S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Clara Moley

Un environnement globalement baissier pour le marché du blé

Le marché du blé a souffert de l’impact des grèves portuaires cette semaine. L’opération « port mort » s’est poursuivie dans plusieurs grands ports français (Rouen, Saint Nazaire, Lorient…) perturbant le chargement de 500kt de tonnage. Quelques bateaux seraient partis charger en Allemagne et en Europe du Nord. Le marché Euronext a reflété ces blocages et fortement marqué le pas : l’échéance mars 2020 a ouvert en perdant €2/t lundi, et le marché a encore cédé €2/t sur la semaine, pour s’établir à €192,25/t hier. Ce mouvement et celui des primes portuaires ont cependant permis au blé français de gagner encore en compétitivité et de s’imposer comme le blé le moins cher du monde, devant le blé russe. Le GASC a d’ailleurs acheté 180kt de blé français échéance mars lors de son dernier appel d’offre en pariant sur un retour à la normale prochain de la logistique, ce qui a permis de stopper la chute des cours Euronext.

Du côté américain, le marché américain a lui aussi lourdement cédé cette semaine. La crise sanitaire chinoise qui sème la panique sur les marchés du monde entier s’est ajoutée à la pression baissière du marché européen. Le coronavirus fait en effet planer la menace d’une baisse significative de la demande agricole chinoise. Dans ce contexte, les objectifs de la Phase I de l’accord commercial entre les Etats Unis et la Chine semblent de plus en plus difficiles à atteindre, et les opérateurs attendent le rapport USDA du 11 février pour connaitre l’impact réel de cet accord sur le bilan américain 2019/2020. L’échéance mars de Chicago a cédé $11,75cts/bu sur la semaine.

Coté mer Noire, les producteurs russes continuent de vendre leur blé à un rythme ralenti pour soutenir les primes, ce qui ne semble pas être une stratégie durable compte tenu du volume restant à exporter d’ici la fin de la saison. Par ailleurs, les conditions climatiques en Russie et en Ukraine correctes font anticiper aux opérateurs des récolte à nouveaux records pour 2020/21.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019   173
12/07/2019   171
19/07/2019   169
26/07/2019   170
02/08/2019   167
09/08/2019   165
16/08/2019   163
23/08/2019   161
30/08/2019   163
06/09/2019   159
13/09/2019   162
20/09/2019   164
27/09/2019   165
04/10/2019   170
11/10/2019   170
18/10/2019   175
25/10/2019   174
01/11/2019   174
08/11/2019   174
15/11/2019   174
22/11/2019   176
29/11/2019   178
06/12/2019   178
13/12/2019   179
20/12/2019   181
27/12/2019   184
03/01/2020   185
10/01/2020   188
17/01/2020   190
24/01/2020   192
31/01/2020   185,81
07/02/2020    
14/02/2020    
21/02/2020    
28/02/2020    
06/03/2020    
13/03/2020    
20/03/2020    
27/03/2020    
03/04/2020    
10/04/2020    
17/04/2020    
24/04/2020    
01/05/2020    
08/05/2020    
15/05/2020    
22/05/2020    
29/05/2020    
05/06/2020    
12/06/2020    
19/06/2020    
26/06/2020    

Graphe de la semaine

Importations de colza en Europe



Source : Commission européenne

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Le marché mondial est déstabilisé

Le directeur de l’OMS a décrété ce jeudi l’épidémie de coronavirus « une urgence de santé publique de portée internationale ». Cela suscite des craintes sur la consommation des ménages chinois et donc un potentiel ralentissement économique mondial lié à ce virus. Même s’il est trop tôt pour évaluer les conséquences de l’épidémie, en prenant exemple sur l’épidémie de SRAS en 2003, l’impact pourrait être élevé mais de courte durée selon certains. La perspective d’une contraction de l’activité chinoise a fait chuter les cours du pétrole qui ont atteint lundi leur plus bas niveau depuis fin octobre.

En soja, les opérateurs sont inquiets, depuis la signature de la phase 1 de l’accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine aucun achat chinois n’a été réalisé. Les triturateurs privés n’ont pas de besoins en graines, et cette semaine les opérateurs de l’Asie étaient absents pour cause de nouvel an. Du côté des fondamentaux, une grosse récolte est attendue en Amérique du Sud et les premières coupes dans le Mato Grosso sont très positives. Le marché s’attend également à des surfaces de semis en hausse aux Etats-Unis. Au final, tous les voyants convergent vers une baisse du cours du soja à Chicago. Ce dernier a perdu l’équivalent de près de 15€/t cette semaine et 40€/t depuis le début du mois de janvier.

L’huile de palme s’est également effondrée au début de la semaine sur fond de craintes quant aux importations chinoises d’huile de palme. S’ajoute à cela le conflit commercial entre l’Inde et la Malaisie. Pour l’heure, l’Inde satisfait ses besoins en huiles végétales sans s’approvisionner auprès de la Malaisie, ce qui risque peut-être de devenir problématique considérant l’importance de la Malaisie en tant qu’exportateur mondial d’huile de palme. Mais au final, si l’Inde achète plus d’origine indonésienne, les autres pays importateurs switcheront leurs achats vers la Malaisie, ceci limitant l’impact des décisions de l’Inde sur le marché mondial. Sauf sur les écarts de compétitivité entre les origines : l’origine indonésienne deviendra moins compétitive que la Malaisie, et l’Inde devra payer plus cher ses achats.

