S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°28 - Vendredi 02 août 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

La parité euro/dollar sous la barre des 1,11

Blé

Sur le plan macro-économique, les regards étaient tournés ces jours-ci vers les marchés des taux de change. Après un discours accommandant de la banque centrale européenne (BCE) la semaine passée ayant entraîné la baisse de la parité euro/dollar, les décisions de la banque centrale américaine (FED) étaient attendues. Finalement, la décision de la FED a entraîné le raffermissement du dollar, permettant à la parité euro/dollar de passer sous la barre des 1,11, le plus bas depuis mai 2017.

Cela redonne sans conteste de la compétitivité aux céréales européennes. Pour autant, le blé européen s’exporte timidement en ce début de campagne. Sur le mois de juillet, les exportations européennes de blé accusent un retard de -22% par rapport à la campagne 2018/19 et de -36% par rapport à la campagne 2017/18. Ces chiffres sont cependant à relativiser puisque l’activité à l’export du blé français semble cependant forte ces derniers jours avec 227 766t de blé chargé à Rouen et à La Pallice à destination de l’Algérie. Sur cette destination, le blé français semble conserver une bonne position pour l’heure, mais selon France Export Céréales, le blé roumain pourrait venir concurrencer le blé français vers des destinations comme le Maroc. Déjà très présente sur les appels d’offre de l’Egypte (62% des volumes sur la campagne 2019/20), cette dernière a été très offensive sur les prix sur le mois de juillet. France Export Céréales estime son disponible exportable à 6Mt, du même ordre que la campagne dernière.

Du côté russe, la compétitivité du blé à l’exportation ne semble pas au rendez-vous en ce début de campagne au regard des volumes achetés par l’Egypte. Cependant, malgré une détérioration des perspectives de son offre, la production russe 2019 devrait quand même être la seconde plus importante de son histoire. La Russie devrait rester le plus gros exportateur de cette campagne, avec une part de 20 % du total des échanges de blé, soit 34,5Mt selon le CIC (cf. graph).

La compétition sur la scène internationale risque d’être ardue cette année et le blé français à l’export devra se frayer un chemin parmi tous ces pays exportateurs. D’autant plus que les échos sur la récolte de blé français continuent d’être bons, à la fois sur le volume, les PS et sur les taux de protéines. Dans le dernier rapport du CIC, ce dernier affiche une production française de 38,4Mt alors que plusieurs analystes tablent désormais sur une production nationale supérieure à 39Mt.

Une révision à la hausse de la production nationale viendrait alourdir encore un peu plus le bilan mondial du blé. A ce jour, les stocks sont estimés à un niveau record de 270Mt, en hausse de +9 Mt d’une année sur l’autre.

Maïs

En maïs, les conditions de culture aux Etats-Unis se sont améliorées, les cours du maïs à Chicago se sont alors dépréciés et ils perdent l’équivalent de 8€/t cette semaine. Du côté français, Céré’Obs a dégradé la note des conditions de cultures du maïs de -1 point en date du 29 juillet mais les surfaces jugées bonnes à très bonnes ont perdu 11 points sur la semaine précédente, elles s’affichent donc à 66% contre 78% au 15 juillet.

Le marché reste calme, dans l’attente de l’évolution des cultures des prochaines semaines, et du prochain rapport de l’USDA sur les superficies ensemencées en maïs aux États-Unis qui pourrait avoir un impact sur les cours. Pour certains analystes, les contrats à terme du maïs risquent encore de fléchir d’ici cette publication, ce qui n’incite pas les acheteurs à se positionner.

