2019   373
15/02/2019   367
22/02/2019   362,75
01/03/2019   359.25
08/03/2019   358
15/03/2019   358,75
22/03/2019   361,75
29/03/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

Rendu Rouen : 185 €/t mars/avril
Rendu Bretagne :184 €/t avril/juin

Orge

Rendu Rouen : 170 €/t mars/avril
Rendu Bretagne : 170 €/t avril/juin

Maïs

R. La Pallice : 159 €/t mars/juin
R. Bretagne : 172 €/t avril/juin

Blé dur

R. La Pallice/Nantes : 210/215 €/t mars/mai
R. Port La Nouvelle (selon qualités) : 210/215 €/t mars/mai

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 354,75 €/t avril/juin (var. +4,00 €/t)
Fob Moselle : 361,75 €/t avril/juin (var. +3,5 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 325 €/t avril/juin (var. +0,0 €/t)
Rendu Bordeaux : 325 €/t avril/juin (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 707 €/t fév. (var. -19,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 729 €/t fév. (var. +1,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 700 €/t fév. (var. +10,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 550 €/t fév. (var. +25,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 244 €/t fév.
Colza - Départ Grand-Couronne : 243 €/t fév.
Tournesol - Départ Montoir : 225 €/t fév.
Soja 48% Brésil - Départ Montoir : 326 €/t fév.

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 60,17 $/baril (var. +1,4 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,14 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 22 mars variation*
Blé tendre, mai 189,00 1,25
Maïs, juin 170,50 -0,50
Colza, mai 359,50 2,75
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 228,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 22 mars variation*
Blé tendre, mai 150,50 3,51
Maïs, mai 130,07 1,25
Soja, mai 293,77 1,99
Huile Soja, mai 563,38 -12,81
Tourteaux de Soja, mai 305,21 7,18

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 22 mars variation*
Canola, mai 304,71 -1,01

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-17/03
Cumul France
01/07-17/03
Blé tendre  12 970 773 5 947 143
Farine BT (val. prod.) 353 072 42 130
Blé dur 507 785 164 726
Orge 3 185 735 1 658 364
Maïs 1 624 789 79 935

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-17/03
Cumul France
01/07-17/03
Blé tendre 3 475 213 3 003
Farine BT (équiv. grain) 27 581 7 008
Blé dur 812 990 48
Maïs 17 509 054 98 244
Sorgho 488 306 4

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

231 972 t ont été chargées et déchargées
du 14 au 20 mars 2019, dont :
 

Exportations : 228 284 t

  • Orge fourragère : 35 521 t (Algérie : 29 521 t ; Maroc : 6 000 t)
  • Blé tendre : 154 958 t (Maroc : 27 000 t ; Algérie : 93 458 t ;
    Togo : 5 000 t ; Burkina-Faso : 6 000 t ; Cameroun : 23 500 t)
  • Orge de brasserie : 24 605 t (Turquie : 16 275 ;
    Belgique : 3 930 t ; Espagne : 4 400 t)
  • Tourteaux Gluten de blé : 2 500 t (Royaume-Uni)
  • Pois fourrager : 4 400 t (Norvège)
  • Tourteaux de Luzerne :  3 300 t (Norvège)
  • Colza : 3 000 t (Suède)

Importations : 3 688 t

Féveroles fourragères : 3 688 t (Royaume-Uni)

 


 


La Pallice

108 540 t ont été chargées
du 14 au 20 mars 2019, dont :

  • Blé vrac : 77 640 t (Maroc ; 32 640 t ; Algérie : 35 600 t; Angleterre : 3 300 t ; France : 6 100 t)
  • Orge vrac : 30 000 t (Portugal)
  • Céréales mixtes vrac : 900 t (Angleterre)