S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Hausse des prix des céréales

Blé

Ce début d’année 2020 est marqué par la hausse des cours du marché du blé. Ce dernier a profité de l’avancement des négociations entre la Chine et les Etats-Unis, et des exportations américaines de blé en fin d’année 2019 plutôt satisfaisantes. Le marché à terme d’Euronext a progressé de plus de 5€ depuis le 20 décembre.

En mer Noire, des inquiétudes émergent en ce qui concerne les conditions climatiques. En Europe de l'Est, le temps plus clément que d’habitude réduit l’endurcissement au froid des cultures d’hiver et laisse les s zones de production des cultures d’hiver sans couche neigeuse protectrice. Les cultures pourraient devenir vulnérables en cas de gel.

Pour la campagne actuelle, le blé de la mer Noire continue d’être compétitif, comme le montre le dernier appel d’offre du GASC de ce 8 janvier. L’organisme étatique égyptien a acheté 120 kt de blé russe, 120kt de blé roumain et 60kt de blé ukrainien. Une seule offre française était proposée, avec un prix C&F 5$ supérieure à la meilleure offre russe. Pour l’heure, l’origine française représente 10,4% du volume acheté par le GASC depuis le début de la campagne, contre 7,3% l’an dernier sur la totalité de la campagne (cf. graph). La bonne compétitivité du blé français de la fin de l’année 2019 a permis au blé français de bien s’exporter. Pour l’heure, le blé français semble avoir perdu de la compétitivité face au blé russe, mais selon France AgriMer, la concurrence avec la mer Noire devrait s’émousser en seconde partie de campagne.

De son côté, le Maroc a baissé les taxes à l’importation en ce début du mois de janvier, ce qui permettra aux exportateurs français de se positionner sur cette destination. Les bilans de FranceAgriMer font état d’une prévision de volume exporté vers les pays tiers à 12,2Mt, les perspectives d’aboutir à ce chiffre en fin de campagne semble atteignable pour l’heure. Cependant, la grève en France dure depuis plus d’un mois maintenant, impactant la logistique pour le transport des grains, particulièrement sur le ferroviaire. La situation pourrait devenir critique dans les prochaines semaines s’il n’y a pas d’amélioration.

Maïs

Dans le mouvement du blé et du soja sur le marché de Chicago, le marché à terme du maïs sur Euronext a gagné plus de 10$ sur les 15 derniers jours.

Sur le marché des fabricants d’aliments, la compétitivité des céréales tourne à l’avantage du maïs, qui devrait être incorporé en plus grande quantité dans les formules. Pour l’heure, France AgriMer estime les utilisations de maïs par les fabricants d’aliments français 2 500kt.

Les primes du maïs vers ces destinations sont largement positives alors que le maïs français n’est pas du tout compétitif en portuaire. Les importations de maïs vers l’Espagne notamment sont dynamiques, avec 4,3Mt importées en date du 22 décembre.

Pour l’ensemble de l’Union européenne, 10,2Mt de maïs ont été importées, soit une progression de +2% par rapport à l’an dernier. L’origine brésilienne représente une part plus importante que l’an passé (45,8% contre 34,3% selon les chiffres de la Commission européenne), mais les disponibilités en maïs brésilien s’affaiblissent selon certains échos. Il se pourrait que le maïs brésilien laisse sa place au maïs américain dans quelques semaines. Le rapport de l’USDA prévu ce soir est donc attendu par les opérateurs, qui s’attendent à une baisse des estimations de production de maïs aux USA, conséquence de difficultés de récolte tardive.

Orges

Le marché de l’orge suit la mouvance des autres céréales et les cours affichent une bonne tenue. Les exportations d’orges sont toujours dynamiques. Au niveau européen, celles-ci sont en hausse de +49% (3,7Mt au 22 décembre) par rapport à l’an dernier à la même date selon les chiffres de la Commission européenne. La France représente 40% des exportations européennes (1,515 Mt à date).