On risque alors de s’attendre à une récolte mitigée pour les cultures non irriguées. Dans ce cas, les importations européennes seraient accrues, et le CIC prévoit des importations de maïs en Europe à 18,2Mt, en légère hausse par rapport aux prévisions du mois dernier.  L’Ukraine, principale origine importée en Europe (15,5Mt sur la campagne 2018/19, soit 65% des origines importées) a vu ses prévisions d’export augmentées de +1Mt par le CIC la semaine dernière, à 26,4Mt. En effet, au niveau de la production, des conditions plus humides et plus fraîches coïncidant avec la phase de pollinisation ont permis au CIC de relever les prévisions de production, et la production ukrainienne pourrait même être proche du record de l’an dernier.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019
05/01/2018 160,4  
12/01/2018 160,6  
19/01/2018 157,4  
26/01/2018 157,2  
02/02/2018 157,9  
09/02/2018 161,1  
16/02/2018 160,9  
23/02/2018 162,6  
02/03/2018 167,7  
09/03/2018 164,6  
16/03/2018 165,1  
23/03/2018 161,6  
30/03/2018 162,9  
06/04/2018 165,4  
13/04/2018 164,1  
20/04/2018 162,6  
27/04/2018 164,4  
04/05/2018 169,4  
11/05/2018 165,9  
18/05/2018 168,9  
25/05/2018 175,6  
01/06/2018 177  
08/06/2018 178  
15/06/2018 177  
22/06/2018 172  
29/06/2018 171  
06/07/2018 185  
13/07/2018 182  
20/07/2018 189,5  
27/07/2018 198,5  
03/08/2018 216  
10/08/2018 213,5  
17/08/2018 201,5  
24/08/2018 206  
31/08/2018 199  
07/09/2018 196  
14/09/2018 195  
21/09/2018 201  
28/09/2018 197  
05/10/2018 199  
12/10/2018 199,5  
19/10/2018 197,5  
26/10/2018 195,5  
02/11/2018 197  
09/11/2018 197  
16/11/2018 198,1  
23/11/2018 198  
30/11/2018 196,5  
07/12/2018 197  
14/12/2018 202  
21/12/2018 202  
28/12/2018 199,5  
04/01/2019 202  
11/01/2019 199  
18/01/2019 199,5  
25/01/2019 202  
01/02/2019 199,5  
08/02/2019 196,5  
15/02/2019 192  
22/02/2019 189  
01/03/2019 180  
08/03/2019 179  
15/03/2019 182 172,89
22/03/2019 185 171,14
29/03/2019 181 172,14
05/04/2019 185 171,54
12/04/2019 184 171,64
19/04/2019 179 169,14
26/04/2019 175,5 166,39
03/05/2019 174 166,39
10/05/2019 173 165,39
17/05/2019 175,5 166,89
24/05/2019 174 169,54
31/05/2019 176,5 166,89
07/06/2019 175 173,64
14/06/2019 173 173,14
21/06/2019   174
28/06/2019   176,5
05/07/2019   173
12/07/2019   171
19/07/2019   169
26/07/2019   170
02/08/2019   167
09/08/2019    
16/08/2019    
23/08/2019    
30/08/2019    
06/09/2019    
13/09/2019    
20/09/2019    
27/09/2019    

Graphe de la semaine

Exportations des principaux pays (Mt)


Source : CIC

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Charles Delmotte

Calme plat sur le marché du colza

Le marché a terme du colza s’est légèrement déprécié en cette première semaine d’août. Peu de volumes sont traités aussi bien sur l’Euronext que sur les marchés physiques du fait de l’absence de nombreux opérateurs. Le marché est calme depuis le 26 juillet. L’association des producteurs allemands ont communiqué leur chiffre de production à 2.8 Mt, soit 300 Kt de moins que leur dernière estimation du début du mois de juillet. Les rendements sembleraient être affectés par la vague de chaud et sec entre la fin juin et début juillet. En France, les récoltes touchent à leur fin. Les rendements sont très hétérogènes et varient entre 16 quintaux dans le centre et 40 quintaux dans le nord selon SGS. De ce fait, le CIC a revu à la baisse la prévision de production européenne à 17.2 Mt contre 17.8 Mt le mois dernier, imputable aux récoltes françaises et allemandes décevantes.

Oil world a également revu la production européenne en baisse à 17.48 Mt contre 19.91 Mt l’an passé, la perspective d’une récolte européenne à 18 Mt semble donc s’éloigner.

Au Canada, la production de canola est estimée à 19.20 Mt, soit une diminution de 1.14 Mt par rapport à 2018.

La production mondiale de colza et de canola est en baisse à 62.86 Mt contre 64.86 Mt en 2018/2019 selon Oil World au 26 juillet 2019. Pour autant, le bilan mondial ne se contracte pas et les stocks restent estimés à 6.9 Mt selon le CIC. En effet, la consommation est prévue en recul car les transformateurs envisagent d’utiliser plus de soja.

Le cours du soja sur Chicago a perdu l’équivalent de 14.8 €/T en une semaine. Les conditions des cultures actuelles des sojas « bonnes à excellentes » aux Etats-Unis restent inchangées à 54 % depuis trois semaines.

Les tensions entre la Chine et les Etats-Unis se poursuivent suite à l’annonce du président Donald Trump d’une nouvelle taxation sur les produits d’importation chinois par les USA. Cette taxe pourrait être mise en place à partir du 1er septembre. Cette nouvelle a fait plonger les cours du pétrole le jeudi 1 er août alors que les cours avaient progressé en début de semaine du fait d’une demande soutenue couplée à une production basse de l’OPEP jamais atteinte depuis 8 ans.