Pour autant, les fondamentaux restent bien présents et la relative faiblesse des cours aujourd’hui est temporaire selon Oilworld. Au regard de l’offre et la demande, les huiles devraient reprendre leur tendance haussière. Sur la période Oct 2019/Sept 2020, la production d’huile de palme devrait décliner de 0,8Mt, quant la consommation continuera d’augmenter en Indonésie, Chine entre autres, entraînant un déclin dans les stocks.

Compte tenu de tous ces éléments, le marché à terme d’Euronext était perturbé cette semaine, et faisait état d’une très grande volatilité au cours des séances de ces derniers jours. Ce lundi, on notait des variations de près de 10 € au cours de la journée. Du côté des volumes de colza importés dans l’Union, on note un certain ralentissement ces dernières semaines (cf. graph). Oilworld prévoit des importations européennes à 1,72Mt sur la période janvier/juin 2020. Sur la période juillet 2019/janvier 2020, 3,9Mt de colza ont déjà été importées (cf. graph).  

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019   365.25
12/07/2019   370,75
19/07/2019   372
26/07/2019   380
02/08/2019   376.25
09/08/2019   377.85
16/08/2019   381
23/08/2019   383
30/08/2019   383
06/09/2019   385,25
13/09/2019   385,75
20/09/2019   390
27/09/2019   391.25
04/10/2019   389
11/10/2019   385,50
18/10/2019   382.75
25/10/2019   381
01/11/2019   388,25
08/11/2019   393,75
15/11/2019   396
22/11/2019   397
29/11/2019   393,75
06/12/2019   400,50
13/12/2019   402,50
20/12/2019   412,25
27/12/2019   416.25
03/01/2020   415
10/01/2020   420
17/01/2020   400,75
24/01/2020   410,75
31/01/2020   400,75
07/02/2020    
14/02/2020    
21/02/2020    
28/02/2020    
06/03/2020    
13/03/2020    
20/03/2020    
27/03/2020    
03/04/2020    
10/04/2020    
17/04/2020    
24/04/2020    
01/05/2020    
08/05/2020    
15/05/2020    
22/05/2020    
29/05/2020    
05/06/2020    
12/06/2020    
19/06/2020    
26/06/2020    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 185,81 €/t fév./mars ; 185,95 €/t avril/juin
R. La Pallice : 186,81 €/t fév./mars ; 187,81 €/t avril/juin
Fob Moselle : Meunier : 175,50 €/t fév./mars

Orge fourragère

R. Rouen : 164,81 €/t fév./mars ; 163,81 €/t avril/mai
R. La Pallice : 164,81 €/t fév./mars
Fob Moselle : 157 €/t fév./mars

Maïs

Fob Rhin : 171 €/t janv./juin

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 394,75 €/t  avril./juin
Fob Moselle : 400,75 €/t avril./juin (var. -10 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 370 €/t avril./juin

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 897 $/t janv. (var. -28 $/t)
Soja - Rotterdam : 743 $/t janv. (var. -35 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 740 $/t janv. (var. -2 $/t)
Palme (Fob Kuala Lumpur) : 698 $/t janv. (var. +10 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Grand-Couronne : 245 €/t janv. (var. +245 $/t)
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 341 €/t janv. (var. +341 $/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 52,93 $/baril (var. -2,66 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,10 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion
 

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 31 janvier variation*
Blé tendre, mars 192,25 -4,00
Maïs, mars 169,25 -3,25
Colza, février 395,50 -11,25
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 31 janvier variation*
Blé tendre, mars 186,76 -5,19
Maïs, mars 135,47 -2,90
Soja, mars 292,00 -11,61
Huile Soja, mars 612,43 -45,94
Tourteaux de Soja, mars 291,42 -5,56

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 31 janvier variation*
Canola, mars 313,99 -10,14

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-26/01
Cumul France
01/07-26/01
Blé tendre 15 937 761 5 383 099
Farine BT (val. prod.) 319 627 40 296
Blé dur 490 136 185 591
Orge 4 322 396 1 807 376
Maïs 2 512 600 51 909

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-26/01
Cumul France
01/07-26/01
Blé tendre 1 411 942 3 078
Farine BT (équiv. grain) 15 056 5 006
Blé dur 1 176 522 128
Maïs 12 589 695 9 389
Sorgho 37 269 2

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

429 299 t ont été chargées et déchargées
du 16 au 29 janvier 2020, dont :
 

Exportations : 426 057 t

  • Blé tendre : 389 591 t (Algérie : 152 290 t ; Maroc : 209 701 t ,
    Sénégal : 27 600 t)
  • Orge fourragère : 6 000  t (Maroc)
  • Malt : 2 100 t (Royaume-Uni)
  • Tourteaux de colza : 3 366 t (Espagne)
  • Orge de brasserie : 10 000 t (Turquie)
  • Orge : 13 000 t (Espagne)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 000 t (Norvège)

Importations : 3 242 t

  • Feed bens : 3 242 t (Royaume-Uni)