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019   173
12/07/2019   171
19/07/2019   169
26/07/2019   170
02/08/2019   167
09/08/2019   165
16/08/2019   163
23/08/2019   161
30/08/2019   163
06/09/2019   159
13/09/2019   162
20/09/2019   164
27/09/2019   165
04/10/2019   170
11/10/2019   170
18/10/2019   175
25/10/2019   174
01/11/2019   174
08/11/2019   174
15/11/2019   174
22/11/2019   176
29/11/2019   178
06/12/2019   178
13/12/2019   179
20/12/2019   181
27/12/2019   184
03/01/2020   185
10/01/2020   188
17/01/2020    
24/01/2020    
31/01/2020    
07/02/2020    
14/02/2020    
21/02/2020    
28/02/2020    
06/03/2020    
13/03/2020    
20/03/2020    
27/03/2020    
03/04/2020    
10/04/2020    
17/04/2020    
24/04/2020    
01/05/2020    
08/05/2020    
15/05/2020    
22/05/2020    
29/05/2020    
05/06/2020    
12/06/2020    
19/06/2020    
26/06/2020    

Graphe de la semaine

Importations de blé par le GASC



2019/20, au 8 janvier 2020

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Les relations internationales préoccupent le marché du soja

Le marché du soja à Chicago semble indécis en ce début d’année. A l’enthousiasme lié à l’imminence de la signature de la première phase d’un accord commercial entre les Etats Unis et la Chine, succède le doute : malgré une signature d’accord prévue pour le 15 janvier, les chinois n’ont pas encore officiellement confirmé l’accord et, plus important encore, continuent d’accorder leur préférence au soja sud-américain, plus compétitif. Cela s’est d’ailleurs reflété dans les exportations américaines, décevantes en ce début de semaine, le volume cumulé étant 25% inférieur à celui de l’année dernière. Or, au niveau de prix actuel, le soja américain ne redevient compétitif qu’à partir de la saison 20/21. Par ailleurs, en refusant d’accroitre ses quotas d’importation de blé, de maïs et de riz (autre clause prévue dans les négociations), la Chine réduit encore d’avantage les possibilités d’atteindre les 40 milliards de dollars d’importation de produits agricoles américain en 2020 prévus par l’accord.

Plus globalement, les conditions climatiques correctes de la nouvelle récolte argentine, et l’attente d’une récole brésilienne record (122,2Mt selon CONAB) maintiennent le marché dans l’indécision.

Les récentes turbulences entre les Etats Unis et l’Iran ont par ailleurs provoqué une forte volatilité des cours du pétrole cette semaine. Le prix du baril à atteint 65,5$ à la suite des frappes américaines, son plus haut depuis avril 2019, avant de céder brutalement pour repasser sous la barre des 60$ hier à la suite de déclarations voulues apaisantes par le Président Trump.

Le colza quant à lui continue de grimper, le marché Euronext passant cette semaine la barre des 420€/t, entrainé par l’huile de palme malaysienne. L’annonce faite mercredi par l’Inde, plus gros importateur d’huile de palme, de réduire ses importations en provenance de cette origine pourrait venir porter un coup d’arrêt à la hausse. Le premier Ministre malaysien a cependant réagi en assurant que le programme B20 – l’incorporation de biodiesel à hauteur de 20% dans le mix à la pompe – continuerait d’absorber l’essentiel des volumes. 

Sur le territoire national, les grèves impactent fortement les livraisons par voie ferroviaire depuis le mois de décembre. Nombre de contrats sont annulés et reportés aux mois de janvier et février.

Le rapport USDA du mois de janvier sera publié ce jour à 18 h 00, heure française, la principale incertitude de ce rapport portant sur la demande chinoise de soja américain.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019   365.25
12/07/2019   370,75
19/07/2019   372
26/07/2019   380
02/08/2019   376.25
09/08/2019   377.85
16/08/2019   381
23/08/2019   383
30/08/2019   383
06/09/2019   385,25
13/09/2019   385,75
20/09/2019   390
27/09/2019   391.25
04/10/2019   389
11/10/2019   385,50
18/10/2019   382.75
25/10/2019   381
01/11/2019   388,25
08/11/2019   393,75
15/11/2019   396
22/11/2019   397
29/11/2019   393,75
06/12/2019   400,50
13/12/2019   402,50
20/12/2019   412,25
27/12/2019   416.25
03/01/2020   415
10/01/2020   420
17/01/2020    
24/01/2020    
31/01/2020    
07/02/2020    
14/02/2020    
21/02/2020    
28/02/2020    
06/03/2020    
13/03/2020    
20/03/2020    
27/03/2020    
03/04/2020    
10/04/2020    
17/04/2020    
24/04/2020    
01/05/2020    
08/05/2020    
15/05/2020    
22/05/2020    
29/05/2020    
05/06/2020    
12/06/2020    
19/06/2020    
26/06/2020    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 188 €/t janv./mars ; 186 €/t avril/juin
R. La Pallice : 188 €/t janv./mars ; 186 €/t avril/juin
Fob Moselle : Meunier : 178 €/t janv./mars

