S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°23 - Vendredi 28 juin 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse : Charles Delmotte et Anne-Laure Paumier

Début des chantiers de récolte en France

Les fortes températures de la semaine ont accéléré la fin de cylcle des orges d’hiver, provoquant le démarrage de la récolte dans une grande partie de la France. Les premiers échos sont encourageants. Si la production de blé française est attendue correcte, le potentiel de perte que pourrait avoir provoqué la canicule reste encore indéterminé. Le marché reste donc attentif quant à l’évolution des récoltes des céréales sur l’hexagone.

Blé

Les cours du blé ont rebondi sur le marché à terme d’Euronext cette semaine suite aux températures caniculaires présentes en France, en Allemagne et en Pologne. Ces conditions inhabituelles si tôt en saison génèrent de l’incertitude. Les éventuelles pertes de la production française liées à ce phénomène climatique sont difficilement quantifiables car elles dépendent du stade végétal de la plante et du nombre de jours à des températures supérieures à 30°C. Malgré cet épisode caniculaire, les conditions de culture des blés sont globalement bonnes en Europe de l’ouest.

Cette hausse du cours du blé, conjuguée à la baisse du dollar américain grève la compétitivité de l’origine française. La communication de la FED (Réserve fédérale américaine) qui a indiqué vouloir soutenir l’économie américaine a affaibli le dollar. Le taux de change de l’euro/dollar se situe aujourd’hui autour de 1.14. Ainsi, le blé français cote à 205 $ FOB France, soit 8 $ de plus par rapport à la semaine dernière.

En Mer Noire, les températures sont également élevées et les chantiers de récolte sont en cours avec 1,4 Mha récoltés à ce jour en Russie. Les rendements sont corrects, avec des hétérogénéités entre les régions russes. Malgré la hausse de 2 $ cette semaine, le prix FOB Russie à 197 $/t reste le plus compétitif sur la scène internationale.

Outre-Atlantique, la moisson des blés d’hiver est en cours.
15 % des surfaces ont été récoltées au 23 juin selon l’USDA.

StatCan a publié son rapport le mercredi 26 juin sur les surfaces emblavées au Canada, et confirme la baisse des surfaces par rapport à l’an passé. La sole dédiée au blé s’élève à 24.6 millions d’acres.

Maïs

Les cours du maïs ont cédé du terrain cette semaine sur les marchés financiers. Le rapport sur l’évolution des cultures, le « crop progress report » publié le lundi 24 juin par l’USDA a indiqué une progression des surfaces semées en maïs de 4 % par rapport à la semaine dernière, ce qui porte le total à 96 %. Les conditions météorologiques s’améliorent aux Etats-Unis, et permettent le développement des cultures en place. Toutefois les opérateurs attendent surtout le rapport annuel sur les surfaces et le rapport trimestriel sur les stocks en inventaire « Grain Stocks report » qui seront publiés ce vendredi par l’USDA.

Orge

En orge, le démarrage de la récolte se poursuit sur l’ouest et le centre de la France. Dans le bassin parisien et le grand-est, les toutes premières coupes ont eu lieu cette semaine. La production est attendue satisfaisante et la pression moisson se traduit dans les prix de marché. Les primes en rendu portuaire fléchissent.

Blé dur

Dans son bilan du mois de juin, le CIC prévoit une production mondiale à 36,7 Mt, en repli de 4 % (cf. graphique de la semaine). Cette baisse de production, conjuguée à une hausse de la consommation de 1,3 % entraîne donc une diminution des stocks de report mondiaux, qui sont attendus à leur niveau le plus bas depuis 5 ans à 8,3 Mt (9,7 Mt l’an passé). Le CIC anticipe une baisse de la production au Canada de 8,4%. Ces prévisions pourraient de nouveau être revues à la baisse après l’actualisation des surfaces par l’Agence statistique canadienne. En effet, cette dernière a publié ses dernières estimations ce mercredi et prévoit une forte baisse de la sole de blé dur : -21% par rapport à l’an passé.