L’huile de palme est revenue à un plus haut depuis 2 mois, mais ce qui n’a pas suffi à soutenir le complexe oléagineux.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019
05/01/2018 359,5  
12/01/2018 358,75  
19/01/2018 347,75  
26/01/2018 344,75  
02/02/2018 346,75  
09/02/2018 346,75  
16/02/2018 347,25  
23/02/2018 350,5  
02/03/2018 354,25  
09/03/2018 346,25  
16/03/2018 346,25  
23/03/2018 345,5  
30/03/2018 346,25  
06/04/2018 350,25  
13/04/2018 348,25  
20/04/2018 344,5  
27/04/2018 345,5  
04/05/2018 348,75  
11/05/2018 353,5  
18/05/2018 354  
25/05/2018 351  
01/06/2018 360,75  
08/06/2018 351,75  
15/06/2018 360,75  
22/06/2018 362,25  
29/06/2018 368,5  
06/07/2018 359,75  
13/07/2018 357,75  
20/07/2018 358,5  
27/07/2018 361,25  
03/08/2018 366,5  
10/08/2018 371  
17/08/2018 378  
24/08/2018 374,5  
31/08/2018 374,25  
07/09/2018 375,25  
14/09/2018 368  
21/09/2018 367,25  
28/09/2018 372,25  
05/10/2018 377  
12/10/2018 372  
19/10/2018 370,75  
26/10/2018 371,5  
02/11/2018 377,5  
09/11/2018 378,5  
16/11/2018 379  
23/11/2018 371,5  
30/11/2018 372,5  
07/12/2018 374  
14/12/2018 371,5  
21/12/2018 367  
28/12/2018 363  
04/01/2019 367,75  
11/01/2019 368,25  
18/01/2019 369,5  
25/01/2019 376,25  
01/02/2019 373  
08/02/2019 373  
15/02/2019 367  
22/02/2019 362,75  
01/03/2019 359,25  
08/03/2019 358  
15/03/2019 358,75  
22/03/2019 361,75  
29/03/2019 359,25  
05/04/2019 363,50  
12/04/2019 361,75  
19/04/2019 363,25  
26/04/2019 365,25  
03/05/2019 365,25  
10/05/2019 361,50  
17/05/2019 363.25 364,25
24/05/2019 363.25 364,25
31/05/2019 367,25 367,25
07/06/2019 365,50 367,50
14/06/2019   365,50
21/06/2019   370
28/06/2019   365
05/07/2019   365.25
12/07/2019   370,75
19/07/2019   372
26/07/2019   380
02/08/2019   376.25
09/08/2019    
16/08/2019    
23/08/2019    
30/08/2019    
06/09/2019    
13/09/2019    
20/09/2019    
27/09/2019    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 167€/t juil./août ; 171 €/t oct./déc. ;
171 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 167€/t juil./août ; 171 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 167€/t juil./août ; 171 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 168€/t juil./août ; 171 €/t oct./déc.
Fob Moselle : Meunier : 162€/t juil./août ; 164 €/t oct./déc.

Orge

R. Rouen : 157 €/t juil./août ; 157 €/t oct./déc. ;
154 €/t janv./mars
Fob Moselle : 146 €/t juil./août ; 151 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 156 €/t juil./août ; 160 €/t oct./déc.

Maïs

R. La Pallice : NR : 170 €/t oct./nov.
Fob Rhin : NR : 172 €/t janv./juin
R. Bretagne : 176€/t juil./sept.

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 370 €/t août./sept. (var. -2,75 €/t) ;
372 €/t oct./déc. (var. -3,75 €/t)
Fob Moselle : 376 €/t août./sept. (var. -2,25€/t) ;
378 €/t oct./déc. (var. -2,25 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 330 €/t oct./déc. (var. +10,0 €/t)
Bordeaux : 320 €/t oct./déc. (var. +5,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 848 $/t août (var. -19,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 765 $/t août (var. +2,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 745 $/t août (var. -1,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 558 $/t août (var. +8,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 235 €/t août
Colza - Départ Grand-Couronne : 225 €/t août
Soja 48% OGM - Départ Montoir : 335 €/t août

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 54,90 $/baril (var. -1,4 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,109 $ (var. -0,001)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 02 août variation*
Blé tendre, septembre 173,00 -2,75
Maïs, août 167,00 -12,50
Colza, novembre 376,25 -2,25
Huile de Colza, septembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, septembre 210,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 02 août variation*
Blé tendre, septembre 157,59 -7,22
Maïs, décembre 142,86 -8,26
Soja, novembre 286,69 -10,19
Huile Soja, déc. 559,82 -10,21
Tourteaux de Soja, déc. 297,90 -8,79

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 02 août variation*
Canola, novembre 301,83 -4,17

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-28/07
Cumul France
01/07-28/07
Blé tendre 761 586 68 657
Farine BT (val. prod.) 41 281 1 397
Blé dur 48 778 7 732
Orge 224 730 1 852
Maïs 34 252 2 622

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-28/07
Cumul France
01/07-28/07
Blé tendre 86 202 54
Farine BT (équiv. grain) 1 703 402
Blé dur 58 859 4
Maïs 1 611 793 1 338
Sorgho 789 -

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

264 755 t ont été chargées
du 25 au 31 juillet 2019, dont :
 

Exportations : 264 755 t

  • Blé tendre : 211 046 t (Algérie : 196 266 t ;
    Royaume-Uni : 4 280 t ; Espagne : 10 500 t)
  • Orge fourragère : 36 000 t (Iran)
  • Blé fourrager : 6 600 t (Royaume-Uni)
  • Orge de brasserie : 8 638 t (Pologne : 4 238 t ; Suède : 4 400 t)
  • Drèche de blé : 2 471 t (Irlande)
     

 


 


La Pallice

40 500 t ont été chargées
du 26 juillet au 01 août 2019, dont :

  • Blé vrac : 40 500 t (Togo : 6 000 t ; Angleterre : 3 000 t ;
    Algérie : 31 500 t)