Orge fourragère

R. Dunkerque : 164 €/t janv./mars
R. La Pallice : 164 €/t janv./mars
Fob Moselle : 159 €/t janv./mars

Maïs

R. La Pallice / Fob Bordeaux : 165N €/t janv./mars
Fob Rhin : 169N €/t janv./mars

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 413,00 €/t janv./mars (var. +7,75 €/t) ;
Fob Moselle : 420,00 €/t janv./mars (var. +7,75 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 385 €/t janv./mars (var. +25,00 €/t)
Bordeaux : 385€/t janv./mars (var. +25,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 958 $/t déc. (var. +52,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 891 $/t déc. (var. +43,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 854 $/t déc. (var. +22,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 242 €/t déc. (var. -2,0 $/t)
Colza - Départ Grand-Couronne : 240 €/t déc. (var. +0,0 $/t)
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 335 €/t déc. (var. -5,0 $/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 59,56 $/baril (var. -1,49 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,117 $ (var. +0,005)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion
 

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 10 janvier variation*
Blé tendre, mars 191,75 5,75
Maïs, mars 172,75 3,00
Colza, février 420,00 10,25
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 10 janvier variation*
Blé tendre, mars 186,20 6,09
Maïs, mars 135,98 -0,81
Soja, mars 312,46 3,14
Huile Soja, mars 688,34 13,12
Tourteaux de Soja, mars 298,86 -1,09

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 10 janvier variation*
Canola, mars 332,88 6,34

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-22/12
Cumul France
01/07-22/12
Blé tendre 13 401 571 4 072 248
Farine BT (val. prod.) 287 965 37 835
Blé dur 390 069 175 499
Orge 3 748 344 1 515 019
Maïs 2 028 520 50 550

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-22/12
Cumul France
01/07-22/12
Blé tendre 1 199 310 2 977
Farine BT (équiv. grain) 13 134 4 475
Blé dur 833 341 128
Maïs 10 207 628 9 322
Sorgho 13 806 2

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

565 071 t ont été chargées et déchargées
du 19 décembre 2019 au 1er janvier 2020, dont :
 

Exportations : 534 759 t

  • Blé tendre : 372 259 t (Algérie : 245 681 t ; Canaries : 11 150 t ;
    Chine : 53 718 t ; Portugal : 4 760 t ; Cuba : 23 750 t ;
    Mauritanie : 33 200 t)
  • Orge fourragère : 76 163 t (Quatar : 45 000 t ; Maroc : 20 000 t ;
    Chine : 10 413 t ; Canaries : 750 t)
  • Orge de brasserie : 43 752 t (Chine : 15 752 t ;
    Colombie : 28 000 t)
  • Colza : 14 884 t (Royaume-Uni)
  • Tourteaux de colza : 9 900 t (Irlande : 6 600 t ; Espagne : 3 300 t)
  • Malt : 14 501 t (Nigéria : 4 500 t ; Brésil : 10 001 t)
  • Luzerne : 3 300 t (Maroc)

Importations : 30 312 t

  • Féverole fourragère : 2 812 t (Royaume-Uni)
  • Colza : 27 500 t (Canada)

 



La Pallice

198 674 t ont été chargées
du 19 décembre 2019 au 8 janvier 2020, dont :

  • Blé vrac : 186 224 t (Portugal : 13 020 t ; Maroc : 6 600 t ;
    Ile Maurice : 22 000 t ; Côte d'Ivoire : 27 000 t ; Angleterre : 4 400 t ; Tunisie : 27 500 t ; Sénégal : 30 270 t ; Chine : 55 434 t)
  • Orge vrac : 3 802 t (Portugal)
  • Orge : 4 798 t (Pays-Bas)
  • Céréales mixtes vrac : 3 850 t (Espagne)