En France, les surfaces de blé dur sont également en nette diminution, par rapport à l'an dernier. Dans le sud-est et le sud-ouest du pays, les conditions difficiles d’implantation et le déficit hydrique constant tout au long du développement de la culture ont conduit à des retournements de surfaces difficiles à évaluer. Les conditions ont été moins défavorables dans les régions de l’ouest et du centre où les perspectives de production sont meilleures. Toutefois la sensibilité des plantes aux températures caniculaires de ces derniers jours est plus forte.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
05/01/2018 160,4  
12/01/2018 160,6  
19/01/2018 157,4  
26/01/2018 157,2  
02/02/2018 157,9  
09/02/2018 161,1  
16/02/2018 160,9  
23/02/2018 162,6  
02/03/2018 167,7  
09/03/2018 164,6  
16/03/2018 165,1  
23/03/2018 161,6  
30/03/2018 162,9  
06/04/2018 165,4  
13/04/2018 164,1  
20/04/2018 162,6  
27/04/2018 164,4  
04/05/2018 169,4  
11/05/2018 165,9  
18/05/2018 168,9  
25/05/2018 175,6  
01/06/2018 177  
08/06/2018 178  
15/06/2018 177  
22/06/2018 172  
29/06/2018 171  
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019    
12/07/2019    
19/07/2019    
26/07/2019    
02/08/2019    
09/08/2019    
16/08/2019    
23/08/2019    
30/08/2019    
06/09/2019    
13/09/2019    
20/09/2019    
27/09/2019    

Graphe de la semaine

Production de blé dur chez les principaux
pays producteurs



Source : CIC, 27 juin 2019

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Yolène Vayer

Un colza très marqué par le palme
et le canola  

Les cours de soja marquent le pas dans l’attente de la publication du rapport de l’USDA sur les prévisions des surfaces d’emblavement et des stocks trimestriels, prévu ce vendredi. Les perspectives d’une amélioration des conditions climatiques avec le temps plus chaud dans le Middle West redonnent de l’espoir aux opérateurs après plusieurs semaines de pluies intenses et de températures fraîches, et permettent ainsi d’espérer un développement des cultures en place et une progression des semis de soja, déjà très en retard. Selon L’USDA, au 23 juin, 85 % des surfaces de soja ont été semées contre 97 % à date en moyenne, soit une évolution de 17 points par rapport à la semaine dernière. Concernant la qualité des récoltes, seulement 54 % des cultures de soja américains sont jugées « bons à excellents » contre 75 % à la même époque l’an dernier.

Cependant, le marché du soja est resté en nette baisse durant toute la semaine. L’annonce d’une commande de 145 000 tonnes de soja n’a pas suffi à redresser les cours de soja.

Le marché de Chicago a été particulièrement affecté cette semaine par le climat d’incertitudes à l’approche du sommet du G20. Les cours de soja ont fléchi en raison des annonces préliminaires du président américain vis à vis de ces partenaires commerciaux et tout particulièrement la Chine. Bien que les producteurs américains espèrent une levée rapide des lourdes taxes chinoises, les négociations commerciales n’avancent pas. D. Trump continue de menacer de mettre en place de nouvelles taxes sur les importations chinoises. Or plus les tensions entre les deux pays s’éternisent, plus les Etats-Unis perdent des marchés importants en Chine et les principaux concurrents sur le marché mondial auront le temps de combler le vide.

Sur le marché européen, les cours de colza se sont dépréciés durant cette semaine, perdant ainsi près de 4,5 €/t sur l’échéance rapproché par rapport à la semaine dernière. Le colza souffre du repli observé tant sur l’huile de Palme à Kuala Lumpur que sur le Canola à Winnipeg.

