S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°41 - Vendredi 29 novembre 2019

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Vie des entreprises

Rubriques

Protelis



NatUp, Groupama et Bioline by InVivo lancent Protélis : une solution unique pour sécuriser le revenu des agriculteurs

Créée par des acteurs majeurs du marché agricole, Protélis répond au besoin de lissage du revenu des exploitations en déclinant un principe simple : mettre de côté les bonnes années afin de se constituer une épargne pour les années difficiles. La solution Protélis est accessible de façon complétement dématérialisée sur le site web sécurisé www.protelis.fr et permet à l’agriculteur de souscrire et gérer de façon autonome son épargne.

Portée par les coopératives, la solution Protélis se matérialise par un contrat permettant à l’agriculteur de se constituer une épargne de précaution sur un compte individuel ouvert au sein de sa coopérative.
Protélis est corrélée au marché de référence de chaque production et offre la possibilité à l’exploitant agricole d’utiliser les sommes mises en réserve en cas de difficultés inhérentes à la volatilité du prix de leurs activités.
L’agriculteur peut alors piloter sereinement son épargne en fonction de la situation du marché.

Protélis s’appuie sur un contexte réglementaire favorable : la mise en place de la Déduction pour Epargne de Précaution. C’est un changement fort sur le marché de la gestion des risques agricoles : la Dotation Pour Aléas (DPA) ainsi que la Dotation Pour Investissement (DPI) sont remplacées par la Déduction pour Epargne de Précaution (DEP). Le nouveau dispositif de DEP auquel s’adosse Protélis est plus souple et moins restrictif et peut permettre à l’adhérent de déduire une partie de son résultat, "les bonnes années", de sa base imposable (impôt et MSA).

Né d’un partenariat entre 3 acteurs complémentaires du monde agricole NatUp, Groupama et Bioline by InVivo, Protélis est un outil au service de la résilience économique de l’agriculture française.

« Cela fait plus de trois ans que nous testons ce service auprès d’un groupe d’agriculteurs. Pour NatUp, coopérative diversifiée couvrant plusieurs productions, il était essentiel que cette solution soit rattachée à nos différents contrats de production et que les paramètres suivis soient propres à chacune d’entre-elles » explique Jean-Charles Deschamps, Président de NatUp.

« En tant qu’acteur de référence dans la gestion des risques agricoles, Groupama s’est engagé depuis le début dans la création de nouvelles solutions afin de renforcer la résilience des exploitations agricoles face à un contexte de volatilité des cours des matières premières et d’aléas climatiques en hausse, tant en fréquence qu’en amplitude. Protélis s’inscrit pleinement dans cette dynamique ! », explique François Schmitt, Président délégué de Groupama.

« La sécurisation du revenu des agriculteurs est l’une des priorités de Bioline by InVivo. Protélis s’intègre pleinement dans cette démarche et vient compléter une gamme d’outils de gestion des risques complémentaires : assurances, contractualisation, prévention et aujourd’hui épargne avec Protélis », selon Laurent Martel, Directeur Général, Bioline by InVivo.

Site internet : www.protelis.fr

Transparence alimentaire



         

Le groupe Terres du Sud & Connecting Food lancent
la première blockchain de la filière canards
sur la marque « Delmond L’Originel »

C’est une première dans la filière canards : par un simple scan du QR Code placé sur l’étiquette du magret, le consommateur pourra découvrir l’ensemble du parcours de l’animal, de la ferme jusqu’au magasin, et vérifier le respect des engagements de la marque grâce à la blockchain. Par cette innovation, le groupe Terres du Sud, coopérative agricole emblématique du Sud-Ouest, met la technologie au service de sa filière canards et de sa marque « Delmond L’Originel », symboles de la gastronomie de son terroir, et de son credo : garantir au consommateur une traçabilité et une qualité sans faille des produits qu’il achète.

Contexte

Selon une étude Nutrimarketing (2019), 70% des français affichent un déficit de confiance envers les industriels. L’objectif pour le groupe Terres du Sud, engagé depuis un an dans une profonde transformation digitale, est d’utiliser la blockchain pour prouver concrètement ses promesses consommateurs.

Pourquoi la blockchain ?

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d'informations, transparente et sécurisée, qui fonctionne sans organe central de contrôle. Elle est particulièrement adaptée aux problématiques de traçabilité car une fois qu’une information est enregistrée dans la blockchain, elle est infalsifiable. C’est pour cela qu’on évoque souvent la blockchain comme un tiers de confiance.

La solution adoptée par le groupe Terres du Sud est la plateforme de transparence alimentaire Connecting Food : elle permet d’assurer une traçabilité complète des produits, mais également de certifier en temps réel que le produit respecte bien son cahier des charges. Le tout, de façon infalsifiable, puisque les données comme les preuves de l’audit sont enregistrées sur la blockchain.

Les bénéfices attendus par le groupe Terres du Sud sont multiples, et se répartissent sur toute la filière :

  • pour les éleveurs : valoriser leur production et leur savoir-faire,
  • pour les distributeurs : fournir à leurs clients une sécurité alimentaire renforcée,
  • pour les consommateurs : apporter des preuves de l’origine et de la qualité des produits qu’ils achètent.

Premier produit à en bénéficier : le magret de canard du Périgord « Delmond L’Originel » garanti sans OGM.

Grâce à un QR Code présent sur l’étiquette, les consommateurs pourront accéder sur leur smartphone à une web-app regroupant les informations sur le parcours de l’animal depuis le lieu d’élevage jusqu’au rayon du magasin.

Ils pourront ainsi s’assurer que les promesses du produit sont respectées :

  • l’Identité Géographique Protégée (IGP) « Canard à foie gras du Périgord »,
  • l’absence d’OGM dans l’alimentation des canards.

Le lancement du produit se fera au premier trimestre 2020, et sera rythmé par 2 temps forts :

Le Salon de l’Agriculture, du 22 février au 1er mars 2020
Une conférence de presse sur le pavillon la Ferme Digitale permettra aux journalistes et au grand public de découvrir (et déguster) les magrets de canards tracés et audités par la blockchain.

Le salon M.A.D.E, le 17 mars 2020
Le groupe Terres du Sud sera exposant sur ce salon, vitrine de l’innovation dans l’univers alimentaire, et présentera son produit à l’ensemble des réseaux de distribution agro- alimentaires, de plus en plus demandeurs de transparence et de produits tracés par blockchain.

Au-delà du magret de canard, le groupe Terres du Sud compte progressivement étendre l’utilisation de la technologie blockchain à d’autres produits et à ses différentes filières.