Les cours du canola canadien ont subi des pertes, soulignant l’arrivée de pluies favorables sur les prairies canadiennes après un déficit hydrique très important. La production canadienne devrait toutefois être réduite cette année en raison des surfaces de cultures qui ont une nouvelle fois été revue en baisse pour la campagne 2019 par StatsCan ce mercredi. Les surfaces, estimées à 21 M d’acres (soient 8,5 M hectares) sont malgré tout importantes alors que les opérateurs s’attendaient à un repli plus conséquent.

En Europe, la production européenne est toujours attendue en net repli cette campagne.

En Mer Noire, la récolte de colza a débuté, avec notamment 4 % des surfaces coupées en Ukraine. Une grande partie des disponibilités ukrainiennes pourraient être expédiées vers la Chine, qui cherche à remplacer ses achats de canola canadien par l’origine Mer Noire. En Russie, les rendements de colza d’hiver sont légèrement supérieurs à l’an dernier, soient 2,05 t/ha sur les premiers hectares coupés.

Les cours de l’huile de palme poursuivent leur repli cette semaine, dans un contexte de faible demande à l’export. Les exportations malaisiennes en huile de palme ont baissé de 15,3 % du 1er au 25 juin par rapport à l’an dernier et de 17,8 % par rapport au mois dernier.

A l’inverse, les cours du pétrole poursuivent leur dynamique d’ascension pour venir tester la résistance des 60 $/le baril. En effet, depuis la semaine où un drone américain a été abattu par l’Iran, les tensions au sein de la mer d’Oman ne s’apaisent point. La situation est d’autant plus préoccupante dans la mesure où selon le gouvernement américain, la production d’uranium en Iran aurait quadruplé. L’Europe et le Japon demandent à D. Trump de garder son calme. De nouvelles sanctions américaines à l’égard de l’Iran seront bientôt mises en place, dans le but d’étouffer l’économie iranienne et inciter le pays à capituler. Les stocks de pétrole aux Etats-Unis se creusent considérablement, soit une baisse de 12,8 millions de barils contre 2,5 millions de barils prévus initialement. Les Etats-Unis doivent accélérer leur production pour répondre à la demande.

Peu de nouveautés sur le marché de la graine de tournesol. Le marché regarde toujours avec attention la situation en Mer noire où des fortes chaleurs sont enregistrées en Ukraine et en Russie. Toutefois, les conditions de culture restent favorables. Selon le ministère de l’agriculture en Ukraine, les stocks de tournesol ont augmenté de plus de 19,2 % par rapport à l’an passé à date, pour atteindre 2,15 Mt.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
05/01/2018 359,5  
12/01/2018 358,75  
19/01/2018 347,75  
26/01/2018 344,75  
02/02/2018 346,75  
09/02/2018 346,75  
16/02/2018 347,25  
23/02/2018 350,5  
02/03/2018 354,25  
09/03/2018 346,25  
16/03/2018 346,25  
23/03/2018 345,5  
30/03/2018 346,25  
06/04/2018 350,25  
13/04/2018 348,25  
20/04/2018 344,5  
27/04/2018 345,5  
04/05/2018 348,75  
11/05/2018 353,5  
18/05/2018 354  
25/05/2018 351  
01/06/2018 360,75  
08/06/2018 351,75  
15/06/2018 360,75  
22/06/2018 362,25  
29/06/2018 368,5  
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019    
12/07/2019    
19/07/2019    
26/07/2019    
02/08/2019    
09/08/2019    
16/08/2019    
23/08/2019    
30/08/2019    
06/09/2019    
13/09/2019    
20/09/2019    
27/09/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : NR : 176,5 €/t juil.août ;
180 €/t oct./déc.

R. La Pallice : NR : 177 €/t juil./août ;
180,50 €/t oct./déc.

R. Bretagne : NR : 176 €/t juil./août. ;
181 €/t oct./déc.

FOB Moselle : Meunier : NR : 169 €/t juil./août. ;
175 €/t oct./déc.

Orge

R. Rouen : NR : 162 €/t juil./août ; 168 €/ oct./déc.
R. La Pallice : NR : 163 €/t juil./août ; 169 €/ oct./déc.
FOB Moselle : NR : 156 €/t juil./août. ; 160 €/t oct./déc.
R. Bretagne : NR : 165 €/t juil./août ; 170 €/t oct./déc.

Maïs

R. La Pallice / FOB Bordeaux : 171,50 €/t juil./sept ;
NR : 178,50 €/t oct./nov. ; 179 €/ janv./juin
Fob Rhin : 167 €/t juil./sept ;
NR : 169 €/t oct./nov. ; 176 €/ janv./juin
R. Bretagne : 184,50 €/t juil./sept ;

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 355 €/t juil./sept. (var. -5,00 €/t)
NR : 361 €/t oct./déc. (var. -5,00 €/t)
Fob Moselle : 365 €/t juil./sept. (var. -5,00 €/t)
NR : 367 €/t oct./déc (var. -5,00 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 340 €/t juil./sept. (var. 0,0 €/t)
NR : 320 €/t sept./déc. (var. 0,0 €/t)
Bordeaux : 320 €/t juil./sept. (var. -20,0 €/t)
NR : 315 €/t sept./déc. (var. -5,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 829 $/t juin (var. +4,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 731 $/t juin (var. -5,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 725 $/t juin (var. -5,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 542 $/t juin (var. -10,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 235 €/t juin
Colza - Départ Grand-Couronne : 234 €/t juin
Tournesol - Départ Montoir : 224 €/t juin
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 337 €/t juin

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 59,52 $/baril (var. +2,2 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,14 $ (var. 0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 28 juin variation*
Blé tendre, septembre 185,25 5,25
Maïs, août 178,50 3,00
Colza, août 365,00 -5,00
Huile de Colza, septembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, septembre 210,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 28 juin variation*
Blé tendre, septembre 176,60 3,84
Maïs, septembre 154,21 -4,09
Soja, novembre 294,64 -4,82
Huile Soja, août 541,25 -19,15
Tourteaux de Soja, août 303,47 -12,49

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 28 juin variation*
Canola, novembre 303,49 -11,44

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-23/06
Cumul France
01/07-23/06
Blé tendre 20 037 422 9 380 197
Farine BT (val. prod.) 502 313 70 283
Blé dur 684 308 236 411
Orge 4 305 381 2 247 252
Maïs 2 867 289 112 072

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-23/06
Cumul France
01/07-23/06
Blé tendre 4 034 527 3 241
Farine BT (équiv. grain) 37 225 10 102
Blé dur 1 231 435 91
Maïs 23 250 553 120 200
Sorgho 756 868 5

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

79 026 t ont été chargées
du 20 au 26 juin 2019, dont :
 

Exportations : 79 026 t

  • Orge de brasserie : 8 200 t (Allemagne : 4 400 t ;
    Pays-Bas : 3 800 t)
  • Blé tendre : 11 400 t (Gabon : 3 000 t ; Algérie : 8 400 t)
  • Tourteaux de colza : 6 053 t (Irlande : 3 150 t ;
    Royaume-Uni : 2 903 t)
  • Colza : 11 481 t (Allemagne)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 000 t (Norvège)
  • Malt : 8 500 t (Nigéria)
  • Orge fourragère : 31 392 t (Maroc)

 


 


La Pallice

160 163 t ont été chargées
du 13 au 27 juin 2019, dont :

  • Céréales mixtes : 22 863 t (Réunion)
  • Blé vrac : 53 300 t (Guadeloupe : 5 900 t ; Italie : 17 000 t ;
    Abidjan : 30 400 t)
  • Maïs vrac : 3 300 t (Guadeloupe)
  • Orge vrac : 80 700 t (Allemagne : 4 000 t ; Pays-Bas : 4 000 t ;
    Irlande : 2 300 t ; Espagne : 4 400 t ; Chine : 66 